Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Jour 9 du CMJ : Ylonen voit la vie en Or

Au terme d'une finale remplie de rebondissements, c'est la Finlande qui finit par remporter le titre

par François Lafleur @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Pour une troisième fois en six éditions, c'est la Finlande qui remporta le Championnat mondial junior face aux États-Unis par la marque de 3-2.

À mi-chemin dans la partie, le pointage était toujours de zéro à zéro entre les deux équipes. C'est alors que l'espoir finlandais Jesse Ylonen appartenant aux Canadiens ouvra la marque d'un lancer des poignets très précis.

La Finlande doubla son avance en troisième période, avant que les États-Unis ne marquent deux buts en l'espace d'une minute 46 secondes pour ramener le match à la case départ.

Ces deux filets rapides du côté américain n'arrêtèrent toutefois pas l'élan de la Finlande qui inscrivit le but gagnant avec moins de deux minutes à faire à la rencontre.

Tweet from @IIHFHockey: HIGHLIGHTS: What a dramatic medal day that ended with Kaapo Kakko's championship-clinching goal for Finland in the dying minutes of the game to beat Team USA 3-2. Don't miss the highlights from the #WorldJuniors final! @leijonat @usahockey Read more: https://t.co/7VnOT6sjMU pic.twitter.com/yE21VUtrVd

Ylonen compléta le tournoi avec une honorable fiche de trois buts et trois passes ainsi qu'un différentiel cumulatif de +5.

Chez les espoirs américains du Tricolore, Ryan Poehling n'obtint pas de point en finale. Il fut cependant 12 en 24 dans le cercle de mises en jeu, tira à cinq reprises sur le gardien finlandais et passa 19:09 sur la patinoire, ce qui fit de lui l'attaquant le plus utilisé au cours du match chez les États-Unis à égalité avec Joel Farabee.

Le premier choix des Canadiens au repêchage de 2017 termina le championnat avec cinq buts et trois passes. Ces statistiques lui permirent d'ailleurs d'obtenir le titre de meilleur attaquant du tournoi.

Enfin, Cayden Primeau réalisa 28 arrêts sur 31 lancers en finale et conclut avec huit buts alloués sur 126 tirs, ce qui lui donna une moyenne de 1,61 ainsi qu'un pourcentage d'efficacité de ,937.

Tweet from @IIHFHockey: Team Finland 🇫 celebrate their amazing win over Team USA! @leijonat #WorldJuniors #Champions pic.twitter.com/2kcqhSGoXN

Russie 5 - Suisse 2

Dans le match pour la médaille de bronze, la Russie parvint à mériter une place sur le podium en défaisant la Suisse par la marque de 5-2.

Fidèle à ses habitudes, le défenseur Alexander Romanov noircit à nouveau la feuille de pointage en obtenant une mention d'aide sur le troisième but de la Russie qui s'avéra être le but de la victoire. Il termina la rencontre avec une fiche de +3 et un temps de glace de 20:58.

Tweet from @IIHFHockey: HIGHLIGHTS: The Swiss never gave up after an early Russian lead but the Russians cruised to a 5-2 victory and claim #WorldJuniors bronze! @russiahockey @russiahockey_en @SwissIceHockey READ MORE: https://t.co/xUrJJGJA9q pic.twitter.com/eymUmnzN74

L'espoir des Canadiens termina donc le tournoi avec huit points (1B - 7A), bon pour le premier rang chez les défenseurs.

Si Poehling se vit décerner le titre de meilleur attaquant, Romanov mérita la même distinction chez les arrières. Sa fiche de +12 fut la meilleure de tous les joueurs prenant part au tournoi.

Au final, quatre des sept espoirs du Tricolore rentrèrent à la maison avec une médaille : Ylonen avec l'or, Poehling et Primeau avec l'argent, et Romanov avec le bronze.

Horizon 2020

Pour une première fois depuis 2016, le Championnat mondial junior sera de retour en Europe pour la 44e édition du tournoi. Les matchs auront lieu à Ostrava et à Trinec en République Tchèque.

Le Groupe A comprendra la Finlande, la Suisse, la Suède, la Slovaquie et le Kazakhstan tandis que le Groupe B sera formée des États-Unis, de la Russie, du Canada, de la République Tchèque et de l'Allemagne (qui en sera à une première participation depuis 2015).

En voir plus