Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

«Je garde toujours un oeil attentif sur les résultats de l'Arizona»

Luke Richardson affrontera son neveu mercredi soir au Gila River Arena

par Matt Cudzinowski. Traduit par Pierre-Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

GLENDALE - Lors de la dernière visite des Canadiens face aux Coyotes en décembre 2018, l'entraîneur adjoint Luke Richardson s'est vu offrir le meilleur des deux mondes.

Richardson et le Tricolore ont non seulement remporté le match par la marque de 2-1 au Gila River Arena, mais son neveu Jakob Chychrun a également réussi à inscrire son nom sur la feuille de pointage pour l'Arizona grâce à une mention d'aide.

« On les avait battus et Jakob avait obtenu une mention d'aide, alors j'étais simplement heureux », a déclaré Richardson à propos du match au cours duquel le gardien Carey Price avait remporté sa 300e victoire en carrière. « C'est ce que je lui ai dit après le match. J'ai réussi à lui décrocher un rire forcé. Il est tellement compétitif. Je ne pense pas qu'il était heureux d'avoir perdu. Mais il sait ce que je veux dire. »

Laissons les victoires et les défaites de côté, on est forcé de constater la profonde admiration de Richardson pour le défenseur âgé de 21 ans, qui en est déjà à une quatrième saison dans les rangs de la LNH.

Chychrun a été l'un des deux choix de premier tour des Coyotes en 2016. Après avoir sélectionné le centre Clayton Keller avec le septième choix au total, le joueur originaire de Boca Raton, en Floride, a été le 16e joueur au total à entendre son nom résonner à Buffalo.

« Je regarde toujours les statistiques pour voir comment il se comporte, mais je garde toujours un oeil attentif sur les résultats de l'Arizona », a mentionné Richardson, faisant référence à l'ancien du Sting de Sarnia dans la OHL. « Je suis toujours fasciné à quel point il est jeune. Lorsqu'on le regarde sur la glace, il a la confiance et la grâce d'un vétéran. Il agit de la même manière en dehors de la glace. Il redonne beaucoup à la communauté. C'est un jeune très mature, et je pense que ça se traduit dans son style de jeu. »

Évidemment, ce ne fut pas facile pour Richardson de voir Chychrun subir plusieurs chirurgies au genou au cours des dernières années, mais il n'était pas surpris que son neveu surmonte l'adversité et qu'il soit finalement revenu en pleine forme.

En ce moment, Chychrun est utilisé en moyenne 20min32s par match. Il se classe au quatrième rang des défenseurs de l'Arizona à ce chapitre, derrière Oliver Ekman-Larsson, Jason Demers et Alex Goligoski.

« Les gens méritent souvent d'obtenir une opportunité, mais ce n'est pas le cas. Il a persévéré et il a accompli de belles choses. Ce n'était pas facile pour lui d'être un joueur bien classé, mais de chuter un peu au repêchage. Arizona a eu de la chance et ils ont pu le choisir plus tard. Il s'est avéré être un vrai professionnel dès le premier jour, alors c'est un vol pour eux », a félicité Richardson. « Je suis définitivement très heureux pour lui. J'ai vu à quel point il a travaillé fort et sa détermination. Ça se voit vraiment dans sa progression. Il est un vrai professionnel. »

En ce qui concerne le fait de diriger un match contre Chychrun, Richardson ne laissera pas ses liens familiaux le déconcentrer de sa tâche alors que les Canadiens entameront un voyage de trois matchs consécutifs à l'étranger. 

Il avertira cependant ses joueurs des habiletés du défenseur de 6pi2p et 210 lb.

« Je vais définitivement avertir les gars de ses habiletés en ce qui a trait son coup de patin et sa force. Même Webby lui a donné une mise en échec l'année dernière en Arizona et il n'a pas bronché. Jakob lui a remis son coup. Webby s'est dit: ''Wow! Il est plutôt solide.'' Il pensait que c'était simplement un grand gars blond de la Floride. Je pense qu'il surprend beaucoup de gens avec sa force », a raconté Richardson. « On a un travail à faire ce soir, mais je suis content de le retrouver après le match. »

Croyez-le ou non, Richardson était présent lorsque Chychrun a inscrit son premier but en carrière dans la LNH le 20 octobre 2016. Et ce but est survenu contre le Tricolore au Centre Bell.

Richardson n'est pas seulement qu'un partisan cette fois-ci et le but est d'empêcher Chychrun et le reste des Coyotes de faire scintiller la lumière rouge.

« Je me souviens du soir qu'il a marqué. Je regardais le match à partir du haut. J'ai encore la feuille de match », a conclu Richardson en riant. « C'est suffisant. C'est tout ce dont j'ai besoin. »

En voir plus