Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Une équipe chinoise qui surprend

Les Canadiennes se sont inclinées 3 à 1 devant le Red Star de Kunlun au Centre Bell, samedi

par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Une page d'histoire s'est écrite samedi après-midi au Centre Bell, alors que pour la toute première fois, une équipe de la Chine - le Red Star de Kunlun - a disputé un match dans un amphithéâtre de la LNH.
 

Les Canadiennes de Montréal auraient toutefois préféré sortir victorieuses de cette rencontre historique, mais les nerfs ont pris le dessus et elles ont subi une défaite de 3 à 1 devant 5187 spectateurs, dont plusieurs de la communauté chinoise.

Les choses avaient bien commencé pour l'équipe locale, qui a rapidement pris les devants, grâce au but d'Erinn Noseworthy, qui a réalisé un vieux rêve à ce moment précis.

«C'est incroyable. Je suis de l'Ontario et les Canadiens ont toujours été mon équipe favorite, alors jouer ici est un rêve devenu réalité et marquer mon premier but... c'est évidemment le meilleur feeling qui soit!» a dit l'attaquante de 24 ans après la rencontre.

Video: Erinn Noseworthy ouvre la marque pour Les Canadiennes

Mais le Red Star, mené notamment par l'Ontarienne Melanie Jue (1B, 1A), a marqué trois buts sans réplique et surtout muselé Les Canadiennes lors de leurs six supériorités numériques.

Après le match, l'entraîneur-chef des Montréalaises, Dany Brunet, n'était pas satisfait de la performance de sa troupe.

«C'est notre pire match de l'année et malheureusement, c'est tombé sur celui-là. C'est une question d'attitude. Est-ce qu'on avait le goût de jouer ce match-là? C'est sûr, ça nous arrive une fois par année de pouvoir jouer dans un centre comme ici. C'est d'être capable de gérer ça quand il y a de grands événements et on n'a pas pu gérer nos émotions, donc ç'a donné le résultat qu'on connaît», a-t-il dit.

Concernant la panne sèche de son attaque à cinq, Brunet a encore une fois parlé de l'attitude, qui n'était pas adéquate.

«Tout le long du match, ç'a été compliqué et difficile. À cinq contre cinq, notre attitude n'est pas bonne, on ne se comporte pas super bien et nos habitudes ne sont pas tout à fait à point. Même si on avait joué à huit contre quatre, je ne suis pas sûr qu'on aurait eu plus de résultats. C'est une question d'attitude et de façon de se comporter et pendant trois périodes, on n'a pas été capables de s'adapter», a-t-il ajouté.

Noseworthy affirme pour sa part que même si ses coéquipières et elles avaient étudié le jeu des Chinoises, elles ont été surprises une fois sur la glace.

«Je pense qu'on ne s'attendait pas à ce qu'elles soient aussi costaudes et physiques, mais aussi, on n'a pas vraiment joué notre match, on les a laissées venir à nous. Mais oui, en gros, je pense que c'était un choc pour nous et un réveil pour les deux prochains matchs», a-t-elle admis.

Video: Ann-Sophie Bettez sur le match contre le Red Star

Ces deux prochains matchs, ils seront à nouveau contre le Red Star et Anne-Sophie Bettez, des Canadiennes, promet que son équipe voudra se reprendre.

«Demain, on va être au rendez-vous, vous pouvez être assurés de ça!» a dit la Québécoise.

Ces duels auront lieu à l'aréna Michel-Normandin du Complexe Claude-Robillard et les joueuses croient que cela leur donnera peut-être un avantage.

«Je sens qu'on a laissé nos nerfs prendre le dessus, juste avec l'atmosphère, la période d'échauffement, voir tout ça, embarquer sur la glace, ça faisait beaucoup à encaisser, mais je pense que ç'a eu un gros effet sur le match», a dit Noseworthy.

«C'est sûr que c'est toujours agréable de venir jouer dans un amphithéâtre qui est aussi grand que celui-là. C'est comme un rêve qui devient réalité. On espère être capables de jouer plus souvent dans des amphithéâtres comme ça. C'est malheureux qu'on ait perdu, mais je pense qu'il faut apprendre des leçons de chaque expérience. Ce sera maintenant de revenir dans la réalité, de descendre du nuage du Centre Bell et d'aller jouer au Centre Claude-Robillard», a renchéri Bettez.

Malgré tout, les filles retiendront du positif de leur expérience au domicile des Canadiens.

«Le Red Star est une nouvelle équipe, mais ce sont des joueuses d'expérience, elles sont dans la ligue pour donner du bon challenge et ce que ça prouve, c'est que le hockey féminin est en pleine expansion», a conclu Bettez.

En voir plus