Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

De retour au Centre Bell

Les Canadiennes seront de retour au domicile des Canadiens le 11 novembre face au Red Star de Kunlun

par Hugo Fontaine @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Presque un an après avoir écrit une page d'histoire du hockey féminin au Centre Bell, les Canadiennes prendront part à une autre rencontre de marque. 

Le 10 décembre 2016, Calgary et Montréal s'affrontaient sur la patinoire du Centre Bell. Mais ce n'était pas les Flames et les Canadiens qui luttaient pour la victoire; c'était plutôt l'Inferno et les Canadiennes. Les deux formations avaient offert un spectacle époustouflant aux 6000 spectateurs présents, spectacle qui s'est conclu par la marque de 1 à 0 en faveur des Montréalaises lors de ce duel opposant l'élite de la Ligue canadienne de hockey féminin.

Onze mois plus tard, les Montréalaises seront de retour au domicile du Tricolore face à l'une des deux nouvelles équipes chinoises de la LCHF, le Red Star de Kunlun. La partie de 2017 n'aura pas le même cachet, puisqu'elles en seront à une deuxième expérience, mais cette journée est tout de même encerclée depuis longtemps sur le calendrier des joueuses.  

Video: Marie-Philip Poulin se lève

«Ce sont tellement des événements uniques que de jouer dans d'aussi grands amphithéâtres. C'est sûr qu'on n'attend pas 21 000 personnes, mais juste le fait d'avoir accès à une glace professionnelle, à des installations professionnelles comme le vestiaire, la qualité de la glace, les écrans géants, les grosses foules, ce processus-là ne se produit pas tous les jours, souligne l'attaquante Ann-Sophie Bettez, qui a terminé au troisième rang des meilleures marqueuses de la LCHF l'an dernier avec une récolte de 36 points en 24 matchs.

«C'est rare d'être capable de retrouver l'ambiance que tu peux avoir au Centre Bell, poursuit celle qui en est actuellement à sa sixième saison dans la Ligue. On jouait à la maison et il y avait 6000 personnes. Tu sais qu'elles étaient là pour les Canadiennes de Montréal. On a hâte d'avoir encore toute la foule derrière nous. C'était vraiment exceptionnel.»

C'est justement lors de cette partie que plusieurs partisans des Canadiennes ont découvert Emerance Maschmeyer, une joueuse de l'Inferno devenue un an plus tard, la nouvelle gardienne de leur équipe. Elle avait attiré l'attention cette journée-là en stoppant 31 des 32 lancers dirigés vers elle, en plus d'être choisie deuxième étoile du match.

Invaincue en trois départs jusqu'à présent en 2017-2018, celle qui a succédé à Charline Labonté devant le filet des Canadiennes a très hâte de revivre l'expérience de l'année dernière au Centre Bell. Par contre, elle est loin de détester l'idée de le faire comme joueuse de l'équipe locale cette fois-ci.

«J'ai très hâte de jouer une deuxième fois au Centre Bell, mais cette fois avec un chandail bleu, blanc et rouge. L'an dernier, c'était la toute première fois que je venais à Montréal. Il y avait tellement d'énergie. L'atmosphère durant le match était incroyable, même si la foule était contre nous! Dans ma tête, je prétendais que les spectateurs nous encourageaient», admet en riant Maschmeyer, qui avait également assisté au match des Canadiens le 10 décembre en soirée, gracieuseté de son ami d'enfance Brendan Gallagher

La rencontre du 11 novembre aura une touche spéciale puisque pour la toute première fois, une équipe chinoise professionnelle évoluera dans un amphithéâtre de la LNH. Le Red Star n'en est qu'à ses premiers pas dans la LCHF, ayant disputé seulement quatre rencontres jusqu'à présent. Alors que les spectateurs du Centre Bell découvriront cette nouvelle équipe, ce sera la même chose du côté des joueuses des Canadiennes qui sont d'une manière, une équipe différente de celle de l'an dernier. 

En raison des prochains Jeux olympiques d'hiver présentés en février à Pyeongchang, en Corée du Sud, la formation montréalaise sera privée de quelques joueuses clés, dont Marie-Philip Poulin, Lauriane Rougeau et Mélodie Daoust. Malgré ces absences de taille, les Canadiennes sont toujours parmi l'élite au classement de la Ligue et auront dans leurs rangs des joueuses comme Bettez, Maschmeyer, Cathy Chartrand, Kim Deschênes et Sarah Lefort. 

Le spectacle sera donc relevé et, avec autant de nouveautés des deux côtés de la patinoire, plusieurs surprises pourraient être au menu.

«C'est une année unique pour tout le monde. Chaque équipe manque des joueuses parce qu'elles sont retenues par les équipes nationales, alors que d'autres sont parties. Je m'attends à un match compétitif. Je sais que les équipes chinoises comptent dans leurs rangs des joueuses nord-américaines qui sont très bonnes. De ce que j'ai lu et vu sur les médias sociaux, elles ont une équipe solide. Ce sera un match excitant», conclut Maschmeyer.

Pour vous procurer des billets pour le match Red Star-Canadiennes du 11 novembre au Centre Bell, cliquez ICI.

En voir plus