Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Imparable

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Rien ne semble vouloir arrêter Alex Galchenyuk par les temps qui courent.



Alors que le Tricolore a été frappé par la malchance et les blessures depuis quelques mois, Alex Galchenyuk est déterminé à vouloir démontrer à tous qu’il est prêt à remplir davantage de responsabilités à Montréal. Alternant entre la position de centre et d’ailier depuis le début de la campagne, le jeune attaquant a laissé savoir haut et fort depuis quelques semaines qu’il est prêt à relever le défi, peu importe où il jouera.

Si plusieurs ne donnaient pas cher de la peau des Canadiens mardi alors qu’ils recevaient la visite des dangereux Stars de Dallas, classés au troisième rang du classement général de la LNH et au premier rang du circuit au chapitre des buts marqués, Galchenyuk a simplement continué de faire ce qu’il faisait de mieux dernièrement, et c’est de marquer à profusion.

La troupe de Lindy Ruff l’a appris à ses dépens alors la tornade Chucky a poursuivi son travail de destruction en réussissant sa quatrième soirée de deux buts à ses neuf dernières sorties, dont le but faisant la différence en prolongation dans une rencontre qui s’est terminée par la marque de 4 à 3.

« Je n’ai pas comme mentalité avant la rencontre de vouloir voler la vedette, mais je me mets de la pression pour permettre à mes coéquipiers d’avoir du succès. C’est un honneur et je prends ça très au sérieux. Je suis concentré et je veux simplement que ça se poursuive », indique Galchenyuk, qui a maintenant marqué neuf buts à ses sept dernières parties, un sommet dans la LNH durant cette période. « Je ne crois pas que vous pouvez changer de position et gagner en confiance. Tant que vous travaillez fort sur la glace à chaque présence, ça ne dérange pas que vous soyez à l’aile ou au centre. Ma mentalité n’a pas changé. »

Évoluant à l’aile depuis plusieurs semaines, Galchenyuk a retrouvé samedi la position de centre samedi face aux Jets et il n’a pas semblé vouloir ralentir la cadence malgré ce nouveau changement. Jumelé à Max Pacioretty depuis deux rencontres, les deux comparses ne semblent avoir aucune difficulté à se retrouver sur la patinoire. Si les résultats n’avaient pas été concluants plus tôt cette saison lorsqu’ils ont été réunis durant une rencontre, le capitaine du Tricolore est plus qu’heureux de jouer aux côtés de l’attaquant de l’heure dans la LNH.

« Il est confiant. Lorsque nous sommes en possession de la rondelle et que nous réussissons des jeux, nous sommes en mesure de le faire pendant de grosses minutes. Sa patience est le produit de sa confiance et elle nous donne la capacité d’exécuter des jeux et nous donne plus de temps parce que nous ne sommes pas en train de courir après la rondelle », atteste Pacioretty, auteur d’un but et complice du premier de la rencontre de Galchenyuk face aux Stars. « Il est en feu présentement. Toute notre équipe a eu du plaisir ce soir. Nous sommes un groupe qui travaille fort et c’était bien de voir Alex être récompensé. »

Faits saillants de la rencontre
Aux premières loges des récentes performances de Galchenyuk, Michel Therrien a remarqué une importante différence dans l’approche de son jeune attaquant depuis quelques temps. S’il a attendu avant de le remettre au centre malgré les nombreuses pressions venant de l’extérieur, le pilote d’expérience sentait que le moment était idéal pour lui confier ce rôle de premier pivot, avec toutes les responsabilités qui en découlent.

Ne voulant pas le placer dans une situation où il serait désavantagé, Therrien constate que le troisième joueur sélectionné au repêchage de 2012 semble vouloir démontrer qu’il est prêt à pousser son jeu à un autre niveau, sans lésiner aucune facette de son jeu au passage.

« Il est un joueur complètement différent maintenant qu’en début de saison. Il joue avec beaucoup de confiance depuis un mois. C’est une des raisons pour laquelle on sentait qu’Alex jouait avec la confiance requise pour qu’on retente l’expérience de le remettre au centre. La chose qui était importante est qu’il ne fallait pas qu’il perde son instinct offensif. Il fait très bien ça, aux deux extrémités de la patinoire », mentionne l’entraîneur-chef du Tricolore, qui a utilisé Galchenyuk durant 19:10 mardi soir, le deuxième plus haut total chez les attaquants des Canadiens derrière Pacioretty. « Il ne joue pas sur les talons, c’est important dans son cas qu’il joue sur la pointe des pieds, qu’il soit agressif et qu’il reste un joueur dominant offensivement. Il nous a prouvé qu’il était capable de le faire. Dans le passé, il nous a montré qu’il pouvait avoir de bonnes séquences pendant deux, trois matchs. Mais depuis un mois, il est capable de maintenir une qualité de jeu qu’on recherche. »

Qui sait jusqu’où cela le mènera.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire
Le jeu des chiffres - 8 mars 2016
Faits saillants: Canadiens vs. Stars
Rapport des IceCaps – 8 mars
La parole est aux jeunes

Mike Condon remporte la coupe Molson en janvier-février

En voir plus