Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Je m'en occupe

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Certains gardiens ont des boutons à la simple mention d’être étiqueté substitut, mais ce n’est pas le cas à Montréal où Jaroslav Halak couvre les arrières de Carey Price.


Avec sept gains en neuf matchs, incluant une fiche de 5-2 depuis l’arrivée du Nouvel An, Halak a permis aux Canadiens de conserver leur rythme de croisière depuis que Price est sur la touche.

« Cela a vraiment été un élément important de nos succès cette année : voir des joueurs contribuer de cette façon lorsque d’autres sont blessés », a indiqué Komisarek. «  Jaro n’est pas heureux avec le début de saison qu’il a connu, mais vous pouvez constater maintenant que sa confiance grandit de match en match. »

Tenant le fort pour les Canadiens, Halak lâche un soupir de soulagement après avoir retrouvé tous ses moyens tandis que le Tricolore a récolté 10 points sur une possibilité de 14 depuis le 1er janvier.

« C’est certain que plus je joue, plus je me sens confortable », a indiqué Halak, qui a notamment disputé qu’une seule rencontre entre le 16 novembre et le 6 décembre. « Je dois toutefois lever mon chapeau à mes coéquipiers. Lorsque j’ai connu des moments difficiles, ils marquaient encore plus de buts pour nous permettre de gagner. »

Selon Komisarek, le fait que Halak se soit montré solide devant la cage du Tricolore n’est pas un accident.

« Jaro est un gars qui travaille très fort en gymnase et sur la glace avec Rollie [Melanson] et même s’il n’est pas le plus gros des gardiens, il joue gros », a ajouté Komisarek. « Jaro sort des gros matchs pour nous ces temps-ci. Que pouvons-nous ajouter, la rondelle se colle à lui. »

Suant à grosses gouttes chaque jour dans le gymnase sur le chemin du retour, Price ne pourrait pas dire mieux.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À lire également:
De la bouche de l'ennemi - 15 janv. 2009
Le jeu des chiffres - 15 jan. 2009
En voir plus