Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le chaud et le froid

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Batman avait le Joker. Superman avait Lex Luthor. Pour Sherlock Holmes, c’était le Dr. Moriarti. Et pour les Canadiens…


Les Canadiens ont trouvé leur némésis lundi soir au Centre Bell alors que le Lightning était en ville. Les hommes de Jon Cooper ont réussi à balayer leur série de cinq matchs contre ceux de Michel Therrien.

Après une première période où l’offensive du Tricolore a été freinée par trois infériorités numériques, le Lightning a ouvert la machine. Au cours des deux premières périodes, les ouailles de Jon Cooper ont décoché 31 tirs sur Carey Price.

«Ce n’était certainement pas le départ que nous voulions avoir au cours des deux premières périodes. Nous n’étions pas là et notre exécution faisait défaut. Nous savions que nous devions nous concentrer sur la troisième période et connaître de meilleurs moments », a lancé Jeff Petry qui a ouvert les hostilités lors du dernier vingt en marquant son premier dans l’uniforme tricolore avec seulement 0 :23 secondes d’écoulées. «Nous savions ce que nous devions faire. Nous nous regardions tous en sachant que nous n’avions pas donné le meilleur effort lors des deux premières périodes. Quelques gars se sont levés dans le vestiaire et on a décidé de mettre ces deux périodes derrière pour retourner se battre. »

C’est ce qui s’est passé en troisième période, alors que les Canadiens ont décoché une quinzaine de tirs sur la cage défendue par Ben Bishop. P.K. Subban a réussi à soulever la foule du Centre Bell en enfilant son 14e de la saison grâce à un boulet en avantage numérique, mais malheureusement, Anton Stralman a mis fin au suspense en envoyant la rondelle choir dans un filet laissé désert au profit d’un attaquant supplémentaire.

«C’est une équipe qui travaille dur. Ils ont un bon entraîneur, tout le monde suit le système à la lettre et c’est pour ça qu’ils ont du succès. C’est la même chose pour nous quand on joue bien », souligne Max Pacioretty qui a tout de même enfilé son 37e but de la saison lundi, s’emparant seul du quatrième rang dans la LNH chez les marqueurs. «Ils vont connaître des mauvais matchs, comme toutes les autres équipes. On dirait qu’ils jouent souvent contre nous quand nous connaissons de mauvaises soirées. Nous avons montré de quoi nous étions capables en troisième, mais il faut le faire pendant 60 minutes. Ce n’est pas assez de seulement se présenter pour une période. »

Ce n’était probablement pas assez en effet, surtout contre la meilleure offensive de la LNH, qui présente une moyenne de buts marqués de 3,21. Au total au cours de la série contre le Tricolore, le Lightning a eu le dessus 20 à 8 au chapitre des buts marqués. Ce qui représente une anomalie pour les Canadiens, qui sont toujours l’équipe de la LNH à accorder le moins de buts avec une moyenne de 2,22. D’ailleurs les Canadiens ont accordé cinq buts ou plus à seulement six reprises en 2014-2015, dont deux fois contre le Lightning.

«C’est certain que c’était notre bête noire cette saison », laisse tomber Pacioretty. «Nous ne les affrontons plus en saison régulière, mais si jamais on les affronte en séries, nous savons ce que nous devons faire pour être meilleurs. »

Maintenant place au mois d’avril. Plus que cinq matchs à jouer et le hockey des séries se met en marche. Et surtout, comme le disait Michel Therrien lundi matin, il ne faut pas baser une saison sur un seul match.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

LIRE AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Faits saillants
Le jeu des chiffres - 30 mars 2015
Andrei Markov choisi candidat pour le trophée Bill-Masterton en 2014-2015

Jamais trop de robustesse
En route vers la coupe Memorial

Liés à jamais
En voir plus