Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Les auditions se poursuivent

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD – Des auditions pour le poste d’ailier gauche pour évoluer avec Scott Gomez et Brian Gionta sont présentement en cours à Montréal et les candidats sont nombreux.


Alors que tout était en place pour les postulants de démontrer leur savoir faire, une panne de courant au Complexe sportif Bell de Brossard a forcé les joueurs à s’entraîner au gymnase. Ils devront patienter jusqu’à samedi pour savoir qui occupera ce poste samedi face aux Sénateurs.

« Nous essayons toujours de trouver des combinaisons différentes. Je trouve que le trio de Plekanec s’est très bien débrouillé, même si hier soir leur performance n’a pas été aussi bonne que lors des cinq derniers matchs », a mentionné l’entraîneur-chef Jacques Martin.

« Nous tentons de créer une chimie semblable au sein de l’autre unité. Il faut donc y travailler constamment jusqu’à ce que la combinaison soit la bonne. Il faut parfois être patient et essayer de nouvelles expériences à ce temps-ci de l’année. »

S’il y en a un qui espère que son entraîneur sera patient, c’est Tom Pyatt. Le joueur de 23 ans est le plus récent candidat à avoir été employé en compagnie des deux vétérans. Bien qu’il ait été remplacé par Michael Cammalleri en fin de match, Pyatt sait ce qu’il a à faire pour demeurer à sa nouvelle place dans l’échiquier.

« La seule chose qui a manqué à notre trio est la finition de nos jeux. Nous avons connu un bon début de match et nous travaillions d’arrache-pied. Notre vitesse nous a permis de créer de bonnes occasions de marquer tout en faisant bouger constamment les défenseurs adverses », explique le joueur originaire de Thunder Bay.

« Lorsque j’ai appris que je passais de la galerie de presse au deuxième trio, j’étais surpris. Je suis heureux d’avoir cette opportunité. Il y a eu des moments l’année dernière où j’ai été utilisé un peu partout dans l’alignement. Mais je n’ai aucun problème avec ça puisque je peux m’y adapter rapidement. »

 Après avoir connu ses meilleurs moments aux côtés de Tomas Plekanec et Cammalleri lors des matchs préparatoires, Lars Eller sait qu’il peut contribuer offensivement avec les meilleurs éléments de son équipe. Bien que la situation ait été différente depuis le début des matchs réguliers, il se tient prêt à toute éventualité.

« Je veux m’impliquer davantage en demeurant plus près de la rondelle et en créant des jeux. Je tente de jouer de la même façon en tout temps, peu importe avec qui je suis jumelé », lance avec confiance le jeune Danois.

« Je suis le type de joueur que je suis. Je possède les outils, je tente donc de les utiliser de la même manière avec mes différents compagnons de jeu. »

Au sujet de la patience, Dustin Boyd sait que cela peut prendre un certain temps avant que la familiarité ne s’installe au sein du Tricolore. Lui-même nouveau venu à Montréal, il croit que ce n’est qu’une question de temps avant que l’équipe ne récolte ce qu’elle a semé.

« Nous n’avons disputé que six rencontres. Nous ne pouvons pas devenir une équipe parfaite instantanément, cela demande tu temps. Nous tentons d’améliorer notre chimie, de créer de meilleures opportunités de marquer et d’être plus forts défensivement. Cela se produit en disputant plusieurs matchs et avec l’expérience. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Pool de hockey des Canadiens
Le Tricolore se butte à Brodeur
À la prochaine Martin 
Rapport des Bulldogs 
En voir plus