Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Jour de match: Canadiens vs. Maple Leafs

par Staff Writer / Montréal Canadiens

- Les Canadiens ont tenu un entraînement matinal au Complexe sportif Bell en vue de leur rencontre en soirée avec les Maple Leafs de Toronto, au Centre Bell, à Montréal.

- Avant le début de l’entraînement, le défenseur russe Alexei Emelin a patiné en solitaire, sous la supervision du thérapeute sportif Vincent Roof-Racine. Il y est allé de légers exercices, décochant également quelques tirs. Emelin est sur la touche depuis le 18 février, alors qu’il avait donné lourdement contre la bande dans les premiers instants du match contre les Sénateurs, à Ottawa. Michel Therrien a confirmé qu’Emelin allait suivre l’équipe et poursuivre son entraînement en Californie.

- Sergei Gonchar a une fois de plus patiné avec ses coéquipiers et il sera de la formation de Michel Therrien pour l’affrontement contre les Maple Leafs. Gonchar a raté les six dernières rencontres en raison d’une blessure au haut du corps subie lors du match du 14 février.

«Je vais jouer ce soir. Je me sens de mieux en mieux et notre personnel médical a fait un excellent travail pour me préparer. C’est pour cette raison que je suis prêt », a confirmé le vétéran défenseur de 40 ans qui sera flanqué de Greg Pateryn à la ligne bleue. «C’est étrange [de faire un retour contre les Leafs], mais parfois, c’est bizarre comment la vie fait les choses. »

Le retour de Gonchar se fait avec moins de 25 matchs à disputer à la saison 2014-2015, ce qui ne l’intimide pas.

«Ça peut être difficile de revenir au jeu plus tard en saison. Les équipes sont meilleures et elles se battant pour une place en séries. Mais ça fait plus de 20 ans que je suis dans la Ligue alors je sais à quoi m’attendre. »

- De son côté, Pierre-Alexandre Parenteau a raté les 18 derniers affrontements du Tricolore en raison d’une commotion cérébrale subie le 15 janvier dernier. Même s’il a reçu le feu vert pour revenir au jeu et qu’il était de l’entraînement matinal, Michel Therrien a confirmé qu’il ne sera pas en uniforme contre les Maple Leafs.

- Devante Smith-Pelly, qui a connu son baptême tricolore à Columbus jeudi, décernant notamment quatre mises en échec, aura droit à toute une rentrée montréalaise, alors qu’il affronte un rival de toujours, les Maple Leafs.

«J’ai hâte. C’est un endroit spécial pour jouer et en plus j’affronte les Leafs », lance le jeune attaquant originaire de Toronto. «Je suis heureux que ma famille puisse venir et j’espère avoir du plaisir. J’ai déjà affronté les Leafs deux fois cette année [avec Anaheim], mais un affrontement Canadiens – Leafs, c’est le genre de match que je regardais quand j’étais jeune. »

Désireux de connaître un peu mieux ses coéquipiers et ses entraîneurs, le jeune homme n’a toutefois eu l’occasion de patiner qu’à deux reprises après avoir été échangé au Tricolore mardi, en retour de Jiri Sekac.

«J’ai regardé des vidéos et j’ai parlé aux entraîneurs pour m’assurer de comprendre le système”, a avoué Smith-Pelly, qui a également patiné vendredi au Complexe sportif Bell, alors que l’équipe avait obtenu conge d’entraînement. «Ça m’aide un peu, mais au final, du hockey c’est du hockey. C’est important de bien lire le jeu et d’y réagir. »

Utilisé au sein de deux différents trios contre les Blue Jackets jeudi, l’ailier droit de 220 livres continue à faire des progrès dans l’uniforme tricolore.

«C’était bien. Prusty [Brandon Prust] et Rosey [Jacob De La Rose] aiment bien travailler en fond de territoire, ce qui est aussi mon cas », a ajouté Smith-Pelly. «Avec Gally [Brendan Gallagher] et Pleky [Tomas Plekanec], c’était un peu différent, mais je vais m’y habituer. C’est en jouant ensemble qu’on s’habitue. »

- Avec la date limite des échanges qui approche à grands pas, la perspective de se voir changer d’adresse et d’avoir à enfiler un chandail autre que celui du Tricolore est possible. Toutefois, l’entraîneur-chef assure que malgré que l’heure fatidique approche rapidement, il n’a pas l’impression que ses joueurs vivent un stress supplémentaire.

«Je ne sens vraiment pas de nervosité au sein de notre groupe. Nous avons une belle chimie dans notre équipe, c’est un groupe uni. Les gars ont beaucoup de plaisir à venir à l’aréna et à travailler fort », explique Michel Therrien qui verra sa formation amorcer le mois de mars au sommet de la division Atlantique et possiblement au sommet de la conférence de l’Est. «Ce n’est pas seulement vrai lors des entraînements, mais aussi lors des matchs, ce qui est encore plus important. Honnêtement, je ne sens pas de nervosité dans notre groupe. Les gars ont du plaisir à performer ensemble. »

- La rencontre, qui débute à 19h, sera présentée sur les ondes de TVA Sports et de CBC.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Face à face: Canadiens vs. Maple Leafs
De plus en plus à l’aise
Accueilli à bras ouverts

En voir plus