Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Loin d'être fini

Les Canadiens savent que les Rangers ne seront pas une proie facile mardi

par Hugo Fontaine @canadiensMTL / canadiens.com

NEW YORK - Malgré une performance presque sans faille dimanche, le Tricolore sait qu'il est loin de voir la lumière au bout du tunnel.

C'est fou comment les rôles peuvent s'inverser rapidement dans une confrontation quatre de sept. Au lendemain de la défaite des Canadiens lors du match no 1, plusieurs se demandaient comment ils rebondiraient lors du duel suivant. Deux jours plus tard, au terme d'une soirée à caractère dramatique, ils se sont finalement sauvés avec une victoire en prolongation pour égaliser leur série. 

Dimanche lors de la rentrée éliminatoire des Rangers devant leurs partisans, les hommes de Claude Julien ont joué le même tour aux Blueshirts qu'ils se sont fait faire la semaine dernière au Centre Bell. Possédant maintenant une avance de 2 à 1 dans leur série, les champions de la section Atlantique savent que c'est loin d'être terminé et que ce ne sera pas une balade dans le parc lors du match no 4, mardi.

«On est contents, mais on n'est pas satisfaits. Ils vont être très affamés c'est sûr. On sait c'est quoi le feeling, on l'a vécu aussi. Il faut s'assurer d'être prêts. C'était important pour nous de bien jouer hier, surtout que c'était la première sur la route. On sait que c'est un building où ce n'est pas facile jouer non plus. Ils ont des bons fans. Ils ont joué une bonne partie, mais défensivement nos défenseurs ont très bien joué. Le fait qu'on travaille tous ensemble fait qu'on peut concéder le moins de buts possible», a indiqué Phillip Danault, qui a obtenu une mention d'aide sur le but d'Alexander Radulov, dimanche.

Video: Danault sur ce qu'il s'attend des Rangers mardi

En plus de réduire au silence les partisans du Madison Square Garden qui sont reconnus pour être habituellement très bruyants , les visiteurs ont frustré l'équipe locale tout au long de la soirée. Si leurs chances de marquer n'ont pas été très fréquentes, étant dominés au chapitre des tirs au but pour une troisième rencontre consécutive, les New Yorkais n'ont pas été mesure de générer beaucoup de choses en général. Leurs 21 revirements, dont 10 uniquement en première période, ont pratiquement anéanti plusieurs séquences qui auraient peut-être conduites à des résultats positifs.

Même si les Rangers n'ont pas connu beaucoup de succès à domicile au cours des dernières semaines du calendrier régulier, les Montréalais savent que leurs adversaires ne se laisseront pas faire pour autant. 

«Ce sera un défi de le faire à nouveau. Nous savons qu'ils sont frustrés et nous sommes conscients qu'ils n'ont pas encore offert leur meilleure performance. Nous nous attendons à ce qu'ils rebondissent et qu'ils sortiront forts lors du prochain match. Mais d'un autre côté, nous aimons la façon que nous avons jouée. Il y a certaines petites choses sur lesquelles nous avons porté attention aujourd'hui, vous ne pouvez jamais être satisfaits - surtout dans les séries. Il y a toujours des manières de s'améliorer», a attesté Max Pacioretty.

Plutôt que d'organiser une traditionnelle séance d'entraînement lundi, seuls les joueurs qui n'étaient pas en uniforme dimanche sont sautés sur la glace du Garden lundi après-midi. Claude Julien a préféré mettre l'accent sur des rencontres d'équipes et des séances de visionnement vidéo pour, comme l'a mentionné le capitaine, trouver des façons de s'améliorer.

Video: Pacioretty sur le résultat du match no 3

Ayant été impliqué dans plusieurs situations semblables depuis le début sa carrière dans la LNH, l'entraîneur-chef du Tricolore sait qu'il ne faut jamais être satisfait. Il a d'ailleurs confié à la blague que le seul moment où il le serait se produira lorsqu'il aura la coupe Stanley à bout de bras.

C'est pourquoi que d'ici ce moment, il préfère se méfier des Rangers et ne pas trop penser à ce qu'ils ont fait auparavant.

« Il faut faire attention parce que ce n'était qu'un match. Demain ça sera à recommencer. C'est vrai que ça l'apporte de la confiance, mais ça ne garantit rien d'autre. La chose la plus importante qu'on doit faire aujourd'hui c'est de mettre le dernier match de côté et de commencer à penser au prochain parce qu'il ne sera pas plus facile», a conclu Julien.

En voir plus