Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Le septième joueur

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BOSTON – Les Bruins ont eu leur tour, c’est maintenant aux Canadiens d’en profiter: l’avantage du septième joueur, les partisans.


« Nous savons toute l'énergie que nous procurent nos partisans », a expliqué Mike Komisarek. « Ceux qui étaient avec l'équipe l'an passé le savent. Il n'y a pas meilleure place que le Centre Bell pour jouer un match des séries.

« Nous devons oublier ces deux matchs et rebondir lors du prochain», a poursuivi Komisarek. « C’est la seule solution. »

Même si l’objectif de soutirer au moins une victoire aux Bruins au TD Banknorth Garden n’a pas été atteint, il ne reste qu’une chose à faire selon le pilote du Tricolore.

« On espérait gagner un des deux matchs ici », a admis Bob Gainey. » « Notre meilleure chance a été lors du premier match. Il faut maintenant retourner à la maison et gagner. »

Malgré le retard dans la série, les joueurs des Canadiens sont loin de se compter battus et ne sont pas prêts à hisser le drapeau blanc.

« Nous ne pensions pas gagner cette série en quatre matchs. Vous nous comptez peut-être battus, mais ce n'est pas le sentiment dans ce vestiaire », a expliqué Maxim Lapierre à la meute de journalistes. « Ils ont gagné les deux matchs devant leurs partisans. C'est maintenant à nous d'aller nous occuper du premier match à Montréal. Après, on verra. »

Si les Canadiens ont quitté Boston les mains vides, Lapierre retournera à la maison avec un souvenir impérissable du Massachusetts, gracieuseté de Milan Lucic. Le mot « Bauer » était toujours lisible dans le visage du fougueux attaquant du Tricolore après avoir reçu un double-échec du numéro 17 des Bruins avec quelques instants à faire à la rencontre.

« C'est ça un visage des séries », a renchéri Lapierre, Des fois, tu donnes des coups, des fois tu en reçois. Aujourd’hui, c’est moi qui l’ai reçu. J’espère que ce n’était pas pour rien. Il faut que ça fasse mal en séries pour gagner.»

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com
En voir plus