Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Le Club de hockey Canadien attristé par le décès de Bert Olmstead

par Staff Writer / Montréal Canadiens

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

MONTRÉAL – C’est avec grande tristesse que le Club de hockey Canadien a  appris le décès de Bert Olmstead, survenu lundi au terme d’une longue maladie, à l’âge de 89 ans. Membre de l’organisation des Canadiens durant huit saisons, il a remporté la coupe Stanley à cinq occasions en carrière, dont quatre fois avec le Tricolore.

 
Né le 4 septembre 1926 à Sceptre, un village de quelque 200 habitants au le sud de la Saskatchewan, Bert Olmstead a amorcé sa carrière dans la LNH en 1948-1949, à l’âge de 22 ans. À sa première saison complète, en 1950-1951, il enfile 49 points, dont 20 buts, avec les Hawks de Chicago et termine deuxième derrière le gardien Jack Gelineau (Boston) au scrutin pour le trophée Calder, remis à la recrue par excellence du circuit. Malgré cette prestation, dès la saison suivante il est échangé d’abord aux Red Wings de Detroit le 2 décembre 1950, puis, 17 jours plus tard, ces derniers le cèdent aux Canadiens (en retour de Léo Gravelle) avec qui il connaîtra les meilleurs moments de sa carrière.

Dès son arrivée à Montréal, il complète un trio aux côtés de Maurice Richard et d’Elmer Lach et sa production offensive ne cesse de s’accroître, pour atteindre un sommet en 1955-1956 avec une récolte de 70 points.  Un fabricant de jeu hors-pair, Olmstead mènera la LNH pour les aides en 1954-1955 (48 mentions d’aide) et en 1955-1956 (56 aides). Parmi ses faits d’armes en carrière, on note une soirée de huit points (4 buts et 4 aides) le 9 janvier 1954, égalant un record que le Rocket avait établi en 1944. Le 5 novembre 1955, il se fera complice de trois buts de Jean Béliveau, inscrivant son nom dans le livre des records pour les trois aides les plus rapides dans l’histoire, réussies en 44 secondes.

Après avoir remporté la coupe Stanley à quatre occasions avec les Canadiens (1953, 1956, 1957 et 1958), il se retrouve à Toronto où il méritera la coupe une fois de plus avec les Leafs en 1962, avant de tirer sa révérence. Au cours d’une carrière qui l’a vu participer à la finale de la coupe Stanley 11 fois en 14 saisons, il aura pris part à 848 matchs amassant 602 points, dont 421 aides. Sa meilleure production aura été dans l’uniforme des Canadiens avec 383 points en 508 matchs, incluant 103 buts.  Olmstead, qui préconisait un style de jeu robuste, valait son pesant d’or en séries, ayant amassé 59 points en 115 matchs. Sa production en séries avec les Canadiens s’élevait à 42 points en 86 matchs.

Deux fois sélectionné au sein des équipes d’étoiles de la LNH (1953 et 1956), Bert Olmstead a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1985.
En voir plus