Skip to main content
Официальный сайт Canadiens de Montréal

Et de deux… et comment!

Les Canadiens dominent les Sénateurs et les battent une deuxième fois d'affilée

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Les Canadiens ont relevé haut la main leur défi de la fin de semaine, avec une deuxième victoire en deux soirs, dimanche, face aux Sénateurs d'Ottawa.

Cette fois, c'est un gain convaincant de 4 à 1 - ç'aurait pu être 5 à 1, mais les Sénateurs ont eu gain de cause en contestant un but de Paul Byron - que les hommes de Claude Julien ont signée au Centre Bell face à une équipe qui devient de plus en plus son ennemie.

Après ce weekend presque parfait, le Tricolore a maintenant une avance de quatre points sur les Sénateurs, qui ont encore un match en main. Les deux équipes croiseront à nouveau le fer dès samedi.

Byron = marqueur de 20 buts

Il y a eu plusieurs héros dans ce match. Tout d'abord, le surprenant Paul Byron a atteint le plateau des 20 buts lorsqu'il a porté la marque à 3 à 1 en début de troisième période.

«C'était très spécial. Je n'aurais jamais pensé devenir un marqueur de 20 buts dans la LNH. J'ai parcouru un long chemin pour m'y rendre, alors le moment était très spécial, c'est certain. Ma femme et mes enfants étaient à l'aréna, alors c'est génial qu'ils aient pu voir ça», a dit la première étoile de la rencontre.

Video: Paul Byron sur son 20e but

Brendan Gallagher a mis la main sur la rondelle de son 20e but, que Byron conservera précieusement.

«J'espère juste qu'il ne me la vendra pas!» a-t-il blagué.

Son entraîneur-chef avait aussi de bons mots pour lui. Mais d'abord, qu'est-ce qui a fait en sorte que le numéro 41 ait une chance de montrer son savoir-faire comme ça?

«Il vient d'Ottawa. Ça lui a donné une chance en partant! a lancé Julien en riant, puisqu'il est originaire du même coin.

«C'est un bon patineur. Peu importe sa grosseur, il n'a peur de rien. Il va dans les coins et gagne les courses pour la rondelle. Il a la confiance pour marquer des buts. On commence à reconnaître ses qualités. Paul fait son chemin», a-t-il poursuivi plus sérieusement.

Carey a été… Carey

Carey Price en était à un deuxième match en deux soirs. C'était la première fois qu'il connaissait deux matchs complets en moins de 24 heures depuis les 6 et 7 mai 2015, en séries contre le Lightning de Tampa Bay. Le gardien n'a pas du tout paru fatigué, même qu'il a réalisé un arrêt en faisant le grand écart pour frustrer Kyle Turris, qui aurait pu créer l'égalité 2 à 2. Un arrêt qui pourrait certainement être candidat pour le plus beau de l'année.

Video: OTT@MTL : Price réalise un arrêt fantastique

«C'est bon de jouer deux matchs de suite, d'avoir beaucoup de temps de jeu. Je me sens à l'aise», a dit l'auteur de 30 arrêts.

Puisque le natif d'Anahim Lake est rarement emballé après de telles prouesses, il a fallu demander à ses coéquipiers de commenter la séquence.

«C'est tellement plaisant à regarder. Après le jeu, j'ai dit que si j'avais fait ça, j'aurais fait exploser mon ischio-jambier. C'est un gardien extraordinaire. Il est là pour nous sauver», a dit Jordie Benn.

Est-ce qu'on s'habitue à assister à de telles scènes?

«Oui, c'est juste une autre journée au boulot pour lui. J'étais surpris au début, mais maintenant, c'est juste "Oh, Carey est Carey"», a dit Byron, tout sourire.

«On s'attend à ça de lui maintenant», a enchaîné le défenseur Shea Weber, qui a récolté une mention d'aide au cours de la soirée.

Benn fait sa place

Benn semble avoir trouvé sa niche à la ligne bleue du Tricolore. Défenseur à caractère défensif, l'ancien des Stars de Dallas s'implique aussi dans le pointage, car c'est lui qui a inscrit le but gagnant en fin de première période.

Video: Benn sur son deuxième but avec le CH

«Je pense que la rondelle a pris de la vitesse après avoir quitté la glace... un petit rebond digne du cricket», a dit le principal intéressé.

Avec ce but, son deuxième but en huit matchs, Benn a maintenant un but de plus que son frère, le joueur étoile et capitaine des Stars Jamie Benn, depuis le 4 mars. Va-t-il lui tirer un peu la pipe avec cette statistique?

«Je ne veux pas agacer mon frère, car je suis sûr que ça va me revenir en plein visage d'une manière ou d'une autre! a-t-il lancé, ajoutant que les choses n'allaient certainement pas rester comme ça longtemps.

«J'ai eu un peu de chance, j'imagine. Les gars me facilitent la tâche. Sur mes deux buts, (Nathan) Beaulieu m'a envoyé une passe parfaite et ç'a rentré.»

Le numéro 8 ne s'est pas gêné non plus pour venir à la rescousse de ses coéquipiers, en se portant à la défense de Price et d'Alexander Radulov.

«J'ai simplement vu que Radu se faisait pousser, alors j'ai sauté dans le dos de Smitty (Zack Smith, NDLR). C'est amusant de faire partie des mêlées», a dit le plus barbu de la formation.

Nathan Beaulieu (1B-1A) et Alexei Emelin (cinq mises en échec) ont bien joué après avoir été rayé de la formation pour un match chacun au cours de la dernière semaine. En fait, tout le monde a bien joué, tout comme la veille lors de la victoire de 4 à 3 en fusillade à Kanata.

«On ne leur a pas donné beaucoup de chances et Price a fait de bons arrêts. On a joué des matchs intelligents en fin de semaine. On a bien géré la rondelle et on a eu des buts de différents trios, ce qui est bien à l'aube des séries», a conclu Tomas Plekanec, qui a parti le bal avec un but dès la 28e seconde de jeu.

Les Canadiens auront un congé mérité lundi et seront de retour sur la glace mardi, alors qu'ils accueilleront les Red Wings de Detroit.

 

En voir plus