Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

L’attente est terminée

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Après plusieurs jours d’incertitude, les Canadiens peuvent maintenant se préparer concrètement puisqu’ils savent maintenant qui ils affronteront en deuxième ronde.

Au lendemain de la victoire des Bruins de Boston sur les Red Wings de Detroit qui leur a permis d’obtenir un laissez-passer face à Montréal au deuxième tour des séries éliminatoires, les joueurs du Tricolore ont enfin pu s’attaquer aux différentes stratégies qui leurs seront utiles dans ce qui s’annonce être une longue séries entre ces deux grands rivaux.

Bien qu’ils aient remporté trois des quatre duels en saison régulière face aux Bruins, personne dans le vestiaire des Canadiens ne s’attend à une marche dans le parc contre les vainqueurs du trophée du Président en saison régulière. Les ayant affrontés à trois reprises reprises en séries depuis son arrivée à Montréal, Josh Gorges est conscient que rien ne leur sera donné sur un plateau d’argent et qu’ils devront tout donner s’ils souhaitent poursuivre leur parcours.

En vrac: Gorges

« Vous devez vous battre pour tout. Il n’existe pas de match considéré facile lorsque vous affrontez Boston. Ils sont bien structurés et ils jouent très bien en équipe. Ils ne vous cèdent pas grand-chose », explique le vétéran défenseur, qui a été utilisé en moyenne durant 23:20 par match depuis le début des séries. « Vous devrez mériter tout ce que vous souhaitez. Vous devrez vous battre pour avoir l’avantage lors de votre deuxième effort devant le filet. Ce sera une bataille. Si nous souhaitons réussir, nous devrons tout faire dans les endroits difficiles. »

Si Gorges peut parler des Bruins au printemps durant des heures et des heures, certains de ses coéquipiers en seront à une première expérience à titre de porte-couleur du Tricolore face à la formation du Massachussetts en séries. La preuve, seuls huit joueurs de l’édition actuelle ont affronté les Bruins lors de leur dernier tête à tête en série, en 2010-2011. Alors que plusieurs en seront à une première présence dans ce qui sera le 35e chapitre en séries entre les deux rivaux de longue date, certains ont tout de même une idée de l’intensité qui sera au rendez-vous.

« J’ai déjà regardé des confrontations Montréal-Boston par le passé, mais en même temps, j’ai également déjà joué contre eux en séries », admet Thomas Vanek, qui a amassé trois points en autant de rencontres face aux Bruins lors des séries de 2009-2010, avant de tomber au combat suite à une blessure. « Je sais que c’est un endroit où c’est difficile jouer, mais le nôtre l’est tout autant. Ce sera toute une série. Nous devrons être prêts pour eux, et nous le serons. »

Depuis qu’ils ont éliminé le Lightning mardi dernier, les joueurs montréalais ont eu l’occasion de regarder à partir du confort de leur salon l’intense série qui a opposé les Bruins aux Red Wings, série qui a pris fin en cinq rencontres. Bien que le style de jeu pratiqué en séries diffère un peu lorsqu’arrive la mi-avril, la troupe de Claude Julien n’a aucunement modifié sa façon de faire sur la patinoire face aux Wings selon le Tricolore. Après tout, pourquoi changer une recette gagnante. C’est pour cette raison que les montréalais sont conscient de l’ampleur du défi qui les attends.

« Les Bruins sont la même équipe qu’ils étaient en saison régulière, c’est ce qui les rend si bons », admet le défenseur Mike Weaver, de qui le différentiel de plus-cinq le classe au cinquième rang à ce chapitre dans toute la LNH en séries. « Ils jouent de la même façon à chaque présence, ils n’ont rien changé. Ils seront une équipe extrêmement difficile à affronter, ce qui sera un très bon défi pour nous. Mais tant que nous jouons notre style de jeu, je suis certain que les choses vont bien aller pour nous. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

En voir plus