Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

L'avantage de la glace

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BOSTON – Les Canadiens sont à Boston pour le match numéro 5 et comptent bien profiter de la tendance qui prévaut en ce moment pour les séries éliminatoires 2011.


Jusqu’ici, les périples à l’étranger ont été salutaires pour la plupart des équipes participant aux séries éliminatoires. En 35 matchs disputés, l’équipe hôtesse a baissé pavillon à 21 reprises, remportant la victoire 40% du temps. Le Tricolore tentera de faire honneur à cette tendance et de sauter une fois de plus dans le siège du conducteur, alors qu’aucune des deux équipes n’a réussi à prévaloir dans son propre domicile au cours des quatre premiers matchs de la série.

Commentaires de Michael Cammalleri
«Parfois, c’est plus facile de jouer un style de jeu simple quand on est sur la route », a offert l’entraîneur-chef Jacques Martin qui n’a pas dévoilé ses cartes en avant-midi, préférant ne pas dévoiler d’éventuels changements de personnel avant le match de samedi soir.

«La parité qui existe entre les deux équipes impliquées dans cette série est évidente », a renchéri Jacques Martin, qui est en quête d’une 50e victoire en séries éliminatoires. «C’est pourquoi on sent le vent changer au cours d’un match, mais aussi au cours de la série. Il suffit de regarder les statistiques – les buts pour, les buts contre, les gardiens de but, les unités spéciales – tout est vraiment serré.»

Le vétéran défenseur Hal Gill, qui de son côté en sera à un 103e match en séries éliminatoires, sait très bien que le vent peut tourner plusieurs fois au TD Garden samedi et qu’une avance, aussi grande soit-elle ne peut garantir la victoire.

«Les matchs sont tellement serrés dans cette série et dans la Ligue en général que le momentum peut changer très rapidement. C’est pourquoi une équipe doit être capable de gérer les 60 minutes que dure le match », a mentionné Gill. «Il faut jouer avec la même intensité, qu’on soit en avance 3 à 0 ou qu’on tire de l’arrière par trois buts. »

À égalité au deuxième rang des marqueurs en séries 2011 dans la LNH avec ses sept points, Michael Cammalleri compte bien tirer avantage de la situation, même s’il ne s’agit que d’une tendance.

«Nous sommes en plein cœur de la série en ce moment et nous ne savons pas vraiment s’il y a une raison logique à ça, mais jouer sur la route a été une bonne chose pour nous jusqu’ici dans cette série, alors nous allons le prendre », a mentionné Cammalleri, qui sait également que l’issue du match pourrait bien se régler sur une petite erreur. «Les deux équipes arrivent avec un plan de match et celle qui l’exécutera le mieux aura une meilleure chance de gagner le match.»

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Jour de match: Darche | Martin | Gill | Cammalleri | White | Halpern
Cinq choses à savoir : Match #5
Face à face : Canadiens-Bruins 
Vue d'ensemble

En voir plus