Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Nouvelle ville, nouvelle opportunité

Jordie Benn est emballé à l'idée de poursuivre sa carrière à Montréal

par Matt Cudzinowski. Traduit par Joanie Godin. @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Jordie Benn a très hâte de porter l'uniforme bleu-blanc-rouge pour la première fois.

Acquis par les Canadiens lundi après-midi par le biais d'une transaction avec les Stars de Dallas, le vétéran défenseur de 29 ans est emballé à l'idée d'avoir la chance d'aider la troupe de Claude Julien dans cette dernière portion de calendrier, alors qu'il ne reste que 19 matchs à la saison.

À peine quelques minutes avant de quitter le Texas - où il a passé toute sa carrière dans la LNH depuis ses débuts en 2011-2012 -, le natif de Victoria, en Colombie-Britannique, a bien voulu partager son excitation face à l'opportunité qui s'offre à lui à Montréal.

«C'est un moment excitant pour être un joueur des Canadiens et revêtir ce chandail. C'est un nouveau départ dans une ville incroyable. On a connu des débuts un peu difficiles à Dallas, mais de me retrouver à nouveau dans le cœur de l'action, c'est toujours plaisant. Tout ça m'emballe», a dit Benn, qui a inscrit deux buts et 15 points en 58 matchs avec les Stars cette saison, tout en ajoutant à sa fiche 24 minutes de pénalités et un différentiel de moins-3.

Benn ne connaît pas vraiment personnellement ses nouveaux coéquipiers, mais il apprécie certainement ce qu'ils sont capables de faire sur la glace. Se joindre entre autres à des défenseurs comme Shea Weber, Andrei Markov et Jeff Petry, des francs-tireurs comme Max Pacioretty, Alex Galchenyuk et Alexander Radulov et un gardien comme Carey Price le motive grandement à se salir les mains et à apporter sa contribution de toutes les manières possibles dans cette course aux séries éliminatoires.

«J'ai joué contre eux et ce sont des joueurs de hockey extraordinaires. Il y a quelque chose de spécial qui se passe là-bas en ce moment. Je sais qui ils sont puisque je les ai affrontés. Je suis certain que ce sera une transition facile à faire. Je suis tout simplement prêt à m'impliquer et me battre», a ajouté Benn, qui était le quatrième défenseur le plus utilisé chez les Stars durant la saison 2016-2017, avec une moyenne de temps de jeu de 18 min 37 s.

Benn, qui n'a jamais été repêché et qui a signé un contrat avec les Stars en juillet 2011, a dit qu'il prévoyait avoir une présence fiable et stable à la ligne bleue. Il désire aussi faire bouger la rondelle comme il le peut chaque fois qu'il sautera sur la glace.

«Je patine bien, j'écoule des pénalités et je suis robuste quand je peux l'être. Je veux juste faire ce qu'un défenseur de mon style fait, soit envoyer la rondelle aux attaquants et les laisser faire le travail. Les attaquants sont de très bons joueurs, alors s'ils ont la rondelle, ce sera une très bonne soirée», a souligné Benn, qui retire également une certaine fierté à sacrifier son corps, puisqu'il a bloqué 113 tirs cette saison. 

«Personne n'aime bloquer des tirs, mais je peux en bloquer plusieurs et aider de cette façon.»

Quitter son frère, le capitaine des Stars Jamie Benn, a évidemment un goût doux-amer, mais l'ainé des Benn comprend que les échanges font partie de la vie d'un athlète professionnel.

«J'ai passé quelques années à Dallas, mais maintenant, ma carrière me mène à Montréal. Évidemment, j'ai tissé des liens à Dallas puisque mon frère y est, mais on est des grands garçons et on savait que ça pouvait arriver. Si c'était le cas, on allait poursuivre nos routes et jouer au hockey, a admis Benn, qui portera le numéro 8 avec le Tricolore. 

«J'espère que je pourrai aider l'équipe et jouer 300 ou 400 matchs à Montréal. Je suis juste un gars qui vit son rêve et il est évident que c'est très excitant de jouer à Montréal», a conclu le nouveau venu.

En voir plus