Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Des enfants chez leurs idoles

La 11e édition de l'École de hockey des Canadiens a fait plusieurs heureux

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

BROSSARD - Porter le chandail des Canadiens et embarquer sur leur glace à Brossard, c'est déjà une expérience extraordinaire pour des petits joueurs de hockey. Mais avoir en plus la chance de rencontrer quelques-uns des joueurs? C'est vraiment extraordinaire et c'est ce que des dizaines d'enfants ont vécu lors de la 11e édition de l'École de hockey des Canadiens, qui a pris fin vendredi.

Max Pacioretty, Jonathan Drouin, Phillip Danault, Andrew Shaw, Paul Byron… la liste des joueurs qui sont allés visiter les hockeyeurs est longue. Les sourires et les yeux brillants se sont multipliés à chacune de ces présences impressionnantes.

«C'est spécial, surtout quand ils arrivent sur la glace. Je me sens privilégié. Ce n'est pas tous les jours que tu peux faire ça», a admis Éliot Lauzon, 12 ans, venu de Rouyn-Noranda pour participer au camp.

À l'École, le jeune Lauzon a pu côtoyer des hockeyeurs d'un peu partout dans le monde : de la Suisse, l'Allemagne, la France, les États-Unis… et de partout au Québec, même de Natashquan! C'est qu'ils étaient une quarantaine de ce coin du pays.

Les joueurs des Canadiens qui ont pris part aux ateliers se sont revus, plus jeunes, alors qu'ils étaient eux-mêmes des jeunes en soif d'apprentissage.

«C'est vraiment le fun d'embarquer avec les jeunes. On voit à quel point ils sont déterminés à s'améliorer. Ce sont tous des gros fans des Canadiens, comme moi quand j'étais jeune. Quand je les vois arriver à l'aréna et mettre leur chandail des Canadiens, je me revois là-dedans aussi, a confié le gardien Zach Fucale, qui était d'office pour des tirs de barrage avec les jeunes.

«Dans quelques années, peut-être qu'ils vont être dans nos souliers, on ne sait jamais. Il y en a qui ont déjà de bonnes mains, on a vu des belles feintes», a-t-il ajouté.

Les jeunes ont pu profiter de la présence des joueurs pour leur poser des questions et Danault s'est fait un devoir de leur répondre.

«Quand j'étais petit et que je posais des questions à des joueurs de la LNH et qu'ils me répondaient, je capotais! Alors de pouvoir être ici, de répondre à leurs questions et de les voir sourire, c'est un pur bonheur», a mentionné l'attaquant de 24 ans.

Video: Phillip Danault visite l'École de hockey

Les participants n'ont pas qu'appris des trucs sur la patinoire. On leur a aussi proposé des ateliers de baseball avec Derek Aucoin, de football avec Steve Charbonneau, de soccer avec des membres de l'Impact et même de cricket!

«Hors glace, on a fait toutes sortes de sports pour être le plus complet possible. J'ai appris plein de choses sur le transfert de poids au baseball et je vais pouvoir appliquer ça sur mes tirs. Ça va les améliorer parce que sans transfert de poids, tu n'as pas un bon tir», a souligné Éliot Lauzon, qui a joué au niveau pee-wee A l'an dernier.

«L'objectif de nos écoles de hockey est que les enfants aient du plaisir tout en vivant une expérience 100% Canadiens, accompagnés des membres de notre organisation», a résumé Stéphane Verret, chef de secteur, Développement Hockey Mineur des Canadiens.

Et on peut dire mission accomplie!

En voir plus