Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

La bande à Ovechkin a le dessus

par Staff Writer / Montréal Canadiens
(PC) - Privé de son capitaine Saku Koivu et de quelques vétérans, le Canadien a lutté avec acharnement avant de s'incliner 2-1 face aux Capitals de Washington, ce soir, au Centre Bell.


Michael Nylander a procuré la victoire aux Caps en fin de troisième période. Nicklas Backstrom a inscrit l'autre filet contre Jaroslav Halak, qui aurait mérité un meilleur sort.

Patrice Brisebois (3e) a inscrit l'unique but du bleu-blanc-rouge aux dépens du jeune Simeon Varlamov, qui en était à son premier match dans la Ligue nationale.

Le Canadien affrontait une formation qui venait de remporter quatre de ses cinq derniers matchs. Les Capitals jouent avec confiance et c'est sans surprise qu'ils ont pris les devants au premier tiers.

Backstrom a réussi l'unique filet de l'engagement durant une pénalité à Josh Gorges. Le Suédois s'y est pris à trois reprises pour loger la rondelle derrière Halak malgré la présence d'Andrei Markov et de Francis Bouillon. Le but était le 10e des Caps à leurs 26 derniers avantages numériques. Un rendement qui doit faire rêver Guy Carbonneau.

L'attaque à cinq a justement eu l'occasion de faire basculer le match en faveur du Canadien au deuxième vingt.
  Informations reliées
 Le match en images
 Discutez du match


Alexander Ovechkin a été chassé quatre minutes pour avoir porté son bâton au visage de Tom Kostopoulos. La pénalité terminée, Mike Green a été puni pour avoir accroché Ben Maxwell. Puis Alexander Semin a visité le banc des pénalités à son tour. En vain, car l'attaque du Tricolore a été silencieuse, les visiteurs obtenant même les meilleures occasions de marquer.

C'est finalement à quatre contre quatre que le Canadien a pu niveler la marque sur un bon tir frappé de Brisebois qui a échappé à Varlamov. Il s'agissait du premier but de l'équipe en plus de quatre périodes contre Washington cette saison. Le Canadien pouvait s'estimer chanceux de rentrer au vestiaire fort d'une égalité de 1-1 après 40 minutes de jeu.

Au cours de la période, Halak a été ébranlé quand Semin l'a bousculé sans ménagement. Aucun coéquipier ne s'est porté à sa défense. En séries, une équipe ne va pas loin en agisssant de la sorte.

Le Canadien a poussé la machine à fond en troisième. Mais Varlamov a été solide avant que Nylander ne marque à 17:28. Un but chanceux puisque Halak a involontairement poussé la rondelle dans son filet.

À lire également:
Une autre vision du futur
De la bouche de l'ennemi - 13 déc. 2008 
Le jeu des chiffres - 13 déc. 2008 

En voir plus