Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Le retour de Pacioretty

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Après trois ans à diviser son temps entre les Bulldogs et les Canadiens, Max Pacioretty est fin prêt à faire sa niche à Montréal.


La saison 2010-2011 a marqué un renouveau pour Pacioretty pour qui l’expression « se prouver » est devenue une devise en route vers la LNH.

Revoyez les buts de Pacioretty en 2010-2011
Déterminé plus que jamais à faire sa marque, Pacioretty a débuté la dernière campagne à Hamilton, où il a rapidement émergé comme l’une des principales armes offensives de l’équipe, amassant 32 points en 27 rencontres. Garder cette même cadence au niveau supérieur peut s’avérer une tâche dantesque pour n’importe quel joueur, mais après trois années à manger ses croûtes, Pacioretty n’a pas de temps de démontrer que son jeu avait atteint un autre niveau lorsque les Canadiens lui ont fait signe à la mi-saison.

En 37 parties avec les Canadiens, l’attaquant de 6-pieds-2 et 196 livres a fait savoir qu’il avait sa place dans la LNH, récoltant 14 buts et 10 mentions d’aide. Obtenant la confiance de son entraîneur-chef, Pacioretty a vu son temps d’utilisation grimper peu à peu, notamment en avantage numérique où il a inscrit la moitié de ses buts.

Avec son gabarit qui donne du fil à retordre à ses adversaires, l’attaquant originaire du Connecticut a démontré qu’il pouvait camper le rôle d’attaquant de puissance. Ses performances en 2010-2011 lui ont permis de parapher son premier contrat à un volet de sa jeune carrière, concluant une nouvelle entente de deux ans avec l’organisation.

Tandis que faire le saut permanent entre la Ligue américaine et le la Ligue nationale n’est jamais de tout repos, Pacioretty devra probablement relever le plus grand défi de sa carrière en 2011-2012 : retrouver pleinement la santé après avoir subi une blessure au cou et à la tête qui aurait pu mettre un terme à sa carrière le 8 mars contre les Bruins.

L’arrivée d’Erik Cole, en plus d’ajouter de la profondeur aux Canadiens sur les ailes, permettra également à Pacioretty de trouver un mentor en l’ancien attaquant des Hurricanes. Non seulement les attaquants pratiquent le même style de jeu, mais Cole a, tout comme Pacioretty, subi une blessure au cou avant d’effectuer un retour au jeu en force.

Avec un temps inhabituel pour se préparer pour la prochaine saison, les partisans peuvent s’attendre à voir un numéro 67 voler sur la glace cet automne et fin prêt à s’établir dans la LNH selon ses propres termes.

Justin Fragapane écrit pour canadiens.com. Traduit par Alexandre Harvey.



LIRE AUSSI
OFFRE D'EMPLOI - Producteur/intégrateur Web
Avant-goût de la saison - Ryan White
Jeff Woywitka sous contrat
Le franc-tireur 
L'été de Peter 
En voir plus