Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le joueur ultime de... Nicolas Deslauriers

L'attaquant des Canadiens définit son joueur ultime

par Matt Cudzinowski. Traduit par Vincent Régis. @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - De Gretzky à Crosby en passant par Lemieux à Lafleur, chaque joueur de la LNH a envié au moins un aspect du jeu d'un autre joueur au cours de sa carrière. C'est dans cet esprit que nous avons demandé à l'attaquant Nicolas Deslauriers de construire son Joueur ultime en se basant sur une liste de plusieurs caractéristiques primordiales au hockey.

VISION : CONNOR MCDAVID / PATRICK KANE

Juste les jeux qu'ils font, surtout en avantage numérique. Ils peuvent faire des jeux incroyables, dont certains très difficiles. Leur capacité à réaliser ces jeux, c'est ce qui les différencie du reste.

MAINS : TYLER ENNIS

Lorsque je m'entraînais avec lui, il était vraiment incroyable. Il fait un massage à la rondelle! C'est quelque chose de spécial. Il a presque toujours un fait saillant par match, comme un toe-drag par exemple. Il m'a beaucoup impressionné avec ses habiletés.

PUISSANCE : SHEA WEBER / BRENT BURNS

Shea m'impressionnait vraiment quand je jouais contre Montréal. J'aime frapper, mais quand j'allais dans les coins contre lui... il est fort, c'est une bête. Quand j'étais à Buffalo, je l'ai aussi vu briser des protège-tibias avec son tir. On peut également mettre Brent Burns dans cette catégorie. Il est difficile à frapper aussi. Quand vous le frappez, il est solide. Pour les batailles à un contre un, il est très fort.

Video: STL@MTL : Weber trompe Allen suite à une mise en jeu

RAPIDITÉ : MICHAEL GRABNER

Ce n'est pas un hasard s'il s'échappe aussi souvent. Il utilise bien sa vitesse. C'est l'un des plus rapides de la ligue et il le démontre bien. Juste en désavantage numérique, il obtient beaucoup d'échappées. Il est très rapide.

TIR : BRENT BURNS / DUSTIN BYFUGLIEN

De toute évidence, il y a Shea, bien sûr. Mais pour y aller avec quelque chose de différent - en tant qu'attaquant qui essaye de bloquer les tirs - je dirais que Burns et Byfuglien sont à égalité. Leurs tirs se rendent au filet et sont très puissants et précis.

COEUR : BRENDAN GALLAGHER

Quand je jouais contre lui, c'était comme une mouche qui ne s'arrête jamais. Il est toujours là. En jouant avec lui, je peux voir à quel point c'est le fun d'avoir ce genre de joueur dans votre équipe. Chaque jour, chaque soir, c'est quelque chose de spécial. Il apporte tout. Il se salit le nez.

Video: Les 31 buts de Brendan Gallagher en 2017-2018

En voir plus