Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

La rançon de la gloire

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL - Dans la Ligue américaine comme dans la LNH, l’objectif demeure le même – gagner. Les partisans des Bulldogs de Hamilton ont été comblés au cours des dernières années. Par contre, ils ont compris que dans la LAH, succès rime avec changement.


Même si la mission première des clubs-école est de préparer les espoirs pour la LNH, les championnats demeurent la récompense ultime. Les équipes de la LNH s'appropriant toutefois les meilleurs joueurs à l’improviste, les équipes de la LAH doivent souvent jongler avec leur alignement.

Les Bulldogs de Hamilton, qui ont vu plusieurs joueurs passer au niveau supérieur au cours des dernières années, en savent quelque chose. Bien qu'on serait en mesure de s'attendre à des saisons difficiles, les Bulldogs ont maintenu un niveau d’excellence élevé au cours des dernières années. C'est tout à l'honneur de l'entraîneur-chef Don Lever.

« Les revirements font partie du métier », a d'abord noté Lever. « Quand des joueurs ont du succès ici et atteignent la LNH, ça permet à d'autres d'obtenir une chance et c'est dans ces situations qu'on trouve la perle rare. »

Il semble que le Tricolore ait trouvé sa perle rare en la personne de Lever. Lorsque le lock-out a pris fin à l'été 2005, le pilote des Bulldogs de l'époque, Doug Jarvis, s’est joint au personnel d’entraîneurs du Tricolore. À la recherche d'un successeur, le directeur général des Canadiens, Bob Gainey, s'est tourné vers le natif de Porcupine, en Ontario.

En quatre saisons à la barre du club-école des Canadiens, Lever a présenté un dossier de 128-107-7-17 et mené les siens vers la conquête de la coupe Calder en 2007. Avec vingt matchs derrière la cravate cette saison, les Bulldogs version 2008-2009 occupent la tête de la Division Nord et de l'Association Ouest avec un dossier de 14-5-1-0. Impressionnant pour une équipe qui aligne seulement trois joueurs avec plus de 60 matchs au compteur la saison dernière.

Lever a vu sa part de joueurs quitter le nid depuis qu'il est en place; les frères Kostitsyn, Carey Price, Jaroslav Halak, Maxim Lapierre et Ryan O'Byrne, pour ne nommer que ceux-là. Les entraîneurs-chef dans la LNH doivent également gérer les changements de personnel, mais pas au rythme de leurs collègues de la LAH.

« J'entretiens une si bonne communication avec Julien [BriseBois] et Bob [Gainey] que c'est très facile de s'ajuster aux nombreux changements », a-t-il dit.

Il s'agit d'une bonne nouvelle puisqu'au rythme où vont les choses à Hamilton, le Tricolore pourrait bien se tourner vers son club-école avant longtemps.

Les Bulldogs au Centre Bell


Pour la deuxième fois en trois ans, le futur de l'organisation sera de passage au Centre Bell pour disputer un match de saison régulière de la LAH. Dimanche le 30 novembre, les Bulldogs croiseront le fer avec les Sénateurs de Binghamton dans le cadre d'une série aller-retour. La troupe de Don Lever a remporté deux des quatre affrontements la saison dernière entre les deux équipes.

Alors que plusieurs joueurs de Hamilton ont goûté à la LNH lors du calendrier préparatoire, seulement deux de leurs porte-couleurs étaient du match au Centre Bell en 2007, Kyle Chipchura et Matt D'agostini, meilleur marqueur de l'équipe présentement.

Vous pouvez vous procurer des billets ici.


Félix-Antoine Viens écrit pour canadiens.com
En voir plus