Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Les Bruins triomphent en 2e prolongation

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BOSTON  (PC)  Il n'y a plus de logique qui tienne dans la série Bruins-Canadien. Les Bruins ont mis fin à la série noire de l'équipe à domicile depuis le début de la série, samedi, en l'emportant 2-1 en deuxième période de prolongation devant ses partisans au TD Garden.


Nathan Horton a tranché le débat à 9:03 de la deuxième période de surtemps, en concrétisant un retour de lancer derrière Carey Price. C'était le 51e tir de la soirée des Bruins.

Faits saillants Canadiens-Bruins
Un peu plus tôt, Tim Thomas avait réalisé l'arrêt de la soirée contre Brian Gionta, au terme d'une descente en surnombre. Thomas a terminé le match avec 44 arrêts.

En retard 3-2 dans la série, le Canadien tentera d'éviter l'élimination au Centre Bell, mardi. Pourra-t-il répéter ses exploits de l'an dernier, quand il avait résisté à cinq matchs d'élimination de suite au cours de ses deux premières séries?

Jeff Halpern avait provoqué la prolongation en touchant la cible à 13:56 du troisième vingt.

Brad Marchand avait procuré les devants aux Bruins au début de la période, à 4:33.

Devant le filet, Tim Thomas (38 arrêts) et Carey Price (43) se sont livrés un superbe duel en temps réglementaire.

Le Canadien a été privé de James Wisniewski pendant une bonne partie de la soirée. Ébranlé en première, le défenseur n'a joué que brièvement en deuxième, avant d'abdiquer. Il est réapparu en prolongation.

Ryder frustre Plekanec

Aucun but n'a été marqué en première période, mais l'action n'a pas manqué. Les gardiens ont veillé au grain. Mais c'est un arrêt de Michael Ryder qui a été le plus époustouflant.

L'ailier des Bruins a volé un but certain à Tomas Plekanec, en s'improvisant gardien à la place de Thomas. Il a bloqué le lancer du Tchèque, qui venait de recevoir la passe de Michael Cammalleri, d'un geste vif de la main droite.

Auparavant, le Canadien avait connu un bon départ et avait failli ouvrir le score très tôt dans un troisième match de suite à Boston.

Les Bruins ont par la suite cogné à la porte. Mark Recchi, par deux fois, s'est buté au brio de Price. Milan Lucic a pu s'échapper partiellement de la zone centrale, après avoir saisi une passe au vol, mais Price n'a pas bronché.

Terne deuxième

Le rythme a considérablement ralenti en deuxième, comme si les équipes ne voulaient pas commettre l'erreur qui aurait pu s'avérer coûteuse.

Les Bruins ont eu le meilleur 9-6 dans les lancers.

Vers la fin de l'engagement, les poids coqs Plekanec et Marchand se sont coltaillés devant le but de Price. Un peu d'action, finalement...

Halpern à la rescousse

Les Bruins ont entrepris la troisième avec le couteau entre les dents, en exerçant beaucoup de pression.

On a senti venir le but de Marchand à 4:33. Bergeron a vu son bâton se briser sur réception de la passe de Marchand, qui n'a eu qu'à loger le disque amorti dans l'ouverture béante, à la gauche de Price.

N'ayant pas le choix, le Canadien y a mis plus de tigre à l'attaque, principalement dans les 10 dernières minutes.

Mathieu Darche a joué de malchance en voyant son tir heurter le poteau à la gauche de Thomas.

Plus tard, le trio de Plekanec a connu une présence menaçante.

Finalement, c'est le trio des joueurs de soutien, que pivotait le jeune Lars Eller, qui a créé l'égalité, à 6:04 de la fin. Darche a gagné sa bataille contre le défenseur Adam McQuaid derrière le but, avant de remettre la rondelle à Halpern devant. Thomas n'a eu aucune chance.

Desharnais à l'aile

En prolongation, les équipes se sont appliquées en défense, sans trop jouer sur les talons. Ç'a procuré du jeu enlevant. Les deux entraîneurs ont raccourci leur banc.

Jacques Martin, du Canadien, a muté à l'aile le joueur de centre recrue David Desharnais aux côtés de Scott Gomez et de Brian Gionta, à la place de Travis Moen. L'unité a fait des flammèches.

Price a réalisé son plus bel arrêt face à David Krejci, qui a filé seul vers lui quelques instants après l'attaque massive des Bruins.

Thomas, lui, a reçu l'aide inespérée du géant Zdeno Chara, qui a bloqué un tir de Cammalleri voué à toucher le fond du filet.

En deuxième période de surtemps, on n'a pas revu Desharnais, qui était au banc. Moen avait repris sa place avec Gomez et Gionta.



À VOIR ÉGALEMENT:
Commentaires d’après-match: Darche | Plekanec | Gionta | Gill | Martin | Price
Le jeu des chiffres - 23 avril 2011
Sommaire
Échos de vestiaire
Faits saillants
Cinq choses à savoir : Match #5
En voir plus