Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Le CHœur sur la main

Les Canadiens souhaitent améliorer la vie d'autrui par des gestes concrets

par Hugo Fontaine @canadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - L'impact qu'ont les Canadiens à l'extérieur de la patinoire va beaucoup plus loin que les réactions qu'ils suscitent à la conclusion d'un match.

C'est bien connu, les liens qui existent entre l'organisation des Canadiens et les communautés montréalaise et québécoise en entier sont uniques. Si l'attachement que les gens d'ici ont pour le Tricolore est si fort, le fait qu'il soit aussi présent dans leur quotidien - pas seulement dans leur téléviseur - joue pour beaucoup.

Conscients de l'impact que possède le logo du CH et animés du désir de redonner à cette communauté qui l'appuie, les membres de la Fondation des Canadiens pour l'enfance et des relations communautaires travaillent sans relâche chaque jour pour améliorer le quotidien du plus grand nombre de personnes possible. À l'image de l'entourage de l'équipe de hockey, celui de la Fondation et des relations communautaires s'est agrandi au fil des années, lui permettant d'accroître le nombre d'initiatives mises en place pour répondre aux besoins de la collectivité. Contrairement à ce que certains pourraient penser, le processus pour y arriver est un peu plus long que de patiner d'une ligne bleue à l'autre.

« À l'instar des nombreux organismes et fondations œuvrant au Québec, notre fondation met les tous les efforts nécessaires pour récolter des fonds et les réinvestir avec rigueur. Nous travaillons à la mise en œuvre de différentes initiatives et événement de collectes de fonds et créons des partenariats avec des donateurs majeurs, afin d'assurer que la Fondation ait les revenus nécessaires pour la réalisation de notre programme BLEU BLANC BOUGE et l'octroi de dons aux organismes qui, comme nous, encouragent l'adoption de saines habitudes de vie chez les enfants défavorisés. Le travail d'allocation des fonds est tout aussi important et est réalisé avec réflexion et rigueur », indique la directrice exécutive des relations communautaires et de la Fondation des Canadiens pour l'enfance, Geneviève Paquette.

« Les milieux d'implantation des patinoires BLEU BLANC BOUGE sont étudiés et analysés avec minutie; les demandes de dons doivent respecter notre mission et les critères précis que nous nous sommes donné afin d'assurer un impact concret sur les jeunes de par notre contribution aux organismes. Tout est analysé, discuté et approuvé par notre conseil d'administration », poursuit Mme Paquette.

Avec comme valeurs l'accessibilité, la générosité, l'entraide, le dépassement et l'engagement, les Canadiens souhaitent rassembler leurs ressources ainsi que celles de la collectivité dans un but commun : améliorer la vie d'autrui par des gestes concrets, tout en inspirant le grand public par leur comportement et leurs réalisations.

Ces nombreux gestes et initiatives auxquels s'est associée la Fondation au cours des dernières années ont permis au Tricolore de raffermir sa volonté de redonner à la communauté qui l'appuie sans relâche, 365 jours par année. Plusieurs connaissent bien l'impact de programmes comme les patinoires BLEU BLANC BOUGE, le RadioTéléDON, la Collecte de sang annuelle, les visites des hôpitaux à l'approche des Fêtes et la loterie 50/50. Mais tout ça n'est que la pointe de l'iceberg si on regarde l'ensemble de l'implication de l'organisation et des membres de la grande famille des Canadiens.

« Depuis sa création en 2000, la Fondation a redonné près de 25 millions $ au Québec. L'année dernière seulement, la Fondation a investi 2,5 millions $ dans la communauté avec le legs d'une patinoire extérieure réfrigérée à Laval, en plus des dons à une soixantaine d'organismes, souligne Mme Paquette, à propos de l'implication sociale de l'entreprise.

