Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

La visite colle

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD – Comme la belle-famille que l’on invite à Noël et qui n’est pas encore partie à la fête des Rois, les deux espoirs que les Canadiens ont invités au camp de perfectionnement n’ont pas l’intention de s’en aller.


Tous deux ignorés au repêchage de la LNH les deux dernières années, tant Étienne Brodeur et Josh McFadden espèrent avoir suffisamment fait bonne impression lors des deux journées du camp de perfectionnement des Canadiens pour éventuellement se mériter une place dans l’organisation.

Malgré une récolte de 72 points en 69 rencontres avec les Wolves de Sudbury, McFadden, un défenseur de 19 ans, ne s’était pas fait trop d’espoir d’entendre son nom il y a deux semaines au Minnesota. Lorsque les Canadiens lui ont fait signe la semaine passée, il n’a pas hésité.

« Je ne savais pas que les Canadiens étaient intéressés à moi, mais dès qu’ils m’ont contacté, j’ai tout de suite accepté leur invitation », a indiqué McFadden. « Je savais qu’ils voulaient ajouter de la profondeur à la ligne bleue à Hamilton. C’était alors la meilleure situation pour moi. »

Même son de cloche pour Étienne Brodeur. Malgré qu’il ait été le seul marqueur dans la LHJMQ la saison dernière, Brodeur n’a pas entendu son nom au repêchage. Cependant, l’appel de son agent la semaine dernière lui a mis le sourire aux lèvres.

« Mon agent m’a appelé pour me dire que j’avais reçu une invitation pour le camp de perfectionnement des Canadiens», a confié Brodeur, qui évoluera avec les Saguenéens de Chicoutimi en 2010-2011. « Je ne savais s’il y avait de l’intérêt de la part d’autres équipes, mais dès qu’il m’a dit ‘Canadiens’, ça m’a suffi. »

Confortablement assis à son casier dans le vestiaire des Canadiens, Brodeur n’a pas besoin de chercher très loin pour chercher de l’inspiration. L’attaquant David Desharnais, qui vient de parapher un contrat de deux ans avec l’équipe, est loin d’avoir pris l’autoroute pour se rendre jusqu’à la LNH. Mais, il y est. C’est tout ce qui compte.

« Lorsque tu es plus petit, tu dois dominer partout où tu passes. Il faut s’attendre à prendre le chemin le plus long », a admis Brodeur qui, a 5-pieds-9, est conscient qu’il ne se frappera peut-être jamais la tête sur le cadre de porte. «  De plus en plus dans la LNH, de petits joueurs font leur marque : Brian Gionta, Nathan Gerbe et plusieurs autres. Depuis le lockout, puisqu’il y a moins d’accrochages, les plus petits joueurs sont plus avantagés. »

De retour à Montréal pour le camp des recrues, McFadden et Brodeur n’empruntent peut-être pas la voie la plus rapide pour se rendre jusqu’à la LNH, mais ils ont cependant franchi cette semaine une étape de plus : les deux jeunes ont reçu leur invitation au camp des recrues.

On se revoit au mois de septembre.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Premier contact
Les Canadiens concluent une entente d'une saison avec Brian Willsie
Les Canadiens s'entendent avec le gardien Nathan Lawson
Entente de trois saisons avec le gardien Peter Delmas
Hockey pour Haïti
12 joueurs participeront à la seconde partie du camp de perfectionnement
En voir plus