Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Jour 2 du CMJ : Romanov ne rate pas sa rentrée

Il n'a pas fallu attendre très longtemps pour qu'Alexander Romanov fasse écarquiller les yeux de bien des gens

par François Lafleur @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Pendant que plusieurs espoirs des Canadiens en étaient déjà à leur deuxième match du tournoi, Alexander Romanov, quant à lui, en disputait un premier.

Romanov et la Russie croisaient le fer avec le Danemark qui tentait de rebondir suite à leur défaite de la veille face à Équipe Canada.

Dans un match remporté par la Russie au compte de 4-0, Romanov s'est démarqué dans le camp russe en étant utilisé à toutes les sauces, que ce soit dans des situations à court d'un homme ou en avantage numérique. Il a d'ailleurs tiré profit de ses 19:14 d'utilisation en étant présent sur la glace pour tous les buts des siens.

Bien que le premier but du match ait été inscrit quelques secondes seulement après qu'il soit embarqué sur la patinoire, sa simple présence était un signe annonciateur des choses à venir.

En deuxième période, Romanov y est allé d'un bon lancer frappé qui ne laissa aucune chance au gardien danois William Rorth, doublant ainsi l'avance de son équipe.

Tweet from @TSN_Sports: Habs draftee Alexander Romanov rips one past William Rorth to score for Russia! #WorldJuniors #RUSvsDEN pic.twitter.com/duihcl3RAU

Lors du dernier vingt, il revint de nouveau à la charge en faisant une belle percée vers l'enclave. Son tir fut toutefois dévié par le manche du bâton de son coéquipier Pavel Shen qui fut crédité du but. Romanov compléta sa soirée en obtenant une mention d'assistance sur le dernier but inscrit dans un filet désert.

Pour couronner le tout, le défenseur s'est vu décerner le prix du joueur du match pour la Russie.

Suisse 2 - Canada 3

De son côté, Équipe Canada, forte d'une victoire de 14-0 la veille, était de retour en action moins de 24 heures plus tard, cette fois pour croiser le fer avec la Suisse. Pour un deuxième match d'affilé, le Canada l'a emporté (3-2) et Nick Suzuki est parvenu à noircir la feuille de pointage.

Dans la première minute, alors que le Canada effectuait des changements, Suzuki est embarqué sur la glace en remplacement d'Owen Tippett pour rejoindre les deux ailiers réguliers du premier trio. Il en a profité pour servir une habile passe à Cody Glass qui n'a eu qu'à enfiler l'aiguille.

À plusieurs occasions, sa vision du jeu et sa créativité ont bien servi son trio formé de Jaret Anderson-Dolan et Alexis Lafrenière qui ont chacun bénéficié de quelques occasions de marquer, sans succès.

En troisième période, sa vitesse combinée à sa ténacité au moment de contourner Gianluca Burger ont forcé le défenseur suisse à l'accrocher, ce qui résulta en un avantage numérique pour le Canada.

Au final, Suzuki conclut le match avec un temps de jeu de 14:12, un différentiel de +1 et trois tirs au but.

En ce qui concerne le défenseur Josh Brook, il représente un joueur fiable pour l'entraineur Tim Hunter qui est aussi son instructeur dans les rangs juniors avec les Warriors de Moose Jaw.

C'est ainsi qu'Hunter l'a employé lors des quatre situations de désavantage numérique, mais aussi dans les dernières minutes du match alors que la Suisse tentait de créer l'égalité.

Sans avoir réussi à obtenir de point, Brook termine avec un bilan de +2 en un peu moins de 20 minutes (19:58).

Slovaquie 2 - Suède 5

Quelques heures plus tôt, la Suède avait rendez-vous avec la Slovaquie et est sortie victorieuse de ce duel par la marque de 5-2.

Muté à l'aile d'un troisième trio orienté vers la défensive depuis le début du tournoi, l'espoir Jacob Olofsson sélectionné par Montréal lors du plus récent repêchage n'a pu se faire valoir au chapitre des buts et passes.

Il a tout de même pris part à trois mises en jeu (1 en 3) en 13:40 d'utilisation et obtenu un différentiel de 0.

Finlande 5 - Kazakhstan 0

Il ne restait plus qu'au Kazakhstan à faire son entrée dans le tournoi. Ce fut chose faite tard dans la soirée alors que ses représentants affrontèrent la Finlande et l'espoir Jesse Ylonen.

Celui qui arbore le numéro 27 pour la Finlande s'est d'ailleurs signalé dans le match en obtenant une passe sur le premier but de son équipe ainsi que sur le quatrième.

Ylonen s'est montré très actif dans la victoire de 5-0 en dirigeant 4 des 56 lancers de son équipe sur le gardien kazakh Demid Yeremeyev et a conclu le match avec une fiche de +2 en 15:59 de jeu.

Le programme du jour

La journée de vendredi sera moins chargée en termes d'espoirs des Canadiens puisque seuls Romanov (République Tchèque c. Russie) et Ryan Poehling (Kazakhstan c. États-Unis) disputeront un match.

Horaire de la journée

République Tchèque - Russie - 20h00 HE (TSN 1/3/4)
Kazakhstan - États-Unis - 22h30 HE (RDS2 et TSN 3/5)

En voir plus