Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

L'après-match : 17 mars 2012

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Malgré la défaite de 3 à 2 qu’il a subi aux mains des Islanders, le Tricolore a récolté un point dans un sixième match d’affilé. Les joueurs veulent maintenant prouver qu’ils se battront jusqu’à la toute fin.

Davantage de boulot : Amorçant un troisième match au cours des dix derniers jours, Peter Budaj semble de plus en plus à l’aise devant le filet du Tricolore. Malgré la défaite, le gardien slovaque a de nouveau prouvé qu’il peut rendre de fiers services aux Canadiens.

« Je me sentais bien ce soir. Je voyais très bien la rondelle. Ils lançaient beaucoup vers moi, ça peut être autant bon que mauvais pour un gardien. Les gars faisaient du bon travail de nettoyer le devant de mon filet », raconte Budaj qui a effectué 36 arrêts dans le match, un sommet pour lui cette saison.

« Nous devons nous tenir ensemble. Hier, Carey a joué tout un match et ce soir, nous avons amorcé la troisième période avec un déficit d’un but mais nous nous sommes bien battus », admet le gardien de 30 ans qui a été choisi la deuxième étoile de la rencontre. « Nous ne devons pas nous préoccuper du classement. Nous devons y aller un match à la fois. Nous devons prouver que nous avons de la fierté. Nous le devons à notre logo, à nos partisans et à l’organisation. Nous devons jouer du mieux que nous pouvons. »

Une disette prend fin : Après avoir effectué plusieurs voyages entre la Ligue américaine et la Ligue nationale au cours des dernières semaines, Louis Leblanc n’a pas beaucoup eu le temps de respirer dernièrement. Si bien qu’il n’avait pas trouvé le fond du filet depuis plusieurs matchs. Il a finalement fait scintiller la lumière rouge en début de troisième période pour niveler le pointage à 2 à 2.

« Ça fait du bien. Ça faisait longtemps que je n’avais pas marqué. Quand je suis retourné à Hamilton je n’avais pas marqué là et il y a eu plusieurs allers-retours. Ça fait du bien », admet Leblanc, qui n’avait pas compté depuis le 7 février face aux Penguins.

« J’avais connu un début de match difficile, mais (Andrei) Markov est venu me parler en cours de match », ajoute le jeune attaquant de 21 ans qui affiche maintenant une fiche de quatre buts et cinq mentions d’aide avec le grand club. « Il m’a dit ‘Relaxe, t’es un bon joueur. Prends une seconde de plus pour faire des jeux’. Ça a bien été à partir de là. »

Bon anniversaire : La chance des Irlandais était du côté d’Aaron Palushaj samedi soir au Centre Bell alors que l’attaquant recrue du Tricolore a célébré son premier but dans la LNH. Ce n’était peut-être pas le plus beau des buts, mais c’était un bon exemple de détermination et de travail acharné. De plus, ce but tombait au même moment qu’une autre date importante dans la carrière de l’ailier de 22 ans.

« Je crois qu’aujourd’hui est le premier anniversaire de mon premier match dans la LNH. Ça signifie beaucoup d’avoir réussi ça et d’avoir marqué ce but dans l’uniforme des Canadiens de Montréal », a partagé Palushaj, qui avait fait ses débuts avec le Tricolore lors du jour de la Saint-Patrick l’année dernière dans une victoire de 3 à 2 en tirs de barrage – cette fois dans une victoire pour l’équipe locale.

« J’étais fou de joie d’avoir marqué ce but, spécialement lors de ma première présence du match. Je crois qu’il y a beaucoup de buts de la sorte dans la LNH par les temps qui courent. En mettant la rondelle au filet, de bonnes choses peuvent arriver », poursuit Palushaj qui prenait part samedi à un 29e match cette saison dans la LNH. « Mes jambes avaient définitivement une poussée supplémentaire après ce but. C’est difficile de jouer plus de 20 matchs sans marquer. Peut-être que ça va changer maintenant. »

Dans un autre ordre d’idée, les Canadiens ont annoncé suite à la rencontre de samedi qu’ils avaient cédé Frédéric St-Denis aux Bulldogs de Hamilton. Le défenseur originaire de Greenfield Park avait été rappelé mercredi de la Ligue américaine et a participé à deux matchs avant d’être laissé de côté samedi soir.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Sommaire: Islanders-Canadiens
Faits saillants
Guerrier jusqu’au bout
C’est encore nous  

En voir plus