Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le guerrier en devenir

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Noah Juulsen s’est très bien adapté à son rôle de leader à la ligne bleue des Silvertips d’Everett et aux responsabilités qui viennent avec.

À sa troisième saison complète dans la WHL, le défenseur de 18 ans continue sa belle progression sous la tutelle du vétéran pilote Kevin Constantine, qui est plutôt élogieux à l’endroit de Juulsen et de son désir de prendre ses plus jeunes coéquipiers sous son aile afin de faciliter leur adaptation au style de jeu des Silvertips.

Crédit Photo: Chris Mast

« C’est là où se situe son degré de confort. Dans le cas de Noah, ce n’est pas nécessairement de dire à quelqu’un du même âge ou de plus âgé ce qu’il pense qu’ils devraient faire. Je crois que son niveau de confort est lorsqu’il est avec les jeunes qui arrivent. C’est bien à voir. Je crois que c’est comme ça que vous commencez votre carrière de leader », partage Constantine, qui a dirigé Juulsen depuis son arrivée à temps plein à Everett en 2013-2014. « La saison prochaine, il aura à soutenir une partie du leadership encore plus grande sur ses épaules. Je crois qu’il aura la confiance et qu’il réalisera qu’il possède l’expérience pour le faire. J’ai un proverbe : ‘Un leader dit la bonne chose, pas la plus populaire.’ – ce qui représente où je vois Noah d’ici l’an prochain. J’espère qu’il continuera d’évoluer dans cette direction et j’espère que ça commencera par le fait qu’il sera graduellement l’une des voix dans le vestiaire. »

Tous les signes suggèrent que c’est exactement ce que fera Juulsen – et encore plus – jusqu’à la fin de son séjour dans l’État de Washington. Mais actuellement, le natif d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, fait ses petites choses tout en étant un bon exemple pour la prochaine génération de Silvertips qui en sont à leurs débuts dans la WHL.

« L’entraîneur m’a donné un peu plus de responsabilités cette saison. Je suis un des plus vieux à la ligne bleue, donc je dois montrer les rudiments aux plus jeunes. Vous ne pouvez pas les laissez aller sans direction. Ils doivent adhérer à notre système. Nous venons d’acquérir [l’espoir des Sabres] Brycen Martin. Je tente donc de l’aider à s’intégrer », indique Juulsen, qui a inscrit trois buts et 11 points en plus de passer 23 minutes au cachot en 24 parties avec Everett en 2015-2016. « En tant que défenseur, c’est une des choses que nous tentons de faire comme groupe. Nous avons quelques joueurs plus âgés et d’autres plus jeunes. Nous tentons simplement d’intégrer les jeunes, de leur montrer quoi faire et de les aider quand nous le pouvons. »

Cela a clairement rapporté aux Silvertips jusqu’à présent cette saison, surtout lorsqu’il était question d’empêcher la rondelle de se retrouver dans leur filet. La troupe de Constantine a limité ses adversaires à seulement 62 buts au cours des 29 premières parties du calendrier, un sommet dans la WHL. De son côté, Carter Hart a été incroyable devant son filet, obtenant chacune des 17 victoires d’Everett cette saison, tout en présentant une moyenne de buts alloués de 1,90 et un pourcentage d’efficacité de 0,928.

« Nous sacrifions nos corps. Nous bloquons des tirs, nous empêchons la rondelle d’aller près de notre filet, ce qui nous a aidés grandement je crois. Nous remportons les batailles devant le filet, ce qui est une grande augmentation comparativement à l’année dernière et à celle avant ça », explique Juulsen, qui a passé la majorité de la saison aux côtés du défenseur de 19 ans Lucas Skrumeda, en plus de passer du temps avec Martin à l’occasion. Nos défenseurs remettent la rondelle plus rapidement à nos attaquants. Nous sommes donc plus rapidement en zone offensive et notre attaque peut se mettre en marche. Ça, combiné à de solides performances des gardiens, a été la clé pour nous. »

En ce qui concerne le jeu de Juulsen, les choses semblent se diriger dans la bonne direction. Bien qu’il n’amasse pas les points au même rythme que la saison dernière, Constantine aime beaucoup ce que le choix de première ronde des Canadiens en 2015 amène à son équipe soir après soir.

Crédit Photo: Chris Mast

« Il a un lancer précis qui a beaucoup de vélocité. Certains gardiens sont peut-être en mesure de le contrôler, mais souvent il crée un rebond et une chance de marquer pour les autres. C’est là que j’ai remarqué la plus grande amélioration. Il évolue également face aux meilleurs joueurs adverses. Il fait du bon boulot pour leur rendre la vie difficile et les empêcher d’obtenir des points », mentionne Constantine, qui en plus d’être un grand admirateur du travail de quart-arrière de Juulsen sur la première unité d’attaque à cinq des Silvertips, il appuie beaucoup le penchant de son protégé pour faire payer ses adversaires avec de solides mises en échec.