« De plus, les Canadiens soutiennent annuellement près de 800 organismes en offrant des articles autographiés pour leurs efforts de collectes de fonds, organisant des visites et des collectes diverses, des invitations aux matchs, des activités de sensibilisation et de reconnaissance comme lors des campagnes Le hockey pour vaincre le cancer et Le Hockey en parle. Par ses initiatives en éducation, comme le programme Canadiens@l'école et celui des bourses remises en collaboration avec la Fondation de l'athlète d'excellence du Québec, l'organisation offre un soutien académique à plus de 10 000 enseignants et à quelque 500 000 étudiants. Ces actions communautaires ont des retombées totales évaluées à 1,5 million $. On peut ainsi conclure que notre contribution annuelle s'élève à 4 millions $. »

Près de 200 bénévoles consacrent annuellement environ 10 000 heures aux différents événements bénéfices et activités communautaires en lien avec les quatre piliers de responsabilités sociales de l'organisation, soit la santé et les saines habitudes de vie, l'éducation, le développement du hockey et le bien-être de la collectivité.

Malgré leur horaire déjà chargé, les joueurs n'hésitent jamais lorsque vient le temps d'aider une cause et chacun a sa manière de contribuer, que ce soit lors d'événements organisés par l'équipe ou la Fondation, ou pour toute autre initiative communautaire personnelle.

« Je suis heureux d'avoir l'occasion de m'impliquer auprès de ceux dans le besoin. C'est pour une bonne cause. Je vais au Shriners pour voir les enfants quelques fois par année à Montréal. Tu peux comprendre leur situation et remettre les choses en perspective. Tu veux tout faire pour aider », admet Brendan Gallagher, qui organise depuis deux étés une classique de balle-molle avec des célébrités à Vancouver, au profit de l'Hôpital Shriners pour enfants de Montréal. 

« J'ai toujours eu un faible pour les bonnes causes qui priorisent les enfants. J'aime les efforts des Shriners et ils ont vraiment du cœur. Ça me parle. C'est tout ce qu'on peut faire pour aider. On veut amasser de l'argent autant que possible », poursuit Gallagher.

À Montréal depuis mars 2015, Jeff Petry a rapidement constaté l'impact qu'ont les Canadiens dans leur communauté. Sa femme Julie a créé le groupe Extra Mile Allies l'été dernier pour amasser des fonds pour la Fondation des Canadiens pour l'enfance et pour la Fondation JP, en marge du demi-marathon Oasis Rock'N'Roll de Montréal. Quant au défenseur du Tricolore, il a récemment accepté le rôle d'ambassadeur de la campagne Noeudvembre de PROCURE, qui a pour but de lutter contre le cancer de la prostate.

« J'aime m'impliquer puisque j'ai été touché directement par cette maladie. Ça compte beaucoup pour moi. Je crois que ça vient chercher un peu tout le monde, d'une manière ou d'une autre », explique Petry, qui a perdu son grand-père aux mains de cette terrible maladie, il y a presque trois ans. « J'aimerais simplement encourager les plus sujets à être atteints de ce cancer ou ceux qui ont des antécédents familiaux, à aller consulter. Même s'il n'y a aucun antécédent dans votre famille, faites-le. C'est une maladie qui peut souvent être guérie si elle est détectée assez rapidement », ajoute le numéro 26.

Des multiples tournois de golf jusqu'aux partenariats avec Valeurs mobilières Desjardins, Canadian Tire, Rio Tinto et Ford, en passant par les paniers de la Saint-Valentin conçus par les conjointes des joueurs et la vente de rondelles mystères, la Fondation des Canadiens pour l'enfance offre une multitude de possibilités aux porte-couleurs actuels de s'impliquer. Des activités traditionnelles comme la visite annuelle des hôpitaux pour enfants et la collecte de sang aux opportunités de réalisation de rêves d'enfants ou de partage de leurs connaissances du hockey et des saines habitudes de vie, les joueurs sont conscients du rôle qu'ils peuvent jouer. D'ailleurs, pour la toute première fois cette année lors de l'ouverture officielle du camp d'entraînement, une présentation formelle a été effectuée aux joueurs afin de leur expliquer, tout spécialement aux nouveaux membres de la famille des Canadiens, que l'organisation est à l'écoute s'ils souhaitent s'impliquer davantage, d'une manière ou d'une autre.

