Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Le nouveau maître des Bulldogs

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – De retour avec l’organisation des Canadiens, Clément Jodoin est fin prêt à renouveler ce nouveau défi : diriger les Bulldogs de Hamilton.


Ayant quitté la barre de l’Océanic de Rimouski à la fin de la saison 2010-2011 après un séjour de quatre ans dans le Bas-St-Laurent, Jodoin a discuté avec les médias vendredi après-midi de son retour dans le hockey professionnel après 10 saisons dans la LHJMQ.

« Ma décision de quitter l’Océanic n’avait rien à voir que j’étais fatigué d’être un entraîneur. J’étais à la meilleure université du hockey. C’était une organisation fantastique avec des joueurs de qualité au sein d’une ligue très compétitive », a indiqué Jodoin, qui a montré un dossier de 140-112-8-5 avec Rimouski. « Le choix était personnel. Je voulais sortir de ma zone de confort et d’avoir la possibilité d’être entraîneur au niveau professionnel en Amérique du Nord ou en Europe. »

La chance de diriger en Europe s’est présenté, mais Jodoin a refusé l’offre de piloter l’équipe des moins de 20 ans de la Lettonie pour le championnat mondial qui aura lieu à Calgary en 2012 de même que l’équipe nationale des hommes au Championnat mondial en Finlande et Suède.

« J’ai refusé ces postes sachant que j’aurais peut-être une opportunité avec les Canadiens, avant même de recevoir une offre. J’ai pris un pari et Pierre m’a appelé pendant que j’étais en République tchèque, alors j’ai pris l’avion pour venir rencontre Jacques et Pierre. Nous nous sommes assis ensemble et avons convenu que cette décision était la bonne.’

Amenant dans ses bagages à Hamilton plus de 30 ans d’expérience dans le monde du hockey, Jodoin a rapidement indiqué qu’il était très enthousiaste de relever le défi de succéder à Randy Cunneyworth et Guy Boucher, qui ont connu leur part de succès à la tête des Bulldogs..

«  Si tu as peur de quelque chose comme ça, tu ne seras jamais un bon entraîneur », a expliqué Jodoin, qui a porté plusieurs chapeaux avec les Canadiens de 1997 à 2003. « Pour le moment, je n’ai aucune idée à quoi ressemblera l’équipe cette saison. J’arrive prêt à travailler. Je vais commencer le travail en rencontrant les joueurs à Montréal lors du camp d’entraînement des Canadiens avant de se transporter à Hamilton. »

Mais à quoi les plus beaux espoirs des Canadiens doivent-ils s’attendre?

« Mon style est basé sur le contrôle de la rencontre et le jeu intense. Je pourrais parler pendant longtemps, mais à ce stade-ci, je vais voir quels seront mes effectifs, parler avec Randy Cunneyworth et partir de là. J’ai mon propre plan et je vais essayer qu’il fonctionne », a conclu Jodoin. « J’ai hâte de relever le défi. »



VOIR AUSSI
Cunneyworth et Ladouceur nommés adjoints à Montréal
Clément Jodoin nommé entraîneur-chef des Bulldogs 
L'été de Brian 

Un nouveau domicile
Veuillez accueillir le numéro 72… 
Pacioretty sur la voie du retour
En voir plus