« Noah est un guerrier. Il est un guerrier naturel. C’est ce qui je crois est le point le plus attrayant de son jeu. Nous sommes une équipe de guerriers qui pratiquent un sport d’équipe. Nous croyons à l’équipe, à une bonne structure et au talent, mais le mot « guerrier » est le terme le plus important à nos yeux. C’est ça que Noah représente pour nous », poursuit le vétéran entraîneur, qui compte trois décennies d’expérience derrière le banc, incluant des arrêts à San Jose, Pittsburgh et au New Jersey dans la LNH. « Il n’a pas peur de faire face à la musique, il n’a aucun problème à se jeter devant un tir pour effectuer un bon jeu défensif et il n’a aucun problème à travailler fort lors des entraînements et durant les matchs. Tout est là. »

Comme pour n’importe quoi, il y a toujours place à l’amélioration. Dans le cas de Juulsen, cela implique principalement la prise de décisions dans une variété de situations différentes dans un match. Cela ne devrait surprendre personne étant donné son jeune âge.

« En ce qui a trait à rendre Noah meilleur, selon moi tout est une question de choix – savoir quand tirer, quand faire une passe en avantage numérique, quand être physique et quand être physique gaspille de l’énergie. Au cours des dernières années, il se donnait à 100 % en tout temps, mais je crois que vous devez choisir vos moments parce que parfois, frapper un joueur vous fait perdre votre position. Même lors des sorties de zone – lorsque c’est le temps de transporter la rondelle, de la passer ou simplement lorsque c’est le temps de la sortir de la zone par les baies vitrées pour gagner du temps », indique Constantine, qui croit que le défenseur de 6-pieds-2 et 186 livres prend les directives à cœur et est comme une éponge lorsque vient le temps d’assimiler de l’information. « Parfois, Noah va tenter d’en faire un peu trop dans une situation ou sur une présence en particulier. Les leçons qu’il apprend sont comment devenir un guerrier, se préoccuper de son équipe et d’être solide individuellement à l’intérieur de ce qui lui est offert sur la glace. C’est une excellente expérience d’apprentissage. Il s’améliorera et deviendra meilleur plus l’année progressera. »

Un séjour prolongé à Montréal cet été a sûrement aidé Juulsen dans cet aspect, surtout lorsqu’il a pris part au premier match préparatoire de sa carrière dans la LNH le 1er octobre au Centre Bell face aux Sénateurs d’Ottawa.

« Ce que j’ai le plus remarqué est la rapidité avec laquelle les joueurs pensent durant le match. Lorsque j’ai disputé mon premier match, c’était beaucoup plus vite que vous ne l’imaginez. Que les autres soient en mesure de jouer de cette façon à tous les soirs, de penser de cette manière et d’amasser des points à ce rythme, c’est assez incroyable », laisse entendre Juulsen, qui a raté le camp de recrues des Canadiens en raison d’une commotion cérébrale, mais qui est tout de même demeuré à Montréal pour récupérer avant de retourner à Everett tout de suite après le match contre les Sénateurs. « Je crois avoir gagné en confiance à la suite de cette expérience. Ils ont démontré qu’ils avaient confiance en moi en me gardant là-bas pendant un bout de temps. J’étais heureux de mon match. J’ai gardé les choses simples et j’ai joué à ma façon. »

C’est justement sa façon de jouer qui lui a permis de se placer en excellente position pour se tailler un poste au sein de l’équipe canadienne en vue du Championnat du monde de hockey junior 2016, qui sera disputé en Finlande. L’un de seulement deux défenseurs droitiers tentant toujours de se mériter une place dans l’alignement qui amorcera le tournoi le 26 décembre face aux États-Unis, l’espoir du Tricolore a de très bonnes chances de réaliser un de ses rêves d’enfant. Il n’aura pas à attendre trop longtemps avant de le savoir puisque les dirigeants de Hockey Canada ont jusqu’au 20 décembre pour dévoiler leur alignement final.

« Ce serait vraiment spécial. C’est le rêve de tout enfant de faire partie de l’équipe nationale junior et d’obtenir cette opportunité. Espérons que tout se passe bien et que je réussisse. Nous devrons simplement attendre et voir ce qui arrivera », indique celui qui a remporté la médaille d’argent avec l’équipe du Pacifique au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans de 2014. « En voyant ce groupe, j’ai le sentiment que ce sera une équipe vraiment spéciale. »

Et même si Constantine serait privé des services de Juulsen durant une longue période durant sa quête au sein de l’équipe canadienne, la possibilité de voir sa jeune étoile briller sur la scène internationale compenserait son absence.

« Nous espérons qu’il obtienne cette chance. Il nous manquera lorsqu’il sera parti, mais nous savons que nous retrouverons un jeune homme qui aura grandi de cette expérience et de tout ce processus. Cela ne fait qu’ajouter à sa croissance et à son développement », conclut Constantine, qui portera une attention particulière aux nouvelles provenant de Hockey Canada au cours des prochains jours. « Ses qualités ressortent immédiatement. Nous espérons que Noah y arrive. Nous ne voulons que le meilleur pour lui. Il nous a déjà donné tellement jusqu’à présent, espérons qu’il sera récompensé pour tous les efforts qu’il a consacrés à son jeu jusqu’ici. »

Matt Cudzinowski écrit pour canadiens.com. Texte traduit par Hugo Fontaine.

VOIR AUSSI
Élan de générosité 
Les Canadiens font l’acquisition de l’attaquant Lucas Lessio des Coyotes de l’Arizona
Offre d'emploi : Commis de bureau – département de la comptabilité - evenko  
Carey Price met la main sur le trophée Lou-Marsh 

En voir plus