Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le nouveau départ de Marc Denis

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Marc Denis a effectué dix sorties dans l'uniforme des Bulldogs et présente une moyenne de buts alloués de 1.84 et un pourcentage d'arrêts de .945.
MONTRÉAL - À l'image des rues de Montréal au printemps, la carrière d'un joueur de hockey est parsemée de nids-de-poule et de crevasses. Le gardien Marc Denis en sait d’ailleurs quelque chose.


Après quelques saisons difficiles à Tampa Bay, Denis a vu son contrat être racheté par le Lightning en juin. Quelques jours plus tard, le gardien a signé une entente à deux volets d'un an avec les Canadiens. Denis est loin de regretter sa décision.

« Même si ça sonne cliché, je voulais prendre un nouveau départ », a expliqué Denis. « Quand j'ai reçu l'offre de Montréal, j'ai su que c'était la meilleure chose à faire. C'est une organisation sérieuse avec un entraîneur des gardiens expérimenté, c'est leur 100e anniversaire et je me rapproche de ma famille. Ça faisait du sens sur toute la ligne. »

Après un mois d'activités, c'est encore plus vrai. Denis a effectué neuf sorties dans l'uniforme des Bulldogs et présente une fiche de 7-1-0, une moyenne de buts alloués de 1.84 - 5e de la Ligue américaine - et un pourcentage d'arrêts de .945 - 2e. Le gardien vétéran mène également le circuit avec sept victoires et deux jeux blanc.

Ses succès ne sont pas passé inaperçus. En début de semaine, le gardien de 31 ans été nommé joueur de la semaine dans la LAH.

« Cette ligue est l'affaire des jeunes joueurs. Tu ne vois pas souvent des vétérans obtenir de la reconnaissance, c'est agréable », a-t-il admis. « En même temps, je ne veux pas trop m'emporter ou, au contraire, me décourager. Je me concentre sur le plan qui a été établi avec Rollie. »

Rollie, c'est Roland Melanson, l'entraîneur des gardiens de Tricolore, qui a largement contribué jusqu'ici aux succès de Denis. Peu de temps après avoir signé à Montréal, le gardien et l'entraîneur ont fait connaissance et la communication est constante depuis.

« Il est sensationnel », a repris Denis. « Il est demeuré ici récemment pendant une semaine pour travailler avec moi et même lorsqu'il n'est pas là, il m'aide avec ma technique, que ce soit en me téléphonant ou en m'envoyant des messages textes. »

Profitant de la présence d'excellents gardiens depuis quelques années, l'entraîneur-chef des Bulldogs Don Lever était à nouveau optimiste en début de saison. Il n'a pas été déçu par Denis, dont l'expérience a été bénéfique jusqu'ici pour l'équipe.

« Il est tellement solide dans les buts que ça donne de la confiance au reste de l'équipe », a dit Lever. « Il effectue les arrêts importants lorsque nous en avons besoin. »

« Son professionnalisme et son calme sont de grands atouts pour une jeune équipe comme nous », a-t-il ajouté. « Marc a une belle relation avec Cédrick [Desjardins] et il amène du leadership. »

Un peu à l’image du Tricolore, Denis a aidé les Bulldogs à connaître leur meilleur début de saison depuis la campagne 1997-1998.

« Le succès est contagieux », a noté Denis. « En voyant ce qui se produit à Montréal, une attitude gagnante s’est propagé ici. Nous formons une jeune équipe et nous connaîtrons notre lot de difficultés, mais je ne suis pas inquiet. Nous serons prêts. »

Félix-Antoine Viens écrit pour canadiens.com
En voir plus