Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Joyeux 22e anniversaire, Brendan Gallagher!

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – L’ailier droit des Canadiens Brendan Gallagher, qui en est à sa deuxième saison avec la formation montréalaise, fête aujourd’hui, le 6 mai 2014, ses 22 ans. Dans tous les aspects du jeu, il possède des qualités remarquables.

Mesurant 5'9'', Gallagher n’a pas gagné en grandeur depuis ses débuts au hockey professionnel à l’automne 2012. Cependant, sur la glace, le jeune attaquant ne cesse de progresser, faisant de lui un joueur redoutable.

Après avoir amassé 280 points en 244 matchs dans l’uniforme des Giants de Vancouver dans la WHL, Gallagher a inscrit 20 points en 36 matchs avec les Bulldogs de Hamilton avant de se joindre aux Canadiens suite au camp d’entraînement organisé au retour du lockout de 2012. Faisant d’abord ses preuves aux côtés de Brandon Prust et d’Alex Galchenyuk lors des dix premières rencontres de la saison, le natif d’Edmonton a ensuite a été intégré au premier trio des Canadiens. Aux côtés de Max Pacioretty et David Desharnais, le jeune patineur a terminé la saison écourtée de 48 matchs avec 15 buts, un sommet dans l’équipe qu’il a partagé avec Pacioretty.

Lors de la saison 2013-2014, sa deuxième dans la LNH, Gallagher a prouvé que les succès de sa première saison ne relevaient pas que de la chance du débutant. Après avoir passé du temps avec Lars Eller et Alex Galchenyuk au début de la campagne, Gallagher a de nouveau retrouvé Desharnais et Pacioretty, se faisant notamment complice de l’attaquant américain qui a inscrit 39 buts pendant la saison, un sommet en carrière pour lui. De son côté, Gallagher a réussi 19 buts et 22 mentions d’aide à sa deuxième campagne dans la LNH. Vers la fin de la saison, l’ailier droit a été jumelé au trio du vétéran joueur de centre Tomas Plekanec. Autrefois utilisé lors des mises en jeu en zone adverse, Gallagher joue maintenant plusieurs minutes dans sa propre zone contre les meilleurs trios des équipes adverses.

Chaque seconde compte

Offensivement parlant, le choix de cinquième ronde des Canadiens en 2010 peut tout faire. Non seulement peut-il compléter des jeux et marquer à la même fréquence que Stéphane Richer au même âge, il possède aussi l’habileté très rare de diriger le jeu là où il faut. Il se démarque constamment en générant un différentiel de lancers positif et en augmentant les statistiques de possession de la rondelle, peu importe le trio dans lequel il est placé.

Bien que Gallagher, avec sa vitesse et ses habiletés, ne soit pas imposant physiquement, son meilleur atout reste son exceptionnelle ténacité. Il intimide les défenseurs adverses en conservant la rondelle malgré leurs solides mises en échec. En plus de ses 69 points en 125 rencontres en saison régulière et de ses huit points en 11 matchs obtenus en séries jusqu’à maintenant, Gallagher a également fait écoper 62 pénalités mineures aux joueurs adverses, soit 16 de plus qu’il en a reçues. Cette différence a permis trois autres buts en faveur des Canadiens.

Jack Han écrit pour canadiens.com. Traduit par Élise Robillard.

En voir plus