Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Le dernier mille

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Avec neuf matchs à jouer, on peut définitivement dire que ça sent les séries à Montréal.

Amorçant le dernier mille avant le début de la « vraie » saison, des neufs matchs à jouer en saison régulière, seulement une de ces rencontres sera disputée contre une équipe éliminée des séries. C’est donc dire que, pour les adversaires du Tricolore, chaque rencontre pourrait faire la différence entre une place en séries ou l’avantage de la glace.

Profitant d’une confortable avance sur la plupart des équipes, étant à égalité avec les Rangers et les Ducks au sommet de la ligue avec 99 points, les Canadiens pourraient officialiser leur place en séries dès cette semaine. Le chiffre magique pour l’instant? Trois. C’est donc dire que le fameux « X » pourrait apparaître à côté du logo des Canadiens dès jeudi soir au classement général.

Quoi de mieux pour amorcer cette dernière séquence avant les séries qu’un duel entre deux puissances de la LNH et un face à face entre les deux meilleurs gardiens de la saison en Carey Price et Pekka Rinne?

« Les Predators ont été au sommet du classement toute l’année », d’affirmer Max Pacioretty à propos de la formation de Peter Laviolette. « Ils jouent un style de hockey désespéré et dur à chaque soir. Ce sera un bon test pour nous de jouer dans leur aréna et de voir comment nous nous comparons à une équipe comme la leur. Carey Price et Pekka Rinne sont deux des meilleurs gardiens dans le monde du hockey. Il va falloir des buts laids, obtenus par le travail, par des deuxièmes et troisièmes chances pour arriver à marquer contre eux, mais c’est comme ça qu’on joue en séries. C’est pour ça que c’est bien d’y aller à ce moment de l’année pour jouer un vrai match de séries. »

Le défi sera d’autant plus de taille, puisque les Predators ont la deuxième meilleure fiche à domicile à travers la ligue (27-7-2) – comme quoi il n’est pas si facile de sortir victorieux de la capitale du country. Par chance, il semble que les Montréalais se sentent à l’aise peu importe par où ils passent, détenant la quatrième meilleure fiche à l’étranger (22-12-2) sur les 30 équipes du circuit Bettman.

« Ce ne sera pas un voyage facile. Nashville a connu quelques difficultés récemment, mais c’est une bonne équipe de hockey », a laissé savoir Dale Weise. « Ils ont une des meilleures fiches à domicile de la ligue. C’est toujours difficile de partir sur la route après une victoire émotive à domicile et de devoir jouer contre de bonnes équipes. Nous en aurons plein les bras. Winnipeg se bat pour rester en vie. Ce sera un voyage difficile. »

Plusieurs joueurs ont avoué regarder quotidiennement le classement suite à l’entraînement de lundi, alors qu’il est de plus en plus possible de voir quelles équipes les Canadiens pourraient affronter lors de la première ronde des séries.

« C’est sûr qu’on commence à regarder le classement, à regarder les équipes contre lesquelles on pourrait jouer en séries », d’admettre Pierre-Alexandre Parenteau. « On essaie de ne pas trop s’en faire parce que ça pourrait encore beaucoup changer, mais c’est vraiment le temps de l’année où ça commence à sentir les séries. »

Ce dernier, tout comme Dale Weise, croit qu’il pourrait s’agir d’un voyage difficile, toutes les équipes voulant jouer de leur meilleur hockey à l’approche du printemps.

« À ce temps-ci de l’année, toutes les équipes sont désespérées », a-t-il souligné. « Tout le monde veut faire de son mieux pour jouer de bons matchs. Ce ne sera pas un voyage facile. Ce sont tous des bonnes équipes de hockey, des grosses équipes de l’Ouest, il va falloir qu’on soit prêt. Tu veux t’établir le plus haut possible dans le classement. Il ne reste que quelques matchs et on a l’intention de faire ça. »

Il est toujours bon de voir l’infirmerie se vider à l’approche de la vraie saison, surtout pour l’entraîneur-chef, qui espère sans aucun doute pouvoir compter sur l’aide du plus d’hommes possible. Bien que Tom Gilbert soit forcé de manquer le voyage Nashville-Winnipeg suite à une blessure au haut du corps subie samedi face aux Sharks, ce dernier pourrait être de retour aussitôt que samedi prochain face aux Panthers si tout se passe comme prévu. Autrement, le défenseur Alexei Emelin a effectué un retour au jeu la semaine dernière et l’attaquant Torrey Mitchell pourrait être en uniforme dès mardi soir, ayant obtenu le feu vert des médecins et se disant prêt à jouer, peu importe le rôle qu’on lui donnera.

« J’ai parlé avec les docteurs tout de suite après [la blessure]. Je me suis calmé et une semaine plus tard je suis prêt à jouer, » a affirmé l’attaquant québécois suite à l’entraînement de lundi matin. « C’est sûr qu’en arrivant dans une nouvelle équipe, tu ne veux pas être blessé. Mais c’est derrière moi maintenant et j’ai hâte de jouer. J’ai déjà été blessé dans ma carrière. Je ne retourne pas au jeu si je pense que je vais être un peu inquiet de jouer. Je suis prêt à prendre des mises au jeu et à jouer dans n’importe quel rôle. »

Avec 99 points jusqu’à maintenant et des performances à couper le souffle de Carey Price soir après soir, le Trophée du président, remis à l’équipe ayant obtenu le plus de points en saison régulière, est amplement à portée de main pour les hommes de Michel Therrien. Bien que l’entraîneur-chef des Montréalais avoue vouloir obtenir la meilleure position possible en vue des séries éliminatoires, il affirme ne pas voir cet honneur dans sa soupe.

« On aborde un match à la fois. C’est notre philosophie depuis le début de l’année », d’affirmer Michel Therrien à propos du championnat de la saison régulière. « Notre objectif, vu que c’est une ligue qui est très compétitive, de un, c’était de se classer pour les séries éliminatoires. De deux, quand tu penses être en bonne position pour te classer, tu veux te positionner le mieux possible. On n’en fait pas une obsession. On prend les matchs un à la fois et on verra où on va finir. »

Max Pacioretty pense de la même manière que son entraîneur-chef, préférant mettre son énergie sur autre chose que le Trophée du président.

« Je ne pense pas que nous devrions nous concentrer là-dessus », affirmait-il lundi matin. « Au bout du compte, nous en faire à propos de cela va nous déconcentrer de notre jeu, et nous devons simplement nous concentrer à jouer un match à la fois. Le prochain, c’est Nashville, et il s’agit de l’une des meilleures équipes de la ligue. Ce sera un match aux allures des séries et espérons que nous puissions aller chercher deux points. »

Élise Robillard écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Entraînement - 23 mars
Échos de vestiaire - 23 mars
Carburer au changement

En voir plus