Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Gorges : Un voyage spécial à l'horizon

Josh Gorges sera de retour à Montréal pour participer à la 5e édition du Camp de Rêve des Canadiens

par Matt Cudzinowski. Traduit par François Lafleur @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Presque cinq années ont passé depuis que Josh Gorges a enfilé l'uniforme des Canadiens, mais cela est sur le point de changer.

Le défenseur de 34 ans est l'un des sept anciens Canadiens à prendre part au 5e Camp de Rêve des Canadiens de Montréal qui se déroulera du jeudi 21 mars au samedi 23 mars.

En plus de Gorges, cette expérience unique pourra compter sur la présence de membres du Temple de la Renommée tel que Guy Lafleur et Yvan Cournoyer, de même que Gaston Gingras, Sergio Momesso, Guy Carbonneau et Stéphane Quintal.

Fouler la glace du Centre Bell pour une pratique ainsi que pour un match Rouges vs Blancs sera évidemment très spécial pour Gorges. Après tout, l'aréna fut son chez-soi pendant plus de sept saisons avant qu'il ne mette un terme à sa carrière de 13 ans en tant que membre des Sabres de Buffalo.

« Même lorsque je jouais avec Buffalo, je continuais de regarder au plafond toutes les bannières et de me remémorer tous les souvenirs et de comment c'était. C'est drôle parce que dans n'importe quel autre aréna que j'ai joué, je n'ai jamais fait ça. Je regardais la glace et me concentrais sur ce qui était en face de moi », dit Gorges. « Mais, il y avait toujours quelque chose de spécial lorsque je revenais à Montréal. Je prenais toujours un moment pour regarder autour de moi. Je suis excité de patiner au Centre Bell à nouveau. »

Il anticipe beaucoup l'opportunité de revêtir le CH à nouveau. Le chandail représente toujours la même chose pour lui aujourd'hui que lorsqu'il patrouillait la ligne bleue du Tricolore et sacrifiait son corps pour le logo.

« Je n'ai jamais cru que j'aurais une chance de faire ça », dit Gorges qui a fièrement porté le numéro 26 pour la durée intégrale de son séjour avec le club. « Je devrais peut-être contacter [Jeff] Petry et lui demander s'il est d'accord pour que je reprenne le numéro une nouvelle fois. »

Nous sommes confiants que Petry acceptera cette demande et nous savons que Gorges l'encouragera en plus du reste de l'équipe pour deux rencontres auxquelles il assistera durant son séjour.

Voilà une autre chose que le natif de Kelowna, en Colombie-Britannique, a encerclé sur son calendrier alors qu'il n'a jamais vécu l'expérience du Centre Bell à partir des estrades jusqu'à maintenant.

« Je ne me suis jamais assis au Centre Bell et n'ai jamais regardé une partie comme partisan. D'y aller et de savourer le moment sans aucune forme de préoccupation, je vais simplement profiter de l'atmosphère et des deux matchs », mentionne Gorges qui sera aux matchs contre les Islanders de New York et les Sabres de Buffalo. « Je pourrai regarder jouer quelques-uns de mes anciens coéquipiers dans les deux équipes alors ce sera très plaisant. »

Comme le fait de reconnecter avec quelques visages familiers autour de l'équipe en plus de ses bons amis Carey Price, Shea Weber et Brendan Gallagher, entre autres.

« Quand je revenais jouer des matchs, j'aimais toujours parler avec le personnel de la sécurité qui nous aidait, le monde présent dans le salon des conjointes et tous ceux que tu vois sur une base quotidienne. Ils étaient tellement bons pour nous au fil des années », louange Gorges. « Je suis très excité de revenir et de revoir ces personnes que je croisais régulièrement. Je suis persuadé que j'en rencontrerai d'autres lors deux matchs aussi. »

Le plus important reste que Gorges a très hâte d'interagir avec les 30 participants du camp et qui débordent de passion pour la franchise le plus victorieuse de la Ligue.

« Je suis convaincu qu'il y aura de très grands partisans, d'autres qui aiment extrêmement la game », de dire Gorges. « Peu importe ton âge, si tu es un fan de hockey, tu es un fan de hockey. Le simple fait de leur raconter des anecdotes ici et là fait en sorte que leur yeux s'illuminent. Ce sera le fun de voir à quel point ils sont excités. »

Il n'y a aucun doute que Gorges quittera son ancien domicile avec un tas de photos pour commémorer l'événement et certaines risquent de se retrouver sur les murs de son sous-sol dans la Vallée d'Okanagan.

« Je possède toutes mes photos d'équipes de Montréal en bas. Quand nous regardons du hockey, on dirait que c'est uniquement des matchs des Canadiens », explique Gorges dont la femme, Maggie, et ses jeunes fils, Noah et Jayden, ne l'accompagneront pas au Québec. « Évidemment, les jeunes sont proches de Shea et Carey ainsi que Brendan qu'ils connaissent très bien. Quand ils regardent des rencontres, c'est toujours « Oncle Shea » et « Oncle Carey ». Brendan n'est pas vraiment un oncle, mais davantage un frère. Je leur dit : « Papa a déjà joué avec ces joueurs-là. » Ils me répondent : « Non, non, tu as joué à Buffalo. » Je réplique en disant : « Non, non, j'ai aussi joué là. » Je leur montre des photos et ils ne le réalisent pas tout à fait. En espérant que d'ici quelques années, je serai en mesure de leur expliquer ce qui se passait ici. »

De nouveaux clichés reliés au Tricolore seront certainement utiles à ce niveau-là.

Pour en savoir plus sur le Camp de Rêve des Canadiens de Montréal 2019, cliquez ici.

En voir plus