Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le courage de Juulsen, les buts de Deslauriers

Les Canadiens l'ont emporté 4 à 3 face aux Red Wings, jeudi soir à Detroit

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

DETROIT - Les tirs bloqués de Noah Juulsen, les deux buts de Nicolas Deslauriers, le huitième point en huit matchs de Jonathan Drouin, le 12e but de la saison d'Artturi Lehkonen… les points positifs étaient nombreux dans la victoire de 4 à 3 des Canadiens face aux Red Wings de Detroit, jeudi soir au Little Caesers Arena.

Dans une saison difficile, tous les points positifs sont les bienvenus et les hommes de Claude Julien ont décidé d'en offrir plusieurs à leur entraîneur et aux partisans à leur avant-dernier match de la saison.

Deslauriers n'avait inscrit aucun but l'an passé. Le changement d'air de Buffalo à Montréal lui a visiblement fait du bien puisqu'il a maintenant atteint le plateau des 10 buts cette saison.

«Avec la saison que j'ai eu l'an passé, de ne pas en avoir un, c'est le fun de mettre un 1 en avant du 0. Ça fait changement et c'est le fun», a dit le sympathique Québécois.

L'attaquant n'est pas vraiment un fervent de statistiques, mais...

«Ça faisait un petit bout que je n'avais pas scoré, alors ça fait du bien, mais je l'ai dit auparavant, je ne suis pas un gars qui regarde les statistiques, mais ç'a fait du bien», a-t-il admis.

Contrairement à d'habitude, toutefois, on n'a pas eu droit aux fameuses célébrations après un but. Deslauriers a expliqué qu'il avait été surpris par le premier - le tir a dévié sur son pied - et a ajouté à la blague que sur le deuxième, il ne voulait pas «choquer» Daniel Carr, qui était avec lui sur le deux contre un. 

Julien quant à lui était bien heureux de voir son joueur s'inscrire deux fois au pointage.

«C'est une bonne saison pour Nicolas, surtout de la manière qu'il le fait. C'est un gars qui ne joue pas nécessairement sur le jeu de puissance, les buts viennent à cinq contre cinq. C'est une des façons où on a besoin de marquer plus de buts, alors lui, il fait son travail de ce côté-là et je pense qu'il réalise aussi ce qu'est son rôle et il le fait bien. Je suis content pour lui», a-t-il dit.

Julien était aussi très satisfait du travail du jeune défenseur Noah Juulsen. Ce dernier a bloqué deux tirs frappés d'affilée de Martin Frk, dont un qui a semblé lui faire mal. La recrue est retournée au banc en douleur, mais est revenue à son poste peu de temps après.

«C'était quand même assez douloureux. Je n'ai pas vraiment vu venir le premier, ça m'a juste atteint. Puis, pour le deuxième, j'étais juste dans la ligne de tir, alors je l'ai simplement bloqué. Ça fait partie de mon jeu, alors je pense que je dois le faire», a mentionné le jeune homme.

Ce jeu n'est pas passé inaperçu sur le banc des siens. Tous les joueurs l'ont acclamé.

«Les gars m'ont appuyé. Vous l'avez probablement entendu du banc. C'est un peu comme un boost pour les gars en désavantage numérique, c'est certain», a-t-il noté.

Ses coéquipiers sont bien d'accord.

«Ça fait une différence, surtout en raison du joueur qui a lancé; j'ai joué avec Frk et il a un tir puissant. Ça ne fait pas du bien et de le voir une deuxième fois, retourner à la même place, c'est impressionnant. C'est du courage et on a besoin de ça», a souligné Drouin, qui a pour sa part établi un sommet personnel en amassant une 32e mention d'aide cette saison.

«On en parle beaucoup de se sacrifier le corps pour ça et en désavantage numérique, on connaît bien Frk pour ça, il a un très bon tir. Ça prend du guts et ce n'est pas la première fois qu'on le voit bloquer un tir comme ça, mais deux de suite comme ça, il faut vouloir et ce sont des choses qu'on recherche dans les deux derniers matchs, d'aller chercher des points positifs et ça, c'est plus qu'un point positif», a renchéri Deslauriers.

Les Canadiens se sont envolés pour Toronto tout de suite après le match. Ils y affronteront les Maple Leafs samedi soir pour conclure leur campagne 2017-2018.

En voir plus