Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le hockey, ça s’enseigne

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – La passion d’entraîner au hockey est bien vivante au Québec. Parlez-en aux plus de 700 entraîneurs qui ont participé à la Journée des entraîneurs Tim Hortons.

"Le hockey se doit d’être une bonne école pour les jeunes", a souligné Michel Therrien, accompagné d'Alain Vigneault.

Comme à chaque automne depuis 12 ans, des centaines d’entraîneurs de tous les niveaux et de tous les coins du Québec se sont réunis au Centre Bell, histoire d’en apprendre davantage sur un sujet qui les passionne : la transmission de l’amour du hockey aux jeunes qu’ils dirigent.

En plus des entraînements matinaux des Canadiens et des Rangers de New York, les participants ont eu droit à des ateliers sur les gardiens de but, la protection de rondelle, le patinage de puissance, les situations de jeux et bien plus encore. De plus, des entraîneurs de profession ont essayé de transmettre une partie de leur savoir aux participants présents. Que ce soit Dan Lacroix, Jean-Jacques Daigneault, Clément Jodoin, en passant par Stéphane Waite et même Michel Therrien, tous ont pris la parole pour donner de précieux conseils aux plus de 700 entraîneurs réunis.

D’ailleurs Michel Therrien a été rejoint sur le podium par un ami de très longue date et maintenant adversaire dans la LNH, Alain Vigneault, entraîneur-chef des Rangers de New York, de passage au Centre Bell pour la rencontre face aux Canadiens en soirée.

Plus de 700 entraîneurs ont participé à l'événement qui en était à sa 12e édition.

«Ce ne sont pas tous les jeunes qui vont jouer au hockey qui vont se rendre jusque dans la LNH. Loin de là. Mais le hockey se doit d’être une bonne école pour eux », a souligné Michel Therrien, qui avait à ses côtés Alain Vigneault. «C’est important de les encourager, de les aider le plus possible. Dans certains cas, ça a aidé des jeunes en difficulté à devenir de bonnes personnes et à leur donner une bonne discipline de vie. Ça les a rendus de bons concitoyens. »

Pour sa part, Alain Vigneault a mis l’emphase sur l’importance du plaisir dans le sport, peu importe son âge.

«Mes deux filles ont joué au basketball dans leur jeunesse. La question numéro un que je leur posais lorsqu’elles arrivaient à la maison c’était si elles avaient eu du plaisir. La première chose », a souligné pour sa part Vigneault, qui compte 12 saisons d’expérience derrière des bancs de la LNH. «Comme Michel le disait, peu de joueurs vont faire la LNH. Mais les autres, il faut qu’ils aient du plaisir. Le hockey est le plus beau sport au monde. »

C’est avec ces paroles en tête que les centaines d’entraîneurs vont retourner dans leurs villes et villages du Québec pour transmettre à leur tour, les innombrables leçons apprises au cours des années, dont un peu à la Journée des entraîneurs Tim Hortons.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Face à face: Rangers @ Canadiens
Le compteur tourne 
Les Canadiens s'engagent dans la lutte contre le cancer

En voir plus