Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Jamais battus

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Les Canadiens prennent parfois les chemins les plus longs, mais l’important est de se rendre à destination, non?


Après un revers de 3 à 0 samedi après-midi au Centre Bell, les Canadiens se retrouvent de nouveau dans l’eau chaude, mais cela ne les a pas empêchés de sortir victorieux lors des deux rondes précédentes. Toutefois, ils ont une fois de plus un adversaire fort coriace devant eux.

« On doit donner crédit aux Flyers, ils sont restés très disciplinés et nous ont empêché de revenir dans le match », a expliqué Michael Cammalleri, le joueur le plus utilisé par Jacques Martin pour une deuxième rencontre de suite. « Ils ont bien joué et ils ont gagné plus de batailles que nous. Nous devons être meilleurs, mais je n’ai pas d’explications ou d’excuses à vous donner.

« Notre exécution n’était pas au niveau où elle devrait être », a poursuivi Cammalleri. « Ce n’était pas bon à tous les niveaux, surtout en deuxième période. »

Accusant désormais un retard de 3 à 1 dans la série contre les Flyers, les joueurs des Canadiens n’ont toutefois pas l’intention de baisser les bras.

« Nous devons rester positifs », a clamé Tomas Plekanec. « Ils doivent gagner quatre matchs, pas seulement trois pour gagner la série. Nous l’avons fait auparavant. Nous croyons toujours en nous. Nous devons maintenant en gagner trois de suite. »

En première ronde contre les Capitals de Washington, le Tricolore était parvenu à effacer pareil déficit pour passer à la ronde suivante et affronter les Penguins. Peuvent-ils le faire encore une fois? Difficile? Oui. Impossible? Absolument pas! À sa première participation aux séries éliminatoires en 2003, le Wild du Minnesota avait réalisé ce tour de force. Avant de frapper le mur dénommé Jean-Sébastien Giguère en finale de Conférence de l’Ouest contre les Mighty Ducks d’Anaheim, le Wild avait tour à tour éliminé l’Avalanche du Colorado et les Canucks de Vancouver après avoir accusé un retard de 3-1 dans la série.

Être acculé au pied du mur a été le pain et le beurre du Tricolore lors des séries 2010. Présentant une fiche de quatre victoires et neuf revers lorsqu’il ne fait pas face à l’élimination, la formation montréalaise a été parfaite le dos au mur avec cinq victoires en autant matchs jusqu’ici et espère l’améliorer de nouveau lundi à Philadelphie.

« Nous avons probablement joué notre meilleur hockey en pareilles situations », a indiqué Cammalleri. « Je suppose qu’on doit se dire ‘Allons-y encore!’ ».

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À voir également:
Après-match - Jacques Martin
Sommaire
Résumé
Jeu des chiffres - 22 mai 2010 
En voir plus