Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Les Canadiens parlent de santé mentale

La journée Bell cause pour la cause aura lieu le 31 janvier

par Communiqué de presse @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Pour une sixième année consécutive, les Canadiens de Montréal participent au programme Le hockey en parle, une initiative soutenue par la Ligue nationale de hockey visant à sensibiliser la population à la santé mentale.

Faisant équipe avec les Flames de Calgary, les Canucks de Vancouver, les Sénateurs d'Ottawa, les Jets de Winnipeg, les Oilers d'Edmonton, les Maple Leafs de Toronto, les Islanders de New York et l'Avalanche du Colorado, les Canadiens réitèrent leur volonté d'exposer leurs partisans à cette condition souvent méconnue, tout en les renseignant sur les différents traitements auxquels il est possible de recourir.

Ce soir, les Canadiens dédient leur match face aux Hurricanes de la Caroline au programme Le hockey en parle. Dès l'ouverture des portes du Centre Bell, les conjointes des joueurs, accompagnées de Michel Mpambara, Stefie Shock ainsi que des amis et nouveaux visages de la campagne de Bell Cause pour la cause, distribueront des bracelets en appui à la Journée Bell Cause pour la cause, qui se tiendra le 31 janvier prochain. Un message vidéo enregistré par Jonathan Drouin, Charles Hudon et des joueurs des autres clubs participants au programme sera diffusé sur le tableau indicateur pendant le match afin de conscientiser les partisans à l'importance de la santé mentale. Invités d'honneur de la soirée, des jeunes de la Fondation Jeunes en tête et du CHU Sainte-Justine auront la chance d'assister au match dans les loges de la Fondation des Canadiens pour l'enfance. Les joueurs porteront également le logo du programme Le hockey en parle à l'arrière de leurs casques, en appui à la cause, en plus d'encourager la discussion autour de la santé mentale sur les réseaux sociaux.

LA JOURNÉE BELL CAUSE POUR LA CAUSE AURA LIEU LE 31 JANVIER

Pour chacune des interactions suivantes survenant le 31 janvier, Bell versera 5 cents au profit de programmes canadiens en santé mentale, sans frais additionnels pour les participants :

  • Messages texte et appels : Chaque message texte envoyé et chaque appel interurbain ou mobile effectué par les clients de Bell Canada
  • Twitter : Chaque tweet utilisant le mot-clic #BellCause et chaque visionnement de la vidéo de la Journée Bell Cause pour la cause
  • Facebook : Chaque visionnement de la vidéo de la Journée Bell Cause pour la cause, disponible au Facebook.com/BellCausePourLaCause, et chaque utilisation du cadre Bell Cause pour la cause
  • Instagram : Chaque visionnement de la vidéo de la Journée Bell Cause pour la cause
  • Snapchat : Chaque utilisation du géofiltre Bell Cause pour la cause et visionnement de la vidéo

La Journée Bell Cause pour la cause 2017 a établi de nouveaux records, alors que 131 705 010 messages ont été envoyés, ce qui a fait croître le financement de Bell à l'égard de la santé mentale au Canada de 6 585 250,50 $. Le mot-clic #BellLetsTalk (l'équivalent anglais de #BellCause) a été le plus utilisé au Canada en 2017, et est maintenant le mot-clic le plus utilisé de tous les temps sur Twitter au Canada. Avec 729 065 654 interactions de la part de Canadiens au cours des sept dernières journées Bell Cause pour la cause, l'engagement total de Bell à l'égard de la santé mentale, qui a commencé par un don initial de 50 millions $ en 2010, s'élève maintenant à 86 504 429,05 $. Bell prévoit que son engagement atteindra au moins 100 millions $ en 2020.

LA SANTÉ MENTALE ET LE BIEN-ÊTRE

Un Canadien sur cinq sera personnellement affecté par la maladie mentale au cours de sa vie, et chaque Canadien sera touché indirectement par le biais d'un membre de sa famille, d'un ami ou d'un collègue. La stigmatisation liée à la maladie mentale est l'un des importants obstacles que les personnes qui en souffrent doivent affronter, ce qui représente d'ailleurs la principale raison pour laquelle les deux tiers des personnes vivant avec une maladie mentale n'iront pas chercher de l'aide. C'est pourquoi il est essentiel de mettre fin à la stigmatisation en choisissant les bons mots, en se renseignant sur les mythes entourant la maladie mentale, en faisant preuve de compassion et d'écoute et finalement, en engageant la discussion autour de nous.

En voir plus