Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le Tricolore défait par les Islanders

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL (PC) -- Au lendemain d'un duel tumultueux à Boston, le Canadien avait besoin de disputer un petit match tranquille, jeudi au Centre Bell, question de retrouver ses esprits. Et c'est ce qu'il a fait.


Sauf que face à la pire équipe de l'Association Est, les hommes de Jacques Martin ont connu une soirée si tranquille qu'ils ont finalement baissé pavillon 4-3 en fusillade contre les Islanders de New York. Pourtant, ils n'ont jamais tiré de l'arrière au score pendant les 65 minutes de jeu.

Faits saillants Canadiens - islanders
Kyle Okposo, au quatrième tour des tirs de barrage, a été le seul à faire mouche en fusillade.

Max Pacioretty, son neuvième, Benoit Pouliot, son 11e, et Tomas Plekanec, son 19e, ont été les marqueurs du CH en temps réglementaire.

Rappelé des mineures quelques heures plus tôt, Ryan White a récolté une aide, son premier point en quatre matchs cette saison avec le Canadien.

Michael Grabner a enfilé ses 18e et 19e de la saison, chaque fois avec l'aide de Frans Nielsen et Jack Hillen, tandis que John Tavares a stoppé à 10 sa disette de matchs sans but en enfilant son 19e de la campagne.

À son huitième départ de la saison, Alex Auld a subi un troisième revers. Il a affronté 33 tirs. Deux jours après avoir fait ses débuts dans la LNH, le gardien finlandais Mikko Koskinen a signé son premier gain en carrière. Il a réalisé 37 arrêts.

Le point récolté au classement, un premier en trois sorties, permet au Tricolore de se donner un coussin de quatre points devant les Rangers de New York, les détenteurs du septième rang dans l'Association Est. Les deux équipes ont disputé le même nombre de matchs.

Le CH est par ailleurs à deux points des Capitals de Washington et du cinquième rang, et à trois points des Bruins de Boston et du premier rang de la section Nord-Est. Boston a deux matchs de plus à disputer et Washington, un.

Le CH disputera le deuxième d'une série de trois matchs à domicile, samedi, face aux Maple Leafs de Toronto.

Deux fois sur réception

Une série de pénalités attribuables à du jeu mou, sans rudesse - ça n'avait rien à avoir avec ce qui s'était déroulé la veille à Boston - a fait en sorte qu'une bonne partie des 15 premières de jeu ont été disputées à cinq contre quatre ou quatre contre quatre. Ç'a permis à Jacques Martin d'aligner le duo d'attaquants Desharnais-Pacioretty, qui a fait la pluie et le beau temps à Hamilton plus tôt cette saison. Et ç'a donné le premier but du match.

David Desharnais a bien manoeuvré en zone adverse, jusque dans le cercle de mise en jeu gauche, avant d'effectuer une passe vers Pacioretty, posté à l'aile opposée. Ce dernier a décoché un tir sur réception qui a battu Koskinen à 14:10.

Tavares a égalé les chances à 16:35 en récupérant le disque après que celui-ci eût été initialement bloqué dans l'enclave par Roman Hamrlik. Tavares a filé vers Auld et logé la rondelle dans le haut de la cage.

Si le CH a pris les devants 2-1 et 3-2 en deuxième, il peut dire merci à Auld, qui a réussi des arrêts à des moments-clés.

Peu après que Auld eût frustré Grabner en échappée pendant un jeu de puissance montréalais, Pouliot a profité du bon travail de White, posté à l'arrière du filet, pour s'amener dans le cercle de mise en jeu et tirer sur réception à 5:49.

Auld a ensuite stoppé Tavares coup sur coup.

Koskinen a quant à lui gobé in extremis une rondelle happée au vol par James Wisniewski, juste avant que Grabner n'égale à 2-2 à 17:10. Ce dernier s'est immiscé dans l'enclave entre P.K. Subban et Jaroslav Spacek avant de battre Auld.

Plekanec a répliqué à 18:08, quand il a choisi de tirer lors d'une attaque à deux contre un en compagnie d'Andrei Kostitsyn.

On aurait pu s'attendre à ce que le Canadien cherche à donner le coup de grâce en début de troisième, mais ce sont plutôt les Islanders qui ont menacé. Ç'a donné le but de Grabner à 4:08, survenu après de longues secondes de confusion autour de la cage montréalaise.

Le Canadien a accéléré le rythme par la suite en troisième, mais c'est Matt Moulson qui a failli trancher. Dans la dernière minute de jeu du temps réglementaire, celui-ci a profité d'un revirement commis par Wisniewski pour filer seul vers Auld. Il a frappé le poteau.

Il a finalement fallu disputer la fusillade pour déterminer un vainqueur.



À VOIR ÉGALEMENT:
Commentaires d'après-match: Martin | Wisniewski | Auld | White
Sommaire
Le jeu des chiffres - 10 fév. 2011
Ryan White rappelé des Bulldogs

Le combat Price-Thomas
Un match fou, fou, fou...
La collecte de patins neufs ou d'occasion
En voir plus