Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Dossier après dossier

Les derniers jours ont été assez remplis du côté de Marc Bergevin

par Hugo Fontaine @canadiensMTL / canadiens.com

CHICAGO - Marc Bergevin s'est attaqué à plusieurs dossiers en même temps dernièrement.

Alors qu'un repêchage est maintenant de l'histoire ancienne, un autre complètement différent est sur le point de s'amorcer.

Au lendemain du repêchage d'expansion qui a permis aux Golden Knights de Vegas de véritablement mettre sur pied leur formation, l'état-major du Tricolore s'est remis au boulot jeudi, depuis que le gel des transactions a été levé dans la LNH.

Quelques heures après avoir perdu Alexei Emelin aux mains de la formation qui fera officiellement son entrée dans la Ligue en octobre prochain, le directeur général du Bleu-Blanc-Rouge a comblé le départ de l'ancien numéro 74 en faisant l'acquisition d'un autre défenseur, David Schlemko, de la formation du Nevada. Ce dernier avait été le choix des Golden Knights du côté des Sharks de San Jose.

«Il est un défenseur mobile qui bouge bien la rondelle. Avec son salaire sur la masse salariale, c'est une bonne transaction pour nous. Le choix de cinquième tour était un bon prix à payer, a mentionné Bergevin au sujet de l'acquisition du vétéran de neuf saisons dans la LNH. Je vais regarder pour continuer d'améliorer une partie de notre défensive, mais il y a d'autres aspects aussi qu'on regarde en ce moment.» 

Video: Bergevin à propos de l'acquisition de David Schlemko

S'il a négocié avec George McPhee pour faire l'acquisition de Schlemko, il ne l'avait pas fait au cours des journées précédentes pour protéger du repêchage d'expansion certains joueurs qui n'étaient pas sur sa liste de protection. C'est pour cette raison qu'il n'a pas été surpris de voir son homologue de Vegas mettre la main sur le robuste défenseur russe. 

«Emy est un joueur physique, on le sait tous, et il a bien joué avec Weby (Shea Weber) l'an dernier. Mais c'est ça l'expansion. Il y a des équipes qui ont perdu des joueurs encore plus talentueux et il y a des équipes qui ont fait des échanges pour protéger les leurs. On était dans une situation où toutes les équipes ont écopé. Pour nous le prix c'était Alexei Emelin. Je n'étais pas surpris de le perdre», a admis le DG montréalais.

Arrivés à Chicago depuis quelques jours, Bergevin et son équipe se concentreront maintenant sur le repêchage amateur, où les Canadiens comptent à l'heure actuelle sur six choix, dont la 25e sélection au premier tour. D'ailleurs, le grand patron des opérations hockey du Tricolore a indiqué qu'il voudrait conserver son choix de premier tour, mais que tout scénario était possible. Comme ce fut le cas la semaine dernière avec l'acquisition de Jonathan Drouin.

Au cours des dernières années, plusieurs critiques ont été dirigés à l'endroit de Bergevin et de son homme de confiance lorsqu'il est question du repêchage amateur, Trevor Timmins. Conscient que certains des joueurs sélectionnés depuis son arrivée à Montréal en 2012 ne se sont pas développés de la manière souhaitée, le directeur général a réitéré toute sa confiance à l'endroit de son vice-président principal des opérations hockey.

«Toutes les équipes veulent de meilleurs résultats au repêchage et on pourrait parler comme ça des 30 équipes. Toutes les équipes font des choix qui ne se rendent pas à leur plein potentiel. Dans l'ensemble, je sais que Trevor Timmins est un des meilleurs dans la Ligue nationale dans son travail et je suis très heureux de l'avoir dans l'organisation des Canadiens de Montréal», a mentionné Bergevin au sujet de celui qui en sera à la tête de son 15e repêchage avec le Tricolore.

Avant de quitter les journalistes jeudi, Bergevin a donné quelques mises à jour concernant les autres dossiers sur lesquels il travaille actuellement. 

Moins d'une semaine après avoir échangé Nathan Beaulieu aux Sabres de Buffalo puisqu'il sentait une forte possibilité que les Golden Knights le choisissent au repêchage d'expansion, le DG montréalais a indiqué qu'il était intéressé à ramener Andrei Markov au sein de sa brigade défensive. Tout dépendra du salaire demandé par le vétéran qui fêtera son 39e anniversaire de naissance en décembre.

Toujours du côté des joueurs autonomes, Bergevin a confirmé qu'il n'offrirait pas de nouveau contrat à Brian Flynn, Dwight King et Nikita Nesterov. Ce dernier était joueur autonome avec compensation, mais ne recevra pas d'offre qualificative de la part du Tricolore. Et comme il l'a mentionné à plusieurs reprises depuis la fin de la saison, il fera tout en son pouvoir pour garder Carey Price à Montréal, qui pourrait devenir libre comme l'air en juillet 2018. Bergevin pourra débuter les négociations pour une nouvelle entente avec son gardien vedette à partir du 1er juillet prochain. 

Ce sont donc des journées assez remplies qui attendent Bergevin prochainement. Voulant améliorer son équipe et s'assurer qu'elle se rendra encore plus loin la saison prochaine, il est prêt à relever le défi qui l'attend.

«On peut s'améliorer à plusieurs positions. Il n'y a pas beaucoup d'équipes en ce moment dans la Ligue nationale qui pourraient dire le contraire. On fait partie de la majorité et on va continuer de travailler dans cette optique-là», a-t-il conclu.

En voir plus