Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Jour de match: Canadiens vs Flyers

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD - Les Canadiens ont tenu une séance d’entraînement optionnelle samedi matin à Brossard quelques heures avant le deuxième affrontement de la saison contre les Flyers de Phialdelphie.

- Tomas Plekanec, Manny Malhotra, Alexei Emelin et P.K. Subban n’ont pas participé à l’entraînement. Michaël Bournival, blessé, a pratiqué en solitaire quelques minutes avant tout le monde.

- Le 11 octobre dernier, le Tricolore avait marqué trois buts dans les 13 dernières minutes de la partie pour revenir de l’arrière et l’emporter 4 à 3 en tirs de barrage. Cette fois-ci, les joueurs espèrent démontrer de l’intensité dès le début de la partie. « Nous n’avons pas aimé notre début de match la dernière fois à Philadelphie. C’était 3 à 0 lorsque nous sommes revenus de l’arrière en troisième période et nous ne voulons pas répéter ça, nous voulons commencer plus fort que ça », a indiqué Nathan Beaulieu, qui n’avait pas enfilé l’uniforme la dernière fois contre les Flyers.

« Nous savons qu’ils ont joué hier soir, donc nous devons prendre avantage de cela et démarrer en force. Évidemment, c’est différent lorsque nous jouons chez eux. Plusieurs équipes ont de la difficulté à jouer ici à Montréal, donc nous devons en profiter et trouver une façon de rapidement prendre le dessus et faire baisser leur confiance, spécialement en avantage numérique », d’ajouter Max Pacioretty, qui mène son équipe dans la colonne des buts (8) et des points (13).

Pour Weise, l’important sera d’exploiter la vitesse pour prendre les défenseurs adverses à contre-pied. « Nous voulons faire tourner leurs défenseurs. Nous avons une équipe très rapide, donc si nous pouvons épuiser leurs défenseurs, nous allons les frustrer et pourrons utiliser ça à notre avantage. »

- On ne sait toujours pas si Michel Therrien utilisera encore une fois sept défenseurs samedi soir, comme il l’a fait contre les Bruins. Jeudi soir, Nathan Beaulieu, qui agissait à titre de 12e attaquant, a récolté une passe sur le but de Jiri Sekac, alors qu’il évoluait sur la deuxième paire de défenseurs en avantage numérique.

« C’est quelque chose que je n’ai jamais fait avant, mais ça fait partie du jeu et j’étais prêt à le faire. Les premières présences étaient spéciales, mais c’était plaisant. Lorsque les entraîneurs m’ont remis à l’arrière, je savais un peu plus ce que je faisais, donc c’était plus facile. Je vais jouer là où ils me veulent », a affirmé le jeune défenseur au terme de la pratique.

« Nous allons voir si les entraîneurs vont y aller avec sept défenseurs. Si c’est le cas, il y aura plus de joueurs pour prendre du temps de jeu. Peu importe la décision, on doit seulement être prêts au moment où ils nous diront d’embarquer sur la patinoire », a ajouté le vétéran défenseur Mike Weaver, qui a disputé tous les matchs de son équipe jusqu’à présent.

- Si Beaulieu était appelé à jouer, il n’hésiterait pas à laisser tomber les gants comme il l’a fait contre les Bruins jeudi soir, si la situation le commandait.

« Çe n’est pas mon pain et mon beurre, mais je n’ai pas peur de le faire. Nous avons gagné du rythme à partir de ce moment-là. Ça ne fait pas partie de mon jeu, mais le hockey est un sport physique et tu dois être prêt à tout. »

- Les joueurs des Canadiens devront surveiller l’un des trios de l’heure dans la LNH, celui de Claude Giroux et ses ailiers Jakub Voracek et Wayne Simmonds. Voracek revendique 7 buts et 17 passes pour 24 points depuis le début de la saison, tandis que Claude Giroux et Wayne Simmonds en comptent respectivement 20 (5-15-20) et 12 (7-5-12).

« C’est tout un trio. Simmonds est un des meilleurs joueurs de la Ligue autour du file , Voracek est en feu en ce moment et Giroux, c’est une superstar. Ce trio est très bon et nous devrons le neutraliser», d’admettre Beaulieu, qui croit néanmoins que l’adversaire de samedi soir compte beaucoup de profondeur et qu’il ne faudra pas se limiter à surveiller uniquement son premier trio. « Ce sera un effort d’équipe encore une fois pour les arrêter. »

Même son de cloche du côté de Dale Weise. « Ils vont obtenir une première chance peu importe, donc ce que nous devons faire c’est de ne pas leur laisser une deuxième chance, ce sont elles qui te font mal habituellement. Price va arrêter la première chance, donc nous devons faire du bon travail pour nettoyer le devant du filet et limiter les deuxièmes chances », a indiqué celui que a obtenu un but et une passe jeudi soir.

VOIR AUSSI
Échos des vestiaire
Face à face: Flyers @ Canadiens
Le second souffle
Le je-ne-sais-quoi des Bruins

En voir plus