Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Les chasseurs deviennent les chassés

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL- Étiquetés comme une formation qui allait devoir vendre chèrement sa peau pour se tailler une place en séries, les Canadiens sont maintenant assis au sommet de la Conférence de l’Est et la vue y est très belle.


Le Tricolore n’avait pas occupé une telle position à ce stade-ci de la saison depuis le mois de mars 1993 avant d’être coiffé au fil d’arrivée par les Penguins de Pittsburgh. Les Canadiens, avec Guy Carbonneau comme capitaine, s’étaient toutefois bien repris le printemps venu en soulevant la coupe Stanley.

Le sourire aux lèvres, l’entraîneur-chef du Tricolore a toutefois dû se confesser.

  Informations reliées
 Le match en images
 Les Canadiens au sommet
 Discutez du résultat
« Ce n’était pas un objectif en début de saison d’être premiers », a indiqué Carbonneau. « J’aurais probablement dit à toute personne qui m’aurait affirmé que nous aurions été dans une telle situation qu’elle est folle. Notre objectif était de travailler fort et d’améliorer certains aspects comparativement à l’an passé. Nous jouions bien avant Noël, maintenant nous jouons très bien.

« Je suis un gars compétitif et j’approche chaque match, chaque saison croyant que nous pouvons nous rendre jusqu’au bout», a ajouté Carbonneau. « Nous avons beaucoup de joueurs avec du caractère dans cette équipe et les jeunes joueurs se sont développés plus rapidement que prévu. C’est très agréable de les voir aller. »

Carbonneau n’est pas le seul à avoir du plaisir ces jours-ci.

« C’est une sensation incroyable», a déclaré Christopher Higgins. « C’était très bruyant à la fin de la rencontre lorsque nous sommes retournés au vestiaire. Nous allons savourer ce moment ce soir, mais nous savons que ce voyage sur la côte Ouest sera difficile et nous devrons être prêts.»

Le capitaine des Canadiens Saku Koivu souhaitait également profiter du moment avant que l’équipe s’envole pour l’Ouest des États-Unis pour y disputer les quatre prochains matchs.

« C’est la première fois de ma carrière que nous sommes au premier rang aussi tard dans la saison, alors c’est certain que c’est plaisant», a avoué Koivu, qui n’a jamais terminé plus haut que 6e dans l’Est, soit à sa saison recrue en 1995-1996. « C’est une agréable surprise. Peu de gens nous voyaient là en début de saison, ne croyant même pas en nos chances de faire les séries. Nous avons été en mesure d’être constants tout au long et nous voilà.

‘La route sera encore plus difficile d’ici la fin de la saison», a renchéri Koivu. Les autres équipes vont maintenant nous attendre de pieds fermes. Ce sera à nous de travailler encore plus fort pour rester là où nous sommes.»

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com
En voir plus