Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Kovy monte sur scène

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Kovy sait comment éblouir les foules et pas de doute qu’Alex Kovalev profitera de la plus grande des scènes pour étaler tout son savoir-faire dans le cadre de l’épreuve d’échappée favoris des fans, samedi soir.

 
Quand il est monté sur l’estrade pour rencontrer la presse, il a été digne de ce qu’on connaît de lui : énigmatique, philosophe et mystérieux au sujet de ce qu’il préparait pour les amateurs et les gardiens en vue du concours annuel d’habiletés SuperSkills.
 
« Je fais seulement ce qui me vient en tête quand je touche à la rondelle. Plus j’y pense, pire je suis », a indiqué Kovalev. « Je suis capable de suffisamment de mouvements avec mon corps que je n’ai pas à me soucier de cela et de m’y entraîner. »
 
Kovalev ne perdra pas de sommeil dans ses préparatifs pour l’épreuve d’échappée et les tirs de fusillade par élimination et cela ne surprend en rien son coéquipier chez les étoiles, Mike Komisarek.
 
« Je mise tout sur Kovy », a révélé Komisarek, qui à l’image des 36 joueurs étoiles aura sa chance à la fusillade. « J’ai vu ce gars réussir des jeux à l’entraînement qui te laissent absolument bouche bée. Je crois qu’il est né avec ce talent, alors Kovy n’a pas vraiment besoin de s’entraîner à cet art. Avec son talent et sa technique, la rondelle colle à son bâton. »
 
Non seulement Kovalev ne s’inquiète pas trop de ce qu’il a à faire en fusillade, le pauvre type qui se retrouve entre les poteaux ne le préoccupe pas plus.
 
« Je ne regarde pas vraiment les gardiens que j’affronte », admet Kovalev. « Je suis toujours confiant que c’est une question de ce que j’arrive à faire et non pas contre qui je le fais. Il pourrait être le meilleur ou le pire gardien, ce sera toujours pour moi une question de ce que je vais faire et comment j’y arriverai. »
 
Dans le tout premier tirage au sort de l’histoire de la ligue pour déterminer quel gardien affrontera quel joueur, Kovalev a été jumelé à Niklas Backstrom du Minnesota au départ, mais tout a changé lors de la période d’échange obligatoire.
 
« Il faut comprendre que j’ai fait l’échange parce que nous devions tous en faire une », a fait savoir Tim Thomas des Bruins, qui a envoyé Kovalchuk à Backstrom en retour de Kovy. « Je savais que je ne voulais pas faire face à Kovalchuk, puis je me suis dit que ce serait parfait pour un gardien des Bruins d’affronter un joueur des Canadiens puisque le match est disputé ici à Montréal et tout le reste. »
 
Thomas pourrait regretter longtemps sa décision. Il ne faut pas oublier que Kovalev a lancé son DVD d’instruction seulement la saison dernière.
 
« Il n’y a pas longtemps que j’ai lancé mon DVD alors je n’ai pas eu à le regarder pour m’entraîner », a dit Kovalev arborant son plus beau sourire. « Ne vous inquiétez pas, je me souviens de tous mes trucs. »

Manny Almela écrit pour canadiens.com. Traduit par Philippe Germain.


À lire également:
Les hommes parmi les étoiles
Komo prêt à ouvrir le feu
Kovalev nommé capitaine de l'Est 
Un double rôle pour Price
En voir plus