Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Le club des 50

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Si nous oublions certaines choses avec l’âge, dans le cas de Carey Price, c’est plutôt son âge que nous avons tendance à oublier.


En étant d’office mardi contre les Rangers, Price sera dans la mêlée pour un 50e match cette saison, lui qui ne soufflera que 22 bougies sur son gâteau d’anniversaire qu’en août prochain. Cinquante matchs, cela peut sembler banal, mais pas pour un gardien de 21 ans. Dans l’histoire de la LNH, que dix gardiens avant le jeune cerbère du Tricolore ont vu autant d’action au cours d’une même saison avant le vénérable âge de 22 ans.

Voici la liste des gardiens qui ont disputé 50 matchs ou plus en une saison avant l'âge de 22 ans.
  GARDIEN (âge) Saison MJ

Harry Lumley (19)
1945-1946 50

Harry Lumley (20)

1946-1947

52

Harry Lumley (21)

1947-1948

60

Emile Francis (21)

1947-1948

54

Terry Sawchuk (21)

1950-1951

70

Gilles Meloche (21)

1971-1972

46

Tom Barrasso (19)

1984-1985

54

Tom Barrasso (20)

1985-1986

60

Peter Ing (21)

1990-1991

56

Jim Carey (21)

1995-1996

71

Jocelyn Thibault (21)
 1995-1996 50

M.-André Fleury (21)
2005-2006  50
  Steve Mason (20)
 2008-2009 58
Carey Price (21)
 2008-2009  49
Si parmi ce groupe certains ont plus eu des allures d’étoiles filantes que montantes comme Peter Ing des Maple Leafs en 1990-1991 et Jim Carey des Capitals en 1995-1996, d’autres ont connu des carrières qui les ont propulsées parmi l’élite à la position. Le membre du Temple de la renommée Harry Lumley a disputé 50 matchs ou plus à ses trois campagnes entre 19 et 21 ans avec les Red Wings, lui qui avait également protégé le filet de Détroit à 37 reprises en 1944-1945, alors qu’il n’était âgé que de 18 ans.

Pas effrayés par la jeunesse, les Red Wings ont répété l’initiative en confiant les buts à un jeunot de 21 ans du nom de Terry Sawchuk en 1950-1951. Le meneur de tous les temps au chapitre des jeux blancs dans la LNH avait alors disputé les 70 rencontres avec les Wings cette saison-là, signant 44 victoires.

Dans l’histoire des Canadiens, seul Jocelyn Thibault a franchi le cap des 50 matchs en une saison avant de fêter ses 22 ans. En 1995-1996, Thibault avait gardé les filets 10 rencontres avec l’Avalanche du Colorado avant d’être impliqué dans la transaction Patrick Roy et protéger par la suite la cage du Tricolore pendant 40 rencontres et mener les siens en séries.

Ceux qui complètent la liste ne sont pas piqués des vers. Tom Barrasso a remporté la coupe Stanley à deux reprises avec les Penguins de Pittsburgh après ses étincelants débuts avec les Sabres de Buffalo en 1983-1984. Emile Francis, même si sa carrière sur la glace a été de courte durée, a néanmoins été élu au Temple de la renommée en tant que bâtisseur. L’actuel entraîneur des gardiens chez les Penguins, Gilles Meloche, a participé à deux reprises au Match des étoiles avec les North Stars du Minnesota dans les années 1980 tandis que son protégé Marc-André Fleury a conduit Pittsburgh à la finale de la coupe Stanley en 2008. Et puis, cette saison, la jeune sensation des Blue Jackets, Steve Mason, est venue s’ajouter à la liste.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com
En voir plus