Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

L'attaque a des ailes

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Mark Napier était le meilleur franc-tireur des Canadiens la dernière fois que l'équipe présentait l'une des trois meilleures attaques du circuit.
MONTRÉAL – Au rythme où sa formation bourre ses partisans d’ailes de poulet, l’entraîneur-chef des Canadiens Guy Carbonneau risque de recevoir un appel des auteurs du guide alimentaire canadien sous peu.


Pour la onzième fois de la saison mardi contre les Thrashers, le Tricolore a marqué cinq buts ou plus au cours d’un match pour permettre à ses amateurs de se régaler grâce à la fameuse promotion. Véritable gage de victoires, Montréal présente un dossier parfait de 11 gains et 0 revers en pareilles circonstances.

Par la même occasion, le Tricolore est devenu la troisième équipe du circuit à atteindre le plateau des 200 buts depuis le début de la campagne après les réputées puissantes machines offensives que sont les Sénateurs d’Ottawa et les Red Wings de Détroit.

Ayant habitué les amateurs montréalais à un style de jeu plus hermétique au cours des saisons précédentes, l’attaque montréalaise ne s’était pas retrouvée dans le trio de tête depuis que Pac Man avait pris d’assaut les tablettes des magasins au début des années 1980.
À l'attaque!
Voici un tableau des meilleurs classements de l'attaque montréalaise depuis 1979-1980.
Saison Rang Buts
1979-1980 1 328
1982-1983 2 350
1981-1982 3 360
1980-1981 4 332
1988-1989 5 315
1997-1998 5 235

Avec Mark Napier aux commandes de l’attaque en 1982-1983 avec une récolte de 40 buts, le Tricolore, alors dirigé par Bob Berry, avait pris le deuxième rang du circuit grâce à une production de 350 buts, n’étant devancé que par le rouleur compresseur des Oilers d’Edmonton avec Gretzky et Cie. Depuis ce temps, les Canadiens n’ont pu faire mieux qu’une cinquième place, soit en 1988-1989, et plus dernièrement, en 1997-1998.

Si les hommes de Guy Carbonneau parviennent à se hisser en tête, ils réussiront un exploit qui n’a été accompli qu’une fois par les Canadiens depuis que le circuit compte au moins 20 équipes avec l’adhésion des quatre équipes de l’AMH en 1979-1980. Cette année-là, les 328 buts des Canadiens, dont 50 par Guy Lafleur, avaient été suffisants pour prendre la pole. Montréal avait alors connu pas moins de 33 matchs avec cinq buts ou plus. Allô le cholestérol!

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com
En voir plus