Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Jour de match: Canadiens vs. Stars

par Staff Writer / Montréal Canadiens

- Les Canadiens ont tenu un court entraînement matinal mardi, en vue de leur rencontre en soirée avec les Stars de Dallas.

-Carey Price et Jiri Sekac, qui ont raté l’entraînement de lundi après-midi, puisqu’ils étaient sur le chemin du retour après avoir participé au Match des étoiles à Columbus, étaient présents mardi matin. Michel Therrien avait d’ailleurs avancé lundi, lors de son point de presse, que Carey Price serait le gardien partant contre les Stars. Il s’agira du neuvième départ de Price contre les Stars en carrière, lui qui présente une fiche de 4-4-0. Price est en quête d’une 25e victoire cette saison, lui qui a jusqu’ici amorcé 36 rencontres au cours de la campagne 2014-2015.

Même s’il est arrivé à Montréal un peu plus tard que prévu en raison de la tempête qui frappe le nord-est des États-Unis, Jiri Sekac avoue qu’il a plus qu’apprécié son séjour à Columbus.

«C’était vraiment amusant. C’était une expérience extraordinaire pour moi et j’ai vraiment apprécié d’être entouré de tous ces gars », a admis Sekac, qui a terminé au sixième rang à l’épreuve du patineur le plus rapide.«L’ambiance sur la glace et hors de la glace était incroyable. Tous ont un avenir brillant et ils le savent. Quand on voit leur préparation et ce qu’ils sont en mesure de faire sur la glace… ce n’est pas le genre de chose que l’on voit tous les jours.»

Même s’il a dû se rendre à Columbus pour participer au Week-end des Étoiles, c’est un ami très proche qui l’a impressionné le plus.

«Mon ami Jay [Jakub Voracek] est devenu très bon au cours des derniers mois. C’est un formidable joueur », a lancé Sekac au sujet de son compatriote tchèque,également originaire de la ville de Kladno. «Il est gros, solide avec la rondelle, il patine bien, il fait partie des meilleurs.»

Même s’il est encore en train d’analyser l’expérience qu’il vient de vivre, Sekac sait qu’il doit s’atteler à la deuxième portion du calendrier, une portion où tout devient plus difficile, où les points à l’enjeu sont autrement plus importants. Et cette expérience lui apporte justement la confiance nécessaire pour élever son jeu d’un cran en vue de la prochaine étape.

«Si quelqu’un m’avait dit que j’allais être une Étoile de la LNH l’été dernier, je lui aurais ri au visage. C’est un excellent sentiment pour moi, surtout qu’il y a quelques mois, je n’étais même pas certain de faire partie de l’équipe. De connaître autant de succès, c’est majeur pour moi», a conclu le numéro 26 qui compte sept buts et huit passes à sa fiche cette saison.

- Alors que l’avantage numérique des Canadiens souffrait d’anémie en début de saison, la situation a été renversée de brillante façon dernièrement. Au cours des quatre derniers matchs avant la pause des Étoiles, les hommes de Michel Therrien ont fait payer à leurs adversaires leur indiscipline. Au total, ils ont marqué sept buts avec l’avantage d’un homme, pour un pourcentage d’efficacité de 33%.

«Je ne sais pas si on fait les choses vraiment différemment. Parfois, c’est seulement une question de confiance et de chance. Nous avons toujours été une équipe en mesure de marquer des buts importants en avantage numérique lorsque nécessaire. C’est important de reconnaître les buts marqués au bon moment, que ce soit en avantage ou à cinq contre cinq », explique Subban, n’hésitant toutefois pas à reconnaître le travail exceptionnel de son partenaire à la ligne bleue, Andrei Markov, lorsqu’il est question d’avantage numérique.

«Il fait une grosse différence sur la glace, surtout avec le bagage d’expérience qu’il a, surtout en avantage numérique. Il sait où mettre la rondelle, à quelle vitesse l’envoyer, où l’envoyer », lance Subban qui a vu le numéro 79 obtenir cinq mentions d’aide en avantage numérique seulement au cours des quatre dernières rencontres. «C’est souvent la différence entre obtenir une chance de marquer et marquer un but. »

- Les Canadiens font partie des meilleures équipes de la LNH en termes de buts alloués avec une moyenne de 2,33. Les Stars se retrouvent parmi les meilleures pour le nombre de buts marqués avec une moyenne de 3,09. La table est mise pour un match haut en couleurs.

«En ce moment, le jeu est très compétitif dans la Ligue. Le classement est serré. Un soir peut faire toute une différence sur ta saison. Ils vont se battre, on se prépare à ça. C’est une équipe offensive qui marque beaucoup de buts, alors ça va être un défi », a lancé Nathan Beaulieu qui aura notamment comme mission de bloquer un des meilleurs joueurs de la LNH à l’heure actuelle, Tyler Seguin.

«J’ai joué contre lui un peu dans ma jeunesse. Il jouait à Toronto, pas très loin de moi. C’est un excellent joueur et il est en train d’avoir la saison de sa carrière. C’est bien pour lui, mais ça va être un défi pour nous », souligne Beaulieu au sujet du meilleur marqueur du circuit Bettman, comptant 28 buts à sa fiche jusqu’ici cette saison. «Il est rapide et a un bon tir. On va devoir le contenir et l’empêcher d’avoir du temps et de l’espace pour manœuvrer. »

- Pierre-Alexandre Parenteau, victime d’une commotion cérébrale, n’était pas de l’entraînement. Il a raté les deux dernières rencontres, en ayant raté trois autres un peu plus tôt au mois de janvier, également en raison d’une commotion cérébrale.

- Il n’y a aucun changement de prévu à la formation de Michel Therrien en vue de la rencontre. C’est donc dire que c’est Mike Weaver qui sera le défenseur laissé de côté. Il a d’ailleurs patiné en compagnie de Jean-Jacques Daigneault après la fin de l’entraînement.

- La rencontre débute à 19h30, au Centre Bell, à Montréal.

Trios à l’entraînement
Weise – Plekanec – Pacioretty
Galchenyuk – Desharnais – Gallagher
Prust – Eller – Sekac
Bournival – Malhotra - Thomas

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Face à face: Stars @ Canadiens
Les Canadiens sensibilisent les partisans à la santé mentale
En voir plus