Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Les deux font la paire

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Après un peu moins d’un an, Max Pacioretty et David Desharnais se sont finalement retrouvés…à leur grand plaisir.

Jacques Martin a utilisé à profusion les deux attaquants au cours de la rencontre de samedi contrre l'Avalanche, les deux jeunes attaquants du Tricolore étant les deux plus utilisés par leur entraîneur.

«C’était bien d’être réunis de nouveau. Davy et moi avons toujours joué ensemble et maintenant, il faut seulement nous concentrer sur la meilleure façon de prendre ce momentum et de le transposer dans le futur », a lancé Pacioretty au sujet de son «union» avec Desharnais, qui remonte à l’époque où les deux évoluaient avec les Bulldogs à Hamilton.

Faits saillants Canadiens - Avalanche

Visiblement heureux de retrouver celui avec qui il a connu ses meilleurs moments en carrière, Pacioretty n’avait que des éloges pour le jeu du rapide joueur de centre et sur la façon dont ils se complémentent.

«Nous avons du succès ensemble parce que nos styles de jeu sont tellement différents. J’essaie de lui créer de l’espace et de lui gagner du temps. Je fonce au filet à chaque fois que je le peux lorsqu’il a la rondelle et il sait que c’est exactement ce que je vais faire. Puisque nous avons cette chimie et nous savons où l’autre va être, on peut faire des jeux à l’aveuglette sans trop de risques », a expliqué Pacioretty qui a d’ailleurs servi une superbe passe dans l’enclave à Desharnais sur le cinquième but du Tricolore.

«Sur son but, je savais qu’il fonçait au filet. On parle toujours de ce genre de jeu, alors on peut faire une passe sans regarder et ça finit en but comme ça. »

Les deux joueurs qui ont évolué tour à tour avec un autre duo, Brian Gionta et Scott Gomez à leurs heures sont désormais réunis et ils comptent bien forcer la main de l’entraîneur pour qu’ils puissent devenir comme les deux premiers, inséparables.

«Il faut saisir l’occasion lorsqu’on a la chance de jouer ensemble », a lancé Desharnais. «Ça a bien été ce soir, mais nos performances ne veulent pas dire grand-chose si on ne termine pas la soirée avec une victoire.»

Ayant chacun cumulé deux points dans la rencontre, participant chacun au but de l’autre, Pacioretty et Desharnais font désormais, comme le dit si bien l’expression, la paire.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres
Faits saillants
Le hockey pour vaincre le cancer
Essai et erreur
 
En voir plus