Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le trois fait le mois

par Staff Writer / Montréal Canadiens
SUNRISE – Quand le troisième trio marque comme le premier, de bonnes choses sont au rendez-vous.


Après avoir combiné leurs efforts pour obtenir six points dans la victoire de 4 à 0 sur les Panthers de la Floride, Travis Moen, Lars Eller et Andrei Kostitsyn étaient indéniablement heureux de sauter sur la glace vendredi matin. Depuis qu’il s’est joint à Eller et Moen, Kostitsyn est en feu, obtenant un cinquième match de suite avec au moins un point, séquence au cours de laquelle il en a obtenu sept.

Faits saillants Canadiens - Panthers
«Andrei joue vraiment bien et il obtient des résultats. Il fait partie de la raison pour laquelle on obtient les points que nous avons et vous pouvez voir que notre ligne commence à se solidifier », a expliqué Moen, qui a obtenu deux passes dans le match contre les Panthers. «La rondelle fait les bons bonds, ce qui ne nuit pas non plus. »

Un de ces bonds a mené au cinquième but de la campagne de Lars Eller, jeudi soir. Depuis qu’il s’est joint à la force brute de Moen et de Kostitsyn, le joueur de centre recrue a obtenu cinq de ses 13 points de la saison.

« Parfois, on se découvre une chimie instantanée avec des coéquipiers et on dirait que c’est le cas. Nous travaillons bien ensemble, mais le plus important, c’est que tout le monde travaille bien pour l’équipe », a souligné Eller. «Je crois que notre ligne comporte un peu de tout. Andrei est un tireur, je suis plus un passeur et Travis fait un peu de tout – il patine et utilise son corps pour nous créer de l’espace sur la glace. Mais ce qui importe surtout, c’est que nous travaillons tous fort. »

Malgré la démonstration offensive qu’a faite le trio au cours des derniers matchs, c’est son jeu de l’autre côté de la glace qui importe le plus pour Moen.

«La priorité numéro 1 pour nous, c’est que l’autre équipe ne marque pas de but quand on est sur la glace », a avoué Moen, après avoir affiché un différentiel de +-2 en Floride. «Nous sommes de gros joueurs et Lars et Andrei ont tellement de talent que lorsqu’ils ont une chance, ils vont marquer. Pour tout le monde, la priorité est la défensive et quand on y arrive, de bonnes choses se passent. Nous y allons et réussissons les petits jeux et nous sommes récompensés avec quelques buts. »

Moen parle en connaissance de cause. Ayant joué sur sa part de bons trios, le plus connu étant celui de Moen, Samuel Pahlsson et Rob Niedermayer, qui a mené les Ducks à la coupe Stanley en 2007, le vétéran a sa théorie sur la raison pour laquelle son trio produit en ce moment.

«Nous nous ressemblons, mais nous nous complétons bien. J’envoie la rondelle dans le fond, nous nous supportons alors il y a toujours quelqu’un pour la ramasser », a-t-il expliqué. Nous fonçons tous au filet et utilisons nos corps. Je ne sais pas pourquoi ça clique, mais j’espère que ça va continuer. Nous avons beaucoup de plaisir. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Maintenant au marbre: Carey Price!
Après l’entraînement: Price | Moen | Gionta | Sopel
Esprit de corps 
Le Tricolore dégriffe les Panthers 
En voir plus