« Dans cette organisation et dans ce marché, il existe tellement d'opportunités de redonner aux autres. Je sais que tout le monde au sein de l'équipe a la bonne mentalité pour le faire. Les gens peuvent voir ce que nous faisons à l'extérieur de la glace et à quel point nous sommes en mesure d'aider notre communauté. Tout le monde dans le vestiaire a su profiter de ces occasions. Nous connaissons l'impact que ça a dans cette ville et nous sommes simplement heureux de pouvoir contribuer à notre façon », atteste Pacioretty, qui a créé en 2011 sa fondation en association avec l'Hôpital général de Montréal, en plus d'avoir organisé en août dernier la première édition du Tournoi de golf du capitaine, au profit de sa fondation et de celle des Canadiens.

Les Gallagher, Petry, Pacioretty et le reste de leurs coéquipiers sont conscients que leurs gestes ont toute une portée sur leur communauté. Ils savent qu'ils ont un pouvoir de persuasion unique et c'est pourquoi ils veulent l'utiliser à bon escient afin d'inciter les gens à contribuer eux aussi pour rendre leur monde meilleur, autant dans leur ville d'adoption dans la LNH que dans leur patelin.

Dans la même lignée, Carey Price est depuis quelques années un ambassadeur des Premières Nations, Métis et Inuits pour le Club des Petits déjeuners du Canada. Il a souvent raconté son enfance dans le village autochtone d'Anahim Lake, en Colombie-Britannique, où il a été marqué par le nombre de jeunes affamés le matin, par ceux qui n'avaient pas de lunch. Il sait très bien à quel point tout cela peut affecter le comportement dès un très jeune âge. 

C'est pourquoi il s'implique autant dans cette cause et qu'il profite de toutes ses tribunes pour motiver les jeunes avec qui il partage ses racines autochtones.

Video: Carey Price remporte le trophée Vézina

« Beaucoup peuvent dire que c'était très improbable que je me rende où je suis aujourd'hui dans ma vie. Je l'ai fait parce que je n'ai pas été découragé. J'ai travaillé fort pour y arriver et j'ai profité de chacune des opportunités que j'ai eues. C'est pourquoi je voudrais encourager les jeunes des Premières Nations à devenir des leaders dans leur communauté. Soyez fiers de votre héritage et ne vous laissez pas abattre parce que ça peut sembler impossible », avait déclaré Price sur la scène du MGM Grand de Las Vegas lors de la cérémonie des trophées de la LNH, en juin 2015.

Chaque geste, petit ou grand, peut faire une différence. L'organisation des Canadiens prend le soin de lire et d'analyser chaque demande d'aide ou d'appui qu'elle reçoit. Peu importe le cas qui lui est présenté, elle tente d'y répondre avec générosité, en y allouant les ressources qui selon elle, auront l'impact le plus pertinent pour répondre aux besoins de l'organisme ou de l'individu, tout en respectant la mission et les objectifs communautaires qu'elle s'est donné.

« Nous sommes privilégiés de compter sur tous les membres de la grande famille des Canadiens, sur des donateurs et partenaires généreux, qui nous accompagnent et qui ont à cœur le bien-être de la collectivité. Nous ne pouvons guérir ou éradiquer la maladie, mais nous pouvons certainement poser des gestes qui apporteront un baume, un peu de répit et de magie pour ceux qui souffrent, conclut Geneviève Paquette. Nous pouvons encourager l'adoption de saines habitudes de vie qui ont un impact dans la prévention des maladies et une meilleure santé. Nous aimerions toujours offrir la lune, mais nous nous assurons d'offrir des étoiles qui illumineront, nous l'espérons, le quotidien des enfants et de leurs familles. »

En voir plus