Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Histoire d’un soir

par Staff Writer / Montréal Canadiens
DALLAS – Demain sera un autre jour. Voilà ce que les joueurs des Canadiens se sont probablement dit en se couchant samedi soir.


Une dure défaite de 6 à 2, voilà ce que hommes de Michel Therrien voudront certainement oublier, même s’ils affrontaient la meilleure équipe du circuit Bettman. Ça et les huit pénalités écopées au cours de ce match qui se voulait une occasion de venger le blanchissage subi jeudi aux mains des Kings de Los Angeles au Centre Bell.

«J’ai l’impression que je répète toujours la même chose. Regardez mes entrevues des dix derniers matchs. C’est la même chose. Ça commence à devenir une farce », a lancé le capitaine Max Pacioretty, visiblement déçu de la tournure de la rencontre. «Huit pénalités contre une équipe comme celle-là. C’est embarrassant.”

Au cinquième rang de la LNH au chapitre de l’avantage numérique avant la rencontre, les Stars n’ont pas hésité à sauter sur l’occasion pour faire payer leur indiscipline aux Canadiens. Au total, ils ont marqué deux fois avec l’avantage d’un homme, puis une autre fois avec l’avantage de deux hommes. Ce qui est encore plus problématique aux yeux de l’entraîneur-chef Michel Therrien, c’est la nature des pénalités.

«C’est une mauvaise performance. Au cours des derniers matchs, les gars ont joué du bon hockey. Ce soir, je dirais qu’ils ont simplement eu beaucoup de difficultés ce soir», a lancé Michel Therrien qui n’a toutefois pas hésité à jeter la pierre à son groupe de défenseurs qui a écopé des trois quarts des pénalités, dont trois pour avoir retardé le match en envoyant la rondelle chez les spectateurs.

«Avec la façon dont nos défenseurs ont réagi, c’est là que ça nous a coûté le match. Quand tu es pénalisé trois fois pour avoir envoyé la rondelle chez les spectateurs, c’est un manque de concentration total», a renchéri l’entraîneur qui avoue que la confiance n’est pas aussi bonne chez son groupe qu’elle ne l’était au début de la saison quand les victoires s’enchaînaient à un rythme effréné. «Quand les victoires ne sont pas là, c’est normal que la confiance ne soit pas au rendez-vous. Ce soir, c’est une défaite qui est dure. Ce n’est pas le même genre de défaite que ce qu’on a connu au Centre Bell dernièrement. »

Si les insuccès récents de l’équipe n’ont pas d’impact sur les 43 points déjà en banque chez le Tricolore, les hommes en bleu, blanc et rouge aimeraient bien retrouver le chemin de la victoire et ils savent que ça passe d’abord et avant tout par la confiance.

«On a commencé l’année avec neuf victoires. Je ne sais pas pourquoi nous ne sommes pas en confiance maintenant. Je ne crois pas qu’on a oublié comment jouer au hockey, mais il faut trouver des réponses et rapidement », a lancé le capitaine Max Pacioretty qui n’a obtenu qu’un point à ses huit derniers matchs, comparativement à neuf lors de ses huit premiers matchs cette saison. «Avant on disait qu’on jouait bien et que c’était par malchance qu’on ne gagnait pas. Je ne crois pas que c’est encore le cas. »

«Quand tu joues sans confiance, tu n’es pas premier sur la rondelle, tu ne fais pas les bons jeux et tu ne fais pas les choses comme il se doit. C’est facile de jouer quand tout va bien » explique pour sa part l’adjoint au capitaine, Tomas Plekanec. «Quand ça devient plus difficile, il faut retourner à la base et se concentrer sur les petits détails. En tant que groupe il faut qu’on remette cette équipe sur les rails. On l’a fait auparavant. Je l’ai fait si souvent avant. C’est difficile, ce n’est pas facile, mais on doit travailler ensemble pour y arriver. »

Ce travail, il commencera dès dimanche matin à Nashville, alors que l’équipe poursuit son périple au pays de l’Oncle Sam. Généralement on dit que la route est excellente pour la cohésion d’une équipe sportive. Huit matchs sur la route, le moment est bien choisi pour retrouver cette cohésion. Encore sept rencontres pour y arriver.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
  Faits saillants: Canadiens @ Stars
Le Club de hockey Canadien attristé par le décès de Richard « Dickie » Moore
Pas de cadeau sous le sapin
Élan de générosité
Les Canadiens font l’acquisition de l’attaquant Lucas Lessio des Coyotes de l’Arizona, en retour de Christian Thomas.

En voir plus