Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Des espoirs… plein d'espoir

Les Canadiens seront bien représentés à la Coupe Memorial, qui commence vendredi

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Les Canadiens compteront sur trois espoirs à la Coupe Memorial, qui commence ce vendredi. Mikhail Sergachev et Jeremiah Addison seront de l'équipe hôtesse, les Spitfires de Windsor, alors que Simon Bourque et les Sea Dogs de Saint John représenteront la LHJMQ.
 

Sergachev et Addison ne pourraient vraiment dire qu'ils ne sont pas prêts, puisque leur équipe aura eu 44 jours de repos forcé après son élimination au premier tour des séries de la Ligue de l'Ontario.

Pendant que les Otters d'Érié, champions de l'Ontario, les Thunderbirds de Seattle, champions de l'Ouest, et les Sea Dogs se battaient pour obtenir leur laissez-passer pour la Coupe Memorial, les Spitfires ont alterné repos et entraînement.

Les entraîneurs ont divisé leur période de préparation en étapes et les deux premières semaines ont été très dures physiquement.

«Le personnel d'entraîneurs s'est assuré qu'on ait un bon programme. On a fait des exercices difficiles lors des deux premières semaines, comme aller courir en montagne tôt le matin. Mais tous les gars ont embarqué et on a aimé ça», a indiqué Sergachev, premier choix des Canadiens en 2016.

En plus de la préparation plus tactique, les Spitfires ont disputé quelques matchs contre les espoirs de l'équipe et face aux joueurs de l'Université de Windsor.

Cette période sans «vrai» hockey ne les a pas découragés. Bien au contraire. Addison et Sergachev promettent que leur équipe sera plus affamée - et reposée - que jamais.

«On a eu beaucoup de journées de congé et notre niveau de condition physique est très élevé en ce moment. On est reposés alors que les autres équipes viennent de finir de jouer. Elles sont fatiguées. Là est notre avantage et on voudra être plus rapides qu'eux, entre autres», a précisé Sergachev.

«Tout ce temps passé ensemble a aussi aidé à solidifier la chimie dans l'équipe», a renchéri Addison, un choix de septième tour en 2015.

Les Spitfires pourront également compter sur leurs partisans, qui ont déjà vu leur équipe remporter deux championnats canadiens d'affilée, en 2009 et 2010.

«Notre ville en est une de gagnants. Tout le monde veut gagner. On a des fans extraordinaires. La pression est sur nous et on n'aura qu'à offrir ce qu'on a de mieux. Le buzz est gros autour de la ville. J'ai trop hâte de voir la rondelle en jeu», a affirmé le jeune Russe.

Selon Addison, même les petites choses font augmenter le niveau d'excitation.

«On sent la fièvre dans la ville, avec toutes les constructions autour de l'aréna; on sent un buzz. On est même excités d'avoir reçu notre passe de stationnement!» a lancé Addison, qui a signé un contrat de trois ans avec le Tricolore en mars.

Addison et Sergachev se devront d'être des leaders s'ils veulent aider leur équipe à imiter les Cataractes de Shawinigan de 2012, qui avaient remporté les grands honneurs après avoir eux aussi été inactifs pendant une quarantaine de jours.

«Mon rôle sera d'être un leader, de travailler et fort et de ne pas prendre de présences à la légère. Je devrai tout donner chaque fois que j'embarque dans le jeu, créer des occasions de marquer, bloquer des tirs, jouer des deux sens de la patinoire», a énuméré Addison.

«Je vais jouer de grosses minutes. Je dois évidemment produire offensivement et je dois juste jouer mon rôle, soit de créer de l'offensive et être bon en défense. Il faut que je sois bon dans chaque situation et que je laisse tout sur la glace», a pour sa part dit Sergachev.

La présence de ce dernier est d'ailleurs très importante selon Addison, qui ne tarit pas d'éloges pour le défenseur.

«On peut facilement voir ce qu'il apporte sur la glace. Il a des qualités offensives, mais il joue aussi intelligemment et a une belle éthique de travail. C'est un professionnel. Quand il se présente, il est prêt à jouer et c'est bon de voir une telle attitude dans l'équipe, particulièrement pour un jeune», a mentionné le vétéran de 20 ans.

Après avoir attendu un mois et demi, les Spitfires verront de l'action lors de la première journée du tournoi, en recevant la visite des Sea Dogs vendredi soir dès 19h.

«Le niveau de confiance de notre équipe est élevé, mais ce sera une bataille. Il y aura beaucoup de hauts et de bas durant ce tournoi. Il faut se concentrer sur une présence à la fois», a dit Addison.

Si Sergachev n'a pas vraiment pu côtoyer Bourque depuis qu'ils sont tous les deux dans l'organisation des Canadiens, c'est tout le contraire pour Addison, qui considère le Québécois comme un bon ami.

«On a joué ensemble à St John's et on est près l'un de l'autre. On a passé beaucoup de temps ensemble à Montréal. On s'est parlé un peu avant son arrivée et c'est toujours excitant de jouer contre un ami», a-t-il mentionné.

D'ailleurs, est-ce qu'il y aura un genre de pari entre les deux espoirs du Tricolore?

«Pas encore, mais on va en faire un, c'est certain!» a lancé Addison à quelques jours de l'ouverture du tournoi.

En voir plus