Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le quatre est le nouveau un

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Dans le vestiaire des Rangers, Georges Laraque, Steve Bégin et Maxim Lapierre étaient probablement identifiés comme le quatrième trio des Canadiens jeudi soir, mais les trois fougueux attaquants avaient une surprise en réserve.


Avec une production combinée de six points, le trio d’énergie des Canadiens a fait beaucoup plus que ça. Pas nécessairement reconnu pour ses talents de manieurs de bâton, Laraque a amassé ses deux premiers points dans l’uniforme bleu-blanc-rouge.

« Pour commencer, c’est beaucoup plus facile à 5 contre 5 qu’à 4 contre 5 », a lancé Laraque, tout sourire, en faisant référence à l’incident contre les Thrashers. « Je ne me suis jamais senti aussi bien depuis le début de la saison et je me sens physiquement à 100%. »

Ayant amassé deux passes dans un même match pour la première fois en deux ans jour pour jour, Laraque a passé 11 minutes et 1 seconde sur la patinoire, son deuxième plus haut total de la campagne.

« C’est beaucoup plus facile lorsque tu as un tour régulier », a poursuivi Laraque. « Avoir un trio aide stable énormément. Steve, Max et moi avons une belle complicité et nous nous complétons bien. »

Son compagnon de trio et voisin d’en face dans le vestiaire des Canadiens abondait dans le même sens.

« Ça va très bien pour notre trio », a indiqué Bégin. « Maxim joue avec tellement de confiance. Il nous repère très bien sur la patinoire. Georges et moi n’avons qu’à foncer au filet et des choses se produisent. Nous sommes heureux de pouvoir contribuer au succès de l’équipe. »

Après avoir été laissé de côté pendant trois rencontres, Lapierre vole littéralement sur la patinoire, lui qui a amassé cinq points à ses sept derniers matchs. La recette est bien simple selon le numéro 40 qui a réussi son premier tour du chapeau à la Gordie Howe dans la LNH.

« C’est simplement une question d’expérience », a admis Lapierre. « Plus tu joues, plus tu reconnais rapidement des situations de jeu et tu sais comment réagir. De plus, notre trio communique énormément, que l’on soit sur la glace ou encore sur le banc. »

Bien qu’il ne s’attend pas à ce que ce trio mène la charge en attaque de son équipe, le pilote du Tricolore Guy Carbonneau ne se plaindra certainement pas des récents succès de ses trois guerriers.

« C’est peut-être plate à dire, mais des joueurs de ce rôle doivent amener de l’énergie et c’est exactement ce qu’ils font », a expliqué Carbonneau. « Ils font tout pour demeurer dans l’alignement. Ils jouent beaucoup mieux défensivement dans notre zone, donc ils peuvent passer plus de temps à l’autre bout et provoquer des choses en attaque. »

Malheureusement pour les Rangers, ils n’avaient pas été prévenus.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À lire également:
Ça se poursuit face aux Rangers
De la bouche de l'ennemi - 4 déc. 2008 
Le jeu des chiffres - 4 déc. 2008 
Un véritable musée en plein air 
En voir plus