Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

L’appel de la nation

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Alexei Emelin a reçu une fois de plus tout un vote de confiance de la part des dirigeants de l’équipe de sa mère patrie.

Après avoir été ignoré lors de l’annonce des 16 premiers joueurs russes qui participeront à la prochaine édition de la Coupe du monde de hockey, le 2 mars dernier, Emelin a vu son nom être inscrit sur la liste des sept derniers joueurs dévoilée vendredi matin par la fédération russe de hockey.

«C’est toujours un honneur d’être choisi pour représenter son pays », a mentionné Emelin. « Je suis très content d’avoir cette opportunité. »

Cette liste s’ajoute à celle qui avait été présentée il y a quelques mois et qui comptait notamment un autre défenseur des Canadiens, Andrei Markov. On ne sait pas encore si l’entraîneur Oleg Znarok les réunira au sein d’un même duo à la ligne bleue, mais une chose est certaine, la complicité entre les deux hommes est déjà bien existante.

« C’est tellement un joueur expérimenté. Il a un énorme bagage autant dans la LNH que sur le plan international avec le Championnat du monde et les Jeux olympiques», a mentionné Emelin à propos de Markov. « Son expérience sera vraiment un bel atout pour notre équipe au cours de ce tournoi. »

Même s’il n’avait pas été choisi lors de la première vague de nominations, Emelin savait très bien qu’il avait encore des chances de faire partie de la formation, notamment en raison de ses récentes performances au Championnat mondial de hockey.

«Je voulais faire partie de l’équipe de 23 joueurs, c’était ça mon but. Les entraîneurs ne m’avaient pas choisi parmi les 16 premiers et c’était leur décision. J’ai continué à travailler sur ce que je pouvais contrôler et je suis content qu’ils m’aient choisi pour faire partie de l’alignement final. J’ai l’impression que ma performance les a aidés à prendre la décision », poursuit Emelin au sujet de sa performance au Championnat du monde. «En n’étant pas choisi parmi les 16 premiers, ça me donnait une motivation supplémentaire pour démontrer aux entraîneurs russes ce que je suis en mesure de faire. En tant qu’équipe nous n’avons pas atteint notre objectif, mais individuellement, je trouve que j’ai bien joué. »

Le défenseur, qui a remporté la médaille de bronze lors des plus récents Mondiaux, tenus justement en Russie, en sera à une 10e compétition internationale en carrière. Même s’il est maintenant un abonné régulier de ce genre d’événements, il assure que chaque participation est unique et spéciale.

« Tous les tournois sont différents. Ce sera un nouveau tournoi auquel je participerai et j’ai vraiment hâte. Ça va être un nouveau défi et ce sera une nouvelle expérience.»

Si le robuste défenseur rejoint son compatriote et coéquipier Andrei Markov, il aura également l’occasion d’affronter quelques joueurs aux côtés de qui il s’aligne normalement avec le Tricolore.

«Le monde du hockey fonctionne comme ça. Au hockey, tes amis sont ceux avec qui tu partages le vestiaire. Mes coéquipiers montréalais seront mes amis avant et après le match, mais sur la glace, il n’y a que la rondelle qui compte. Personne n’a d’amis sur la glace», a mentionné Emelin qui aura l’occasion d’affronter Tomas Plekanec, Carey Price et Max Pacioretty lors de ce tournoi qui se tiendra à Toronto du 17 au 1er octobre 2016.

Vincent Cauchy et Eugene Gusman écrivent pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Présentation de la cinquième édition du Tournoi hockey de rue - Ensemble pour les enfants
Vers la LNH – Mike Condon  
Conclure en beauté
CH à coeur: Martin Petit 

En voir